15 ANS, toujours vivant !
Notre manifeste

.travel : le bide ?

Publié le 2 octobre 2006
1 min

Avant l’été, nous vous informions dans ce blog de la possibilité d’enregistrer son site en .travel.
Ce nouveau nom de domaine est censé donner une lisibilité plus grande aux sites en rapport avec l’industrie du tourisme et du voyage.
S’il est un peu tôt pour dresser un premier bilan de cette initiative, on ne peut en revanche que rester songeurs face à la promotion qui est faite du .travel.

Rappelons pour info que l’organisme chargé de gérer le nom de domaine est « tralliance »:http://www.tralliance.info.
Les règles d’éligibilité, d’enregistrement et d’utilisation, uniquement en anglais, sont exposées assez clairement.
Le problème est ailleurs, désolé de le présenter sous forme de réquisitoire :

# Pas de statistiques sur le nombre de sites utilisant le .travel : vu les références mentionnées dans le search.travel et dans le directory de tralliance, on est en droit de supposer que c’est un bide.
# L’outil « search.travel »:http://search.travel/travelsearch/home.do, destiné initialement à permettre des recherches ciblées sur le .travel, donc à faciliter la vie des internautes touristes, a du plomb dans l’aile. La copie d’écran ci-dessous est le produit de ma recherche à deux critères : offices de tourisme, Paris. Résultat : l’office de Roumanie sort en n°1. En plus, il est en .com. Ce qui ne rend que plus drôle la présentation du service sur « ce site »:http://www.wandinc.com/english/html/sol_domain.asp.
Search travel
# Dernier point : essayez un peu pour voir, de taper travel + la destination que vous voulez dans Google. Résultat : vous voyez beaucoup de .travel vous ?

Rien n’indique donc qu’il soit aujourd’hui judicieux d’investir dans du .travel. Seule une évolution des algorithmes des moteurs de recherche, toujours à surveiller, pourrait nous faire changer d’envie…

Je partage l'article
Voir les commentaires
0
186 articles
Pierre Croizet est né en 1970, à Issoire. Il vit et travaille à Bordeaux depuis 1998. Il est diplômé de l’Institut des Hautes Etudes de Droit Rural et d’Economie Agricole (IHEDREA – Paris) et du DESS Aménagement du Territoire et Economie du Développement Local (Bordeaux IV – IERSO). Il a créé, en 2004, avec Benjamin Bastien, une des premières maisons d’édition électroniques de France, spécialisée dans les guides touristiques et [...]
Voir les 0 commentaires

Les commentaires sont fermés.

Également sur etourisme.info