15 ANS, toujours vivant !
Notre manifeste

La saison des magazines des destinations est bien lancée

Publié le 5 mai 2021
4 min

Les annonces de sortie de magazines de destinations se succèdent ces dernières semaines et jours. L’occasion de plonger dans trois d’entre eux afin de révéler quelques inspirations pour le carnet de tendances de la collection Printemps-été 2021.

A Bidart, de beaux longs portraits

Démarrons notre trip inspirant dans le Pays Basque, à Bidart. L’Office de tourisme lance son magazine de destination nommé Topaketa. Cela signifie « rencontre » en basque et, de la rencontre, il n’en manque pas au fil des pages. Le plus marquant, c’est la place de choix laissée à de beaux interviews sous forme de portraits comme celui des frères Tambourindeguy sur 4 pages (pp 16-19).

Le magazine nous invite à prendre aussi le temps de poursuivre ces rencontres et à en découvrir d’autres par des capsules sonores avec le renvoi vers la collection de podcasts « Le Quart d’heure Bidartar » à retrouver sur https://www.bidarttourisme.com/decouvrir/rencontre-avec

Landes atlantique SUD se dévoile entre croquis et photographie

Poursuivons le trip en remontant le long de la Côte Atlantique pour passer du Pays Basque aux Landes. C’est aux travers de 13 thématiques que l’Office de tourisme Landes Atlantique Sud (Landes) dévoile son territoire dans le magazine La Sud. Entièrement « fait maison » par l’équipe et quelques contributeurs partenaires, ce guide est distribué dans les 45.000 boites à lettres de la communauté de communes, tel un cadeau porté à chaque habitant du territoire. Une déclinaison sémantique bien pensée est proposée en sommaire pour traiter de la destination : La déferlante, La gourmande, La baille, L’âme festive, La transmission etc.

Les portraits de gens du cru sont aussi de la partie en format plus concis que ceux lus à Bidart mais tout aussi captivants. La mise en page est soignée avec de beaux et grands visuels. L’intégration de dessins et croquis qui se retrouvent au fil des pages donnent une belle signature au magazine.

Le croquis est une vraie tendance graphique que le magazine de Bidart met également très bien en avant comme dans son article sur le marché.

Si Bidart oriente le print-to-web vers le podcast, Landes Atlantique Sud appuie sur son site Louspot (accès direct au site ou accès à un article sur le sujet dans le blog). L’office capitalise sur la stratégie de secrets locaux chuchotés, initiée l’année dernière. Le magazine joue son rôle avec des « Pssst » disséminés tout au long des 132 pages.

Le guide local du Comptoir Local à Aunis Marais Poitevin

Pour parler local, poursuivons notre voyage inspirant en prenant nos vélos pendant 350 km via la Vélodyssée avec un cap plus au nord vers l’arrière pays de La Rochelle.

Le mois dernier, l’Office de tourisme d’Aunis Marais Poitevin (Charente-Maritime) a officiellement fait sa mue en changeant de nom pour « Le Comptoir Local ». Nouveau logo, nouvelle identité visuelle, nouveau magazine, mais surtout un positionnement affirmé et assumé pour une stratégie tournée sur le local.

Nous ne sommes pas là sur une réaction d’opportunisme face à la crise Covid-19 mais sur un positionnement qui s’est mûri au fil du temps autour de 3 axes : développer le tourisme de proximité, être un acteur de la promotion locale, incarner une destination verte et douce. Sur le site en cours de refonte, il y avait déjà un clin d’œil fait aux « gens d’ici » et la boutique valorise déjà des produits issus de l’économie circulaire.

Vous l’aurez compris, Le Comptoir Local, c’est lier la parole aux actes dans ce positionnement et faire la part belle à une consommation raisonnée. C’est ancrer la consommation de proximité et la stimuler en positionnant l’Office de tourisme comme une entité à la croisée des rencontres et des services pour les habitants, les voisins du territoire, les partenaires, puis les visiteurs.

Le magazine L’Aunisette devient l’outil de communication de ce positionnement.

Par ces angles de communication, le nouveau magazine des découvertes locales suggèrent des idées week-end, dévoilent des recettes et glissent des anecdotes pour s’en mettre plein les mirettes.

Au diapason de la charte graphique, le nouvelle carte associée à l’édito amène aussi inspiration plutôt qu’exhaustivité. Partagée sur les réseaux sociaux, la vague de réactions ne sait pas faite attendre dont ce commentaire de Ange G. : « Bravo, j’aime ce genre de réalisation, trop de cartes touristiques nous perdent avec trop de détails topographiques, de picto… Bien sûr que choisir c’est renoncer mais quel plaisir d’avoir une carte qui nous « prend par la main » et nous guide directement vers les points d’intérêts principaux avec en plus un graphisme impactant et attirant plutôt qu’austere (rappelant du coup les plans de parcs d’attractions). Alors Bravo. »

Deux AUTRES tendances fil rouge

Au coeur de ces lectures et explorations, deux aspects ont attiré mon attention : les intéractions créatives et la sensibilisation du lecteur à des pratiques responsables. Particulièrement sur le magazine Topaketa, l’interaction est de mise avec la possibilité de découper le magazine pour construire son Pilotari ou encore réaliser un quiz pour déterminer quel genre de vacances passées. Le magazine joue un rôle récréatif certain.


Un clin d’oeil interactif et récréatif que l’on retrouve également dans le magazine La Sud avec un jeu de l’oie adapté sur la première page de la partie La Smala.

Au coeur des enjeux d’une consommation touristique responsable, voire des pratiques engagées, le rôle des Organismes de Gestion des Destinations pour sensibiliser les clientèles est un des axes de l’animation durable de la destination. Nous retrouvons sur le magazine de Landes Atlantique Sud des passages entiers dédiés à sensibiliser et responsabiliser sur les pratiques sur des zones sensibles. Pour exemples la pleine page « J’aime ma plage, je la respecte » (p 49) ou encore l’explication du Plogging sur le magazine de Bidart ou encore l’encart « Les bons gestes au quotidien et en vacances » de l’Aunisette.

dav_vivid

Et vous, quoi de neuf dans vos éditions 2021 ?

Je partage l'article
Voir les commentaires
0
33 articles
Stimuler, écouter, conseiller, animer, former, partager, apprendre... est mon quotidien professionnel appliqué au secteur de la formation et du tourisme. Il s'agit de favoriser l'adaptation des compétences, des missions et des organisations en perpétuelle transition. Depuis 2009 au sein de la Mission des Offices de tourisme de Nouvelle-Aquitaine (MONA), son directeur depuis 2020, les secteurs d'interventions et d'exploration évoluent continuellement : transition managériale, transition numérique, transition durable, marketing de services, [...]
Voir les 0 commentaires
Également sur etourisme.info