15 ANS, toujours vivant !
Notre manifeste

Un site Internet pour les habitants et les touristes ?

Publié le 1 septembre 2021
4 min

De plus en plus d’offices de tourisme souhaitent s’adresser aux habitants de leur territoire, suivant ainsi des intiatives comme celle du comptoir des loisirs à Évreux. Plus récemment, en Charente-Maritime, l’Office de Tourisme Aunis Marais Poitevin a fait sa mue en devenant le comptoir local.

L’ambition est toujours belle, mais comment adapter sa communication pour parler à ce nouveau public local, sans se couper malgré tout des visiteurs du territoire, car on reste malgré tout Office de Tourisme ?

L’Office de Tourisme Aunis Marais Poitevin a donc adapté sa stratégie de communication, tout d’abord en éditant un magazine de destination, l »Aunisette », dont parlait Jean-Baptiste dans ce billet consacré aux magazines de destination.

Deuxième étape de cette transformation : un nouveau site Internet mis en service cet été (je suis sur que c’était prévu pour le mois de juin, mais comme d’hab, ça a dû un peu trainer sur la dernière ligne droite …)

Une stratégie adaptée et déclinée

La stratégie de l’Office consiste donc à s’adresser à un public local, résidant dans ce territoire rétrolittoral, tout en continuant à parler aux visiteurs en séjour sur la destination ou à proximité.

C’est donc le petit bouton « je suis d’ici / on arrive » qui va servir à gérer un affichage différencié. Le clic sur « on arrive » renvoie vers des menus classiques de site de destination : hébergements, découverte, inspiration, alentours…

Mais si l’internaute clique sur « je suis d’ici », les propositions évoluent. A noter la précision sémantique : le « je suis d’ici » inclut bien évidemment les habitants temporaires que sont les visiteurs : Vous êtes habitant(s) du territoire ou êtes déjà arrivé(s) en Aunis Marais Poitevin ? Sélectionnez “je suis d’ici” et retrouvez mille idées pour vous occuper à deux pas de chez vous !

La section « je suis d’ici » affichera donc les animations, les restaurants, les producteurs locaux, le tout avec un agenda qui limite les options sur les prochains jours, logique quand on est sur le territoire.

Cette stratégie d’affichage différenciée n’est certes pas nouvelle (c’était quand, déjà, le début de l’Internet de séjour?), mais là elle s’affirme au service d’un repositionnement de l’Office de Tourisme. C’est ce qui la rend particulièrement intéressante.

Contenu écrit et contenu SIT

Le blog relié au site renforce cette stratégie « habitants » en donnant la parole à des locaux qui racontent leurs expériences sur des pépites du territoire. Une technique efficace qui apporte du contenu à valeur ajoutée.

Il n’y a pour le moment que huit articles dans cette section « blog », principalement écrits par la même personne, membre de l’équipe. Mais quelques habitants se sont malgré tout prétés au jeu. Il faut imaginer que cette section va s’enrichir, car elle apporte une réelle plus-value pour l’internaute en terme d’outils de découverte.

C’est un peu le contraire de l’information qui provient du Système d’Information Touristique (SIT) utilisé par Aunis Marais Poitevin.
Explication : « je suis ici », donc, en vacances sur le territoire, et j’arrive sur le menu intitulé (sympathiquement) « popote locale ». Au vu de la coolitude et de la qualité du site, je m’attends à découvrir en profondeur les bonnes tables du territoire… Là, si je clique sur « Restaurants », la liste s’affiche et le descriptif de chaque établissement est celui du SIT… Certaines fiches sont détaillées, et suscitent l’envie, mais d’autres ne contiennent que les informations de base, comme ci-dessous. Quel intérêt pour le lecteur de connaître le nombre de places en terrasse ou en salle, ou si les tickets restaurants sont acceptés? Assez peu pour moi, si la présentation même de l’établissement n’est pas détaillée, rédigée, attractive, quoi…

C’est la limite de l’utilisation des fiches SIT brutes, et l’Office de Tourisme Aunis Marais Poitevin est loin d’être seul dans cette situation. Je me morfonds chaque fois que je découvre cette réalité sur un site de destination… A l’occasion des ET17, j’aurai le plaisir d’animer un des ateliers (tribunal des flagrants défis) justement consacrés aux SIT, et on en reparlera…

L’erreur 404 façon Edouard Baer

Cerise sur le gâteau, ou plutôt « moules de Charron sur beurre de Surgères » (j’ai bien lu la partie consacrée aux saveurs du territoire), il ne faut pas passer à coté de l »erreur 404 concoctée par l’équipe de l’Office de Tourisme Aunis Marais Poitevin. Repérée par l’équipe de la MONA, elle a fait florès ces derniers jours sur les réseaux sociaux.

Je vous laisse juste découvrir ci-dessous cette perle que n’aurait évidemment reniée Edouard Baer dans « Mission Cléopatre » d’Alain Chabat!

Dernière information : Julie Touya, directrice de l’OT Aunis Marais Poitevin interviendra dans un atelier le 13 octobre aux #ET17 pour raconter son expérience de Comptoir Local aux cotés de Marion Hossin qui fera un retour sur le Comptoir des Loisirs d’Evreux… A ne pas manquer !

Je partage l'article
Voir les commentaires
1
749 articles
Jean Luc Boulin est consultant en tourisme : Intervention auprès des élus et des prestataires touristiques, coaching, accompagnement des équipes et des directions sont ses principaux champs d'intervention. Avec deux exigences : se mettre à la place du client et oser l'innovation. Directeur de l’office de tourisme de l’Entre-deux-Mers (Gironde) et du pays d’accueil touristique du même nom pendant plus de dix ans, Jean Luc Boulin a dirigé la MONA [...]
Voir les 1 commentaires
Également sur etourisme.info