15 ANS, toujours vivant !
Notre manifeste

Un site pour séduire ou faire venir des touristes?

Publié le 22 mars 2010
2 min

Je viens de découvrir deux nouveaux sites Internet d’offices de tourisme de villes, qui viennent d’être mis en ligne, avec des approches résolument différentes. Il s’agit des sites d’Angoulême et de Montpellier.
A ma droite, le « site du Pays d’Angoulême »:http://www.angouleme-tourisme.com. Franchement je le trouve très agréable à découvrir: un diaporama séduisant pleine page, des boutons de menus harmonieux, la météo dès la première page, comme le flux RSS. La rubrique « découvrir le pays d’Angoulême » propose pas mal de photos _mais la page vidéo est vide_. En première approche, donc la phase « séduction » du visiteur fonctionne bien, et la home page est tout à fait accrocheuse.

Les choses se compliquent lorsqu’on veut aller plus loin dans l’organisation de son séjour. Certes, toute la base de données locales remonte bien dans les différentes rubriques, mais on s’arrête à l’information, notamment pour l’hébergement : pas de possibilité de réservation. Comme pour les idées week-end, on renvoie vers le site Internet du prestataire. Comme on ne trouve pas non plus beaucoup d’interaction web 2.0 (pas de Facebook, pas de twitter apparent), il n’y aura que l’inscription à la newsletter pour fidéliser le visiteur. En bref, à Angoulême, on n’est pas trop dans la vente!

A ma gauche, le nouveau site de « l’Office de Tourisme de Montpellier »:http://www.ot-montpellier.fr : résolument pratique pour l’internaute. Il intègre le concept global de communication « Montpellier Now ! », et se distingue par une multitude d’outils à destination du visiteur. Par contre, il n’est pas hyper réjouissant d’un point de vue graphique : peu de photos en home page, mais énormément de texte.
La page est divisée en rubriques pratiques, avec une segmentation des visiteurs assez fine. On est vraiment ici dans l’approche affinitaire : du Montpellier pour les jeunes, pour les familles, les cultureux, les sportifs, les gay, etc. Chaque rubrique reprend l’offre adaptée à la cible.
Ce qui est assez étonnant aussi dans le site de Montpellier, c’est la hauteur du footer, le pied de page! Il reprend tout le plan du site, permettant ainsi un accès direct à de nombreuses rubriques.

Coté clarté, Montpellier fait dans le simple. Il reprend une vieille recette dont je faisais la promo il y a bientôt quatre ans dans un « billet sur Goteborg »:https://etourisme.info/article/101/pour-un-web-kador-rien-ne-vaut-goteborg : des titres de rubriques super clairs : « ou manger? », « ou dormir? », « que faire? ». Au moins, ça fonctionne bien.
Coté vente, Montpellier n’a rien oublié : très accessible, en haut à droite de l’écran, on trouve la boite de réservation d’hébergement : simple et efficace.
Pour ce qui est du web 2.0, un bloc en bas de page permet de valoriser le site sur les principaux réseaux sociaux.

En conclusion, même si je ne rêve pas forcément devant la home page de Montpellier comme ce serait le cas pour Angoulême, je trouverai par contre dans la capitale languedocienne de quoi immédiatement consommer avec en plus une offre qui me correspondra.
Plus efficace, non?

Je partage l'article
Voir les commentaires
0
759 articles
Jean Luc Boulin est consultant en tourisme : Intervention auprès des élus et des prestataires touristiques, coaching, accompagnement des équipes et des directions sont ses principaux champs d'intervention. Avec deux exigences : se mettre à la place du client et oser l'innovation. Directeur de l’office de tourisme de l’Entre-deux-Mers (Gironde) et du pays d’accueil touristique du même nom pendant plus de dix ans, Jean Luc Boulin a dirigé la MONA [...]
Voir les 0 commentaires

Les commentaires sont fermés.

Également sur etourisme.info