L’été 2014 avait vu fleurir les campagnes touristiques autour des selfies, campagnes souvent originales comme en Bretagne avec le selfie vidéo. Ca ne s’est pas arrangé en 2015, et le selfie bizarre s’est multiplié.

Coté destination touristique, vous avez vu passer la campagne de l’Australie vers les clientèles japonaises, avec cette excellente idée de Selfie géant. Les japonais en sont friands, explique Chantal Neault sur le réseau de veille en tourisme de Québec.  “Pour réaliser leur selfie géant, les touristes doivent d’abord télécharger l’application GIGA, puis se positionner d’une manière particulière à un endroit désigné dans plusieurs lieux emblématiques, et enfin cliquer sur l’application pour déclencher une caméra placée jusqu’à mille pieds” (330 mètres, chez nous). Ca donne ça et c’est impressionnant :

 

 

Le selfpied du Pont du Gard

Cet été, l’office de tourisme du Pont du Gard a invité les visiteurs à prendre leur pied… en photo. Peu de participants, finalement, mais une bonne couverture presse, et un podium qui met en valeur le monument emblématique.

Pont du Gard Selfpied

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Québec mise sur le selfie raté

C’est la nouvelle campagne de communication de l’office de tourisme de Québec qui mise sur ces moments où le selfie pris devant un monument emblématique se révèle totalement raté. Le slogan qui accompagne ces images, «Quebec City looks good on you no matter what» peut se traduire par «Québec vous va à ravir malgré tout».

1015563-photo-montre-touriste-ravi-devant 1015566-autre-presente-jeune-femme-mal

Le musée-selfie se porte bien

A Manille, aux Philippines, l’Art in Island Interactive Art Museum est un musée spécialement conçu pour prendre des selfies, avec des tableaux célèbres. Une section spéciale permet ces séances  de photos sans entrave. Ces reproductions de tableaux célèbres sont conçues pour offrir quelques belles poses. Le spectateur participe ainsi à l’oeuvre, et bénéficie d’une expérience personnelle enrichissante, tout en gardant une trace de sa visite. Cette initiative est relayée dans de nombreux musées, qui sans aménager de sections spéciales, invitent les visiteurs à poser auprès des oeuvres et à les poster sur les réseaux sociaux avec le hastag #MuseumSelfie .


philippines-art-in-island-02

Utiliser le selfie pour faire vivre une vraie expérience de visite, voilà qui devrait inspirer nos structures touristiques… 

PARTAGER
Article précédentPépites pour iPad (#38): StickyBoard 2 : le paperboard zéro papier !
Prochain articlePiloter son projet avec Google sites
Jean Luc Boulin est directeur de la Mission des Offices de Tourisme Nouvelle-Aquitaine (MONA). Cette structure, unique en France, regroupe les Pays Touristiques et les Offices de Tourisme de Nouvelle-Aquitaine. Elle est soutenue par le Conseil Régional. Deux missions principales lui sont confiées : la structuration touristique des territoires et la professionnalisation. Dans ce cadre là, la MONA assure une veille permanente sur le etourisme et accompagne des expériences dans son réseau. Directeur de l’office de tourisme de l’Entre-deux-Mers (Gironde) et du pays d’accueil touristique du même nom pendant plus de dix ans, Jean Luc Boulin dirige la MONA depuis sa création en 2003. Le manque de source d’information au même endroit sur le etourisme institutionnel et le besoin d‘échanger sur cette formidable mutation du métier des offices de tourisme vers l’Internet ont donné l’idée à Jean Luc Boulin de créer ce blog “etourisme.info”, qui se veut être le creuset de l’etourisme institutionnel sous toutes ses formes. Jean-Luc Boulin est également enseignant en Master Tourisme AGEST (aménagement et gestion des sites et territoires touristiques) à l'université de Bordeaux Montaigne. Le site Internet de la MONA. |Email : jlboulin at etourisme.info (cette adresse apparait en toute lettres pour éviter les robots). |Twitter : @JeanLucBoulin