Comme cela a été évoqué dans les tendances de l’année #1 et #2 de Jean-Luc, nous sommes dans une société qui mixe prise de conscience écologique et course à la dernière technologie. Et ceci dans tous les domaines y compris le tourisme où la politique touristique cherche à avoir toujours plus de touristes sans pour autant remettre en cause le système qui s’épuise de toute évidence.

Et si je vous disais que vous avez le pouvoir de faire changer cette tendance ? Et si on profitait de cette nouvelle année pour prendre de bonnes résolutions et faire bouger les choses ! En effet, on dit qu’il suffit d’une petite goutte d’eau pour faire déborder le vase mais l’inverse est vrai aussi !

L’écologie, un sujet « à la mode »

La prise de conscience que nos énergies s’épuisent est bien réelle et on voit de plus en plus de mouvements se développer en se sens. Cela pourrait paraître paradoxal mais le numérique et les réseaux sociaux participent à cette diffusion. Pour preuve voici quelques mouvements qui ont émergé récemment :

  • Sur Instagram le mouvement #onestpret (qui consistait à relever un défi écologique par jour durant tout le mois de décembre) a recueilli 156 000 abonnés en à peine un mois et demi !
  • Toujours sur Instagram, le mouvement @adventurebagcrew (qui consiste à profiter d’une balade pour ramasser des déchets et se prendre en photo pour la diffuser sur les réseaux) regroupe 80,8 K d’abonnés.
  • Le site internet de Julien Vidal, Ca commence par moi, qui regroupe et teste des actions vertes et citoyennes totalise plus de 600 000 visiteurs sur l’année 2018, fort de ce succès, son auteur en à même écrit un livre !
  • L’affaire du Siècle, une pétition en faveur du climat lancée par quatre ONG écologiques, a récolté près de 2 000 000 signataires en à peine 15 jours, soit la plus grande pétition jamais signée en si peu de temps.

Autant de mouvements qui ont le vent en poupe et pour lesquels le numérique renforce leur diffusion.

A vous de jouer

La tendance écologique se fait aussi ressentir dans le tourisme. Les clients veulent un retour aux essentiels : aux plaisirs simples, à la recherche de l’authentique, aux rencontres avec les locaux, à la recherche de la bonne bouffe produite prés de chez soi, à la volonté de partir moins loin et de (re)découvrir d’abord ce qui nous environne …

Et si je vous disais que vous avez un rôle à jouer pour satisfaire vos clients tout en participant à la préservation de notre planète. Et oui, en tant qu’organisme accueillant du public vous avez un pouvoir d’influence considérable ! Des initiatives existent certainement déjà sur votre territoire et si vous en profitiez pour les valoriser ? Pour en développer à votre tour ?

Si vous voulez un exemple concret je vous propose de vous rapprocher de Bretagne Plein Sud Tourisme qui est engagée depuis 2013 dans le développement d’un tourisme durable : test d’expérience eco-friendly, portraits de personnalités locales engagées, écogestes à adopter …

Bretagne plein sud

Faire ce qu’on dit et dire ce qu’on fait

Attention, se faire le messager du changement ne suffit pas. Il faut d’abord se changer soi-même plutôt que d’essayer de changer les autres. Pour cela, de simples actions sont possibles : baisser le chauffage le soir en partant de son boulot, éteindre son écran d’ordinateur, ne pas laisser les appareils en veille, investir dans une gourde ou une carafe plutôt que dans des bouteilles d’eau, opter pour des tasses plutôt que des gobelets en plastique (ou mieux en carton) …

Alors pourquoi ne pas commencer par élaborer une charte interne des engagements éco-responsables ? Ca vous rappelle rien ? La fameux Agenda 21 créé il y a 26 ans de ça est toujours d’actualité ! Tout comme cet outil, la charte pourrait permettre de faire un état des lieux des actions déjà menées (si, si je suis sûre que vous en avez déjà !), d’établir une stratégie et un plan d’actions et d’analyser les résultats menés.

Vous relevez le défi avec moi ?

Maintenant c’est à jour d’agir, vous avez 354 jours pour être acteur du changement ! Mettre en place un geste écologique par jour à appliquer autant chez vous que au travail, établir une charte éco-responsable avec votre direction, valoriser les acteurs locaux qui participent au développement durable, partager des expériences éco-friendly …

Je vous propose qu’on se donne rendez-vous dans 3 mois pour voir quelles actions vous avez mis en place. N’hésitez pas à commenter ce post ou à me contacter pour me faire part de vos témoignages 🙂

Comme je compte aussi jouer le jeu, je vous partage ma première action de 2019 … une petite partie sur les éco-gestes à mettre en place pendant ces vacances à destination des lecteurs du guide hébergement de l’Office de Tourisme Destination Vendée Grand Littoral ! Vous voyez, c’est pas compliqué !

A vous de jouer ! Et n’oubliez pas, participer à la construction d’un monde meilleur c’est possible et ça commence par vous !

PARTAGER
Article précédentNotre boule de cristal 2019 #2
Prochain articleINTO Days, c’est In Two Weeks !
Après un master en aménagement et gestion des sites et territoire touristiques, Sophie a quitté son cher Sud Ouest, ses ferias et ses chocolatines pour arpenter l'awesome Nouvelle-Zélande pendant 1 an. Elle a profité de cette expérience pour raconter ses aventures sur keewitouch.com puis elle est revenue en France pour une nouvelle expérience à la découverte de la Destination Vendée Grand Littoral ou un nouveau défi l'attend en tant que chargée de stratégie digitale.