Dans le cadre des opérations de renouvellement de ses infrastructures, Aéroports de Paris a lancé à l’aérogare Orly Sud une opération dénommée #iamtheguest.

 iamtheguest

L’objectif est de récolter au moins 2000 “autportraits numériques” qui décoreront une immense fresque de 3200m2 qui habillera la façade d’Orly Sud. L’opération en elle-même est signalée par des affiches à divers endroits dans l’aérogare, mais contrairement à de nombreuses actions où le participant utilise ses propres outils et le hashtag choisi par l’organisateur (comme le relatait Sébastien dans ce billet évoquant plusieurs concours mis en oeuvre), ADP demande un effort conséquent aux participants qui doivent se rendre sur l’un des deux stands dédiés à l’opération.

Sur place, pas moins de huit hôtesses vous guident dans l’opération, en vous fournissant un ipad grâce auquel les participants feront leur selfie, et recueillent ensuite l’identité de chaque participant, avec signature d’un document délivrant à ADP l’autorisation d’exploitation de droit à l’image. Les photos sont ensuite publiées sur la page Facebook d’ADP, où chaque participant devra se taguer, inviter ses amis à “aimer” la photo, pour espérer faire partie des 2000 selfies qui seront imprimés.

L’opération est décrite sur cette page, et certains d’entre vous seront probablement intéressés par la lecture du règlement de ce jeu concours. Elle s’est déroulée du 9 au 18 mai, et a recueilli chaque jour un peu plus de 300 selfies.

Derrière cette animation, on retrouve bien le concept d’Humatérialisation cher à nos amis d’OnlyLyon François Gaillard et Olivier Ocelli, à l’origine de ce néologisme avec notre collègue Pierre Eloy après une discussion tardive 😉 Tout d’abord, de par la finalité de l’opération consistant à humaniser ce lieu de passage à travers cette fresque, mais surtout de par l’animation nécessaire sur les deux stands qui durant dix jours ont permis de récolter près de 4000 autoportraits.

Et vous, pour cet été, vous avez prévu des animations de ce genre sur vos destinations ? Assistée comme celle-ci, ou en autonomie ? Racontez le nous en commentaires, et on pourra faire un joli billet de rentrée sur un bilan de toutes ces opérations.

PARTAGER
Article précédentL’utilisation des réseaux sociaux dans le monde par GlobalWebIndex
Prochain articleGlobewhere le préparateur de voyage collaboratif
Ludovic a démarré sa carrière en Auvergne, à l’Agence Régionale de Développement, puis dans un cabinet conseil sur les stratégies TIC des collectivités locales. Il a rejoint en 2002 l’Ardesi Midi-Pyrénées (Agence du Numérique) et a plus particulièrement en charge le tourisme et la culture. C'est dans ce cadre qu'il lance les Rencontres Nationales du etourisme institutionnel dont il organisera les six premières éditions à Toulouse. À son compte depuis mai 2011, il est Consultant etourisme, intervient sur de nombreux séminaires, manifestations et congrès, accompagne des structures sur leur stratégie, en AMO, ou en formation. Il organise les Rencontres Nationales du etourisme institutionnel pour le compte d'UNITEC et la Région Nouvelle Aquitaine à Pau, après les avoir initiées à Toulouse. En 2013, il co-fonde avec ses associés et blogueurs Pierre Eloy et François Perroy la société Agitateurs de Destinations Numériques, initiatrice des concepts d'Internet de Séjour, de Secrets Locaux et de Conciergerie de Destination. C’est à partir de ce travail quotidien qu’il se propose d’alimenter ce blog, en livrant ses impressions et commentaires quant au développement des nouvelles technologies au sein des structures publiques de tourisme.