mai
26
2011

Je cure, tu cures, nous curation !

J’ai eu le plaisir d’être invité par la joyeuse et efficace équipe de la MOPA (en toute objectivité au cas où Jean-Luc me lise :-) lors des rencontres du etourisme d’Anglet pour parler de curation. Un concept que le même Jean-Luc avait déjà présenté sur le blog comme le veilleur nouveau.

Une présentation réalisée avec Prezi qui révolutionne la manière de construire l’exposé non plus par succession d’idées mais plutôt par associations d’idées. Je reviens dans ce billet sur quelques fondamentaux de la curation.

La curation trouve ses origines dans le big data (une abondance quotidienne d’information) et peut être définie en trois temps, trois mouvements : la sélection, l’éditorialisation et le partage.

On ne peut pas dire que l’accueil de la blogosphère a été très chaleureux en témoignent quelques articles mis en lumière dans la présentation où le curateur est perçu pour résumer comme un fainéant égocentrique 2.0. Je ne partage pas tout à fait le même point de vue même si force est de reconnaître qu’il n’y a pas de curateur sans créateur et que les deux peuvent tout à fait cohabiter et se rendre finalement service l’un à l’autre.

On fait souvent l’amalgame entre curateur et veilleur, la différence provient premièrement sur le statut (le veilleur est souvent salarié, le curateur simplement passionné) deuxièmement sur l’éditorialisation des contenus partagés qui reste la spécificité du curateur et enfin le partage qui fera longuement hésiter le veilleur salarié.

Dominique Cardon (sociologue chez Orange Labs) introduit “la curation comme une nouvelle mode amenée par les éditeurs d’outils.”
Ou quand l’outil créé le besoin, syndrome latent d’une société de consommation, qui n’est pas sans rappeler le succès commercial des tablettes soit dit en passant. Bref, deux familles d’outils cohabitent, les outils de publication automatique à ne pas confondre avec les vrais outils de curation qui se différencient en apportant deux couches essentielles à la curation : la sélection et l’éditorialisation.

ScoopIt reste aujourd’hui un des outils les plus cités et sans des plus utilisés, cocorico il est français, pour une fois ! L’équipe du blog assure d’ailleurs une curation organisée autour de plusieurs thèmes :

Etourisme
Chiffres etourisme
Les meilleurs exemples et campagnes etourisme
Rencontres et salon etourisme
Google et le tourisme
L’office de tourisme du futur
Tag2D et tourisme
Animer une communauté Facebook
Animer une communauté Twitter
E-réputation, outils de veille et monitoring
Outils de veille - Content curator tools
Structuration touristique
Les marques territoriales

Vous pouvez suivre ces espaces de curation par flux RSS ou mail à votre convenance ainsi que de nombreux autres que je vous laisse découvrir sur le site de Scoopit qui devrait s’enrichir prochainement d’un moteur de recherche interne.

Et comme la curation n’a pas de limites certains se sont déjà essayé à la pratiquer sur leur territoire comme le Val de Garonne, Destination Médoc ou la vallée de la Vézère pour ne citer qu’eux.

La curation est un concept d’avenir notamment dans l’approche sémantique et sociale du web, où l’humain et le sens auront une place prépondérante, les algorithmes ne suffiront plus dans le tri de l’information.

Gageons que désormais lorsque l’on vous parlera de curation, vous ne chercherez plus de presbythère chez les Helvètes... Et un bon point à celui ou celle qui trouvera le jeu de mots ?

Article précédent Android, iOS, webapps, quelques éléments de réflexion Jimdo… comme si ça ne lui suffisait pas d’être simple, il devient mobile… ah bravo ! Article suivant

A propos de l'auteur : Mathieu Bruc

Mathieu est en charge de l'animation numérique et du m-tourisme au CRDT Auvergne. Il blogue à titre personnel sur etourisme.info et blog-etourisme.com. Il est également co-auteur d'un ouvrage sur le m-tourisme | Site web | Twitter : @MathieuBruc | Email : mbruc at etourisme.info (adresse email en toutes lettres pour éviter les robots-spammeurs)


Recevez les articles par email

Pour vous abonner,
saisissez votre email :