15 ANS, toujours vivant !
Notre manifeste

The auvergnate mobile touch

Publié le 15 septembre 2013
4 min

auvergne-travelEn Auvergne, au revoir mobile, voyage, nature et rêve… Good morning « auvergnetravel », « auvergnetrip », « auvergneoutdoor », « auvergnedream »… Enjoy camarades ! 😉
Au delà du choix discutable de ces appellations en Anglais qui ne fleurent pas bon ce beau terroir central français (ahhh chanceux Québécois avec votre loi 101 !), le CRDTA (Comité Régional de Développement Touristique d’Auvergne) et ses partenaires ont concocté un cocktail mobile à partir d’une recette longuement mûrie : le déjà fameux « dispositif mobile touristique Auvergne ». Pour tous les détails, vous trouverez ici le dossier de presse complet.

De quoi s’agit-il ? D’une approche mobile globale, pas centrée uniquement sur le touriste en séjour. Pour ce faire, un site mobile et 3 applications ont été imaginés :

  • un site Web adaptatif (bon d’accord, on dit aussi Responsive Web Design…), auvergne.travel pour permettre aux touristes en séjour de découvrir la destination, préparer son séjour et trouver l’offre de proximité. Ce site est la pierre angulaire du dispositif. 
  • une application de séduction, « auvergnedream » (qui sortira en février 2014), conçue plus particulièrement pour les tablettes : elle permet aux touristes chez eux de découvrir les attraits de la région, aux séjournants de préparer leurs excursions… Comme l’image reste le meilleur moyen de sensibilisation, l’application trouvera aussi tout son sens sur les tablettes des conseillers en séjour et/ou des chargés de promotion pour faire rêver leurs interlocuteurs.
  • une application pour la randonnée, « auvergneoutdoor », disponible pour Android et Iphone, qui offre des fonctionnalités spécifiques hors ligne
  • une application compagnon de voyage, « auvergnetrip »(disponible en novembre 2013), qui permet d’une part de stocker de l’information sélectionnée sur le site mobile auvergne.travel, pour la consulter hors ligne, et d’autre part de constituer un carnet de voyage et de partager ses souvenirs avec ses amis sur les réseaux sociaux.

Le montant total du projet s’élève à 170 000 €, dont un tiers financé par une subvention européenne FEDER. À noter également l’effort particulier de promotion du dispositif, notamment au niveau local (20 000 € compris dans le budget total), car trop souvent oublié dans l’institutionnel où l’on concentre la totalité des ressources sur le développement…

Le schéma ci-dessous synthétise les objectifs du dispositif et le positionnement de chaque élément :

Bien entendu, les deux premières briques opérationnelles de ce dispositif sont jeunes et présentent encore des bugs, mais on peut aisément constater qu’elles sont bien nées. Le site auvergne.travel fonctionne agréablement sur tous les écrans et de manière très réactive. L’application rando tient la comparaison avec ses équivalents sur le marché. Vous vous ferez une opinion par vous-mêmes. 

Au delà de la belle qualité des premiers outils réalisés, c’est bien plutôt la stratégie mise en oeuvre qui donne son intérêt au projet notamment sur deux plans : la conjugaison d’un site web avec des applis « complémentaires », et le montage du projet à l’échelle d’une destination visible avec la possibilité offerte aux acteurs locaux d’utiliser les mêmes outils pour des déclinaisons locales. 

La conjugaison d’un site web avec des applis « complémentaires« 
Même si l’idée n’est pas nouvelle, elle est ici bien consolidée, notamment par exemple avec la récupération dans l’appli auvergnetrip du « panier » sélectionné sur le site mobile… Bon, cela demande un effort à l’internaute car il faut qu’il crée un compte sur le site mobile et qu’il utilise le même pour l’appli… mais si les fonctionnalités de l’appli sont vraiment attractives hors ligne, les visiteurs devraient s’y mettre.

Le montage du projet à l’échelle de d’une destination visible avec la possibilité offerte aux acteurs locaux d’utiliser les mêmes outils pour des déclinaisons locales
Un territoire partenaire peut s’emparer des mêmes outils et les configurer, les enrichir pour un usage local. Et si les touristes, par pure espièglerie bien sûr, s’égarent à sortir du territoire, l’info localisée continue à être disponible… Voilà une démarche qu’on voudrait exemplaire ! Et pour inciter les partenaires locaux à entrer dans cette voie pleine de sens, le CRDTA met ses outils à disposition gratuitement. Imaginez l’économie de moyens pour un office de tourisme par exemple… Un kit promotion est à la disposition des partenaires.
D’ores et déjà le Massif Cantalien a réalisé « son » site mobile en déclinant le site régional ainsi que l’office de tourisme de Moulins qui s’en sert d’ailleurs pour alimenter une table tactile dans ses murs.

 

La mobilité exigeant de prendre en compte l’échelle réelle de déambulation des touristes et les économies d’échelle induites rendent l’approche auvergnate extrêmement séduisante. Côté « usabilité », tout se jouera sans doute sur la capacité des touristonautes à jongler entre les applis et le site mobile sans rupture, de manière fluide et presque transparente. Pas évident au regard de la diversité des terminaux mobiles, de la légendaire fainéantise des touristes (leçon n° #jenesaispluscombien de Pierre Eloy dans ses conférences…), et de leur incompétence notoire pour tirer profit de leur téléphone intelligent ou de leur tablette pourtant si performants…

Bref une démarche innovante, frappée au coin du bon sens, ambitieuse et techniquement maîtrisée…
Espérons que les acteurs institutionnels des différents secteurs auvergnats accepteront la proposition de déclinaison du dispositif à l’échelle locale pour donner encore plus de sens à la démarche collective.
Reste à savoir à l’usage si la proposition faite aux touristes les séduira et permettra une valorisation efficace de la belle Auvergne… 

Good Job Auvergne, Congratulations !!!

 

 

Je partage l'article
Voir les commentaires
2
197 articles
Paul FABING est directeur de la Mission Attractivité chez Alsace Destination Tourisme.  Architecte de formation, ancien consultant tourisme, chef du service Tourisme de la Région Alsace, directeur de RésOT-Alsace (Réseau des offices de tourisme), directeur du pôle Qualité de l'accueil à l'Agence d'Attractivité de l'Alsace (AAA), il occupe cette fonction depuis 2020. Entre autres missions, la Mission Attractivité gère et anime le système d’information touristique alsacien qui consolide l’ensemble des [...]
Voir les 2 commentaires
Également sur etourisme.info