Entre une saison prometteuse pour les destinations neige et l’explosion du marché des objets connectés, les skieurs connectés pourraient bien dévaler nombreux les pistes dès cette année.

ski-objets-connectes

Une saison de ski 2016-2017 prometteuse

Bonne nouvelle pour les destinations neige et les prestataires en stations de ski, la saison 2016-2017 paraît prometteuse.

C’est Google qui le dit ! En mesurant l’évolution comparée par saison de la demande française pour le ski français avec +3% de croissance annuelle des requêtes sur des destinations ski entre le 1er août et le 12 novembre 2016 vs 2015.

Evolution demande France

Et c’est encore plus flagrant avec une croissance annuelle de 10% de la demande étrangère pour le ski français : une carte à jouer pour la destination France auprès des skieurs étrangers !

Source des données : Club Med et Google

21 milliards d’objets connectés en 2020

L’institut Gartner prévoit que près de 21 milliards d’objets connectés pourraient être en circulation d’ici la fin 2020. Un chiffre hypothétique à pondérer avec la maturité du marché qui peut parfois déjouer tous les pronostics. Les constructeurs dopés par l’innovation n’arrivent pas à convaincre les consommateurs sur l’intérêt des objets connectés. Pour preuve, les ventes de montres connectées chutent.

On peut aussi s’interroger sur les ventes des casques de réalité virtuelle, avec une offre conséquente, à tous les prix et toutes les technologies, mais encore trop peu d’applications associées. Faute d’aller trop vite côté constructeurs pour initier un nouveau marché, il est possible que le consommateur soit déçu et que l’offre ne rencontre finalement pas la demande.

À vos marques, prêts, fartez !

Je ne suis pas un skieur avéré, loin s’en faut ! Par contre j’ai des amis qui le sont, et à les écouter échanger sur leurs prochaines vacances au ski, j’ai rapidement compris que l’esprit de compétition était un trait de caractère intrinsèque aux skieurs, quel que soit leur niveau, toujours à la recherche de vitesse et de performance.

C’est pourquoi le ski est un champ d’application parfait pour le monde des objets connectés qui vont permettre à chaque skieur connecté de mesurer ses performances et d’améliorer son ski.

De quoi s’équiper de la tête au pieds !

ARCHOS Music Beany un bonnet pour écouter de la musique

Un bonnet tricoté avec écouteurs Bluetooth intégrés pour converser ou écouter facilement la musique depuis son smartphone ou tablette. C’est plus un confort quotidien qu’une réelle recherche de performance avec ce bonnet connecté.

Prix constaté : 33 €

 

 Bonnet-connecté-Archos

Le masque Oakley AirWave 1.5 rappelle un peu les Google Glass en affichant directement les informations sur l’écran

Il intègre des capteurs pour consulter instantanément des données variées : la vitesse, le dénivelé, les sauts et la distance parcourue. Le masque dispose du plan des pistes de la plupart des domaines skiables (fichier pdf) et affiche la position du skieur sur les pistes ainsi que celles de ses amis qui disposent de la même technologie (Recon). On peut aussi lire ses SMS directement sur l’écran du masque et contrôler sa playlist musicale. Enfin grâce à l’application Airwave GoPro Connect, on peut transformer le masque en une télécommande pour la caméra GoPro HERO4.

Prix constaté : 398 €

Hexoskin est un t-shirt connecté adapté au sport et au froid

Un produit proche de l’e-santé, un domaine dans les objets connectés excellent. Les capteurs enregistrent 42 000 informations par minute et mesurent ainsi la fréquence cardiaque, la fréquence respiratoire, la ventilation par minute et de nombreuses autres données. Une application dédiée permet d’accéder à son état de santé, l’historique et les données en temps réel directement depuis l’écran d’accueil.

Prix constaté : $449 soit environ 430 €

Les gants connectés GoGlove pour contrôler du bout des doigts

Quand la réalité rejoint la science-fiction. Si vous avez vu Minority report, vous vous souvenez certainement de la scène où le personnage joué par Tom Cruise pilote un écran des bouts des doigts dans le toucher grâce à des gants connectés. Et bien les gants GoGlove en sont une parfaite déclinaison dans la vie quotidienne pour piloter sa musique, des applications, l’appareil photo, et la GoPro du bout des doigts sans sortir son smartphone de sa poche.

Prix constaté : $89 soit environ 85 €

Regardez la vidéo de présentation c’est épatant !

Carv est une semelle connectée avec 48 points de contacts

Elle est reliée à un capteur fixé sur l’extérieur de la chaussure qui agrège les données collectées. Lesquelles sont traitées et restituées via l’application smartphone qui délivre en temps réel des conseils pour mieux skier. Une sorte de coach digital qui vous conseille directement dans votre oreillette, incroyable non ?

Prix constaté : $249 soit environ 240 €

Un capteur PIQ Robot pour améliorer ses rides en temps réel

Alors là on voit clairement que la cible n’est plus le grand public mais bien les riders confirmés à la recherche de sensations et de performances. PIQ s’est associée avec l’entreprise Rossignol pour mesurer 13 axes qui parleront aux puristes : force de gravité, angle de rotation, amplitude…

Prix constaté : 198 €

Une lettre au Père Noël connecté

Nul doute que les objets connectés devraient fleurir aux pieds des sapins cette année. Mais si vous comptez recevoir la combinaison complète du skieur connecté, il va falloir quand même compter sur un Père Noël particulièrement généreux ! D’autant que la liste est loin d’être exhaustive.

L’objet connecté n’est pas seulement un gadget pour les geeks. Il est une extension technologique qui s’adapte en permanence à son environnement en collectant des informations sur l’utilisateur avec pour objectifs d’analyser ses données et d’améliorer ses usages.

Il est temps de vous souhaiter de joyeuses fêtes de fin d’année avec plein d’objets connectés sous le sapin. Le traîneau est en vue et en attendant l’arrivée du Père Noël, l’ami Google vous fait patienter avec plein de mini jeux pendant tout le mois de décembre.

Crédits photo à la une : snowbard.