15 ANS, toujours vivant !
Notre manifeste

Revue artificiellement intelligente de quelques outils plus ou moins nécessaires et indispensables

Publié le 20 janvier 2023
5 min
C’est vendredi, amusons-nous avec l’IA ! Je vous propose de découvrir quelques services étiquetés « IA » qui pourraient peut-être s’insérer dans votre panoplie d’outils du quotidien.
« L’intelligence artificielle ou « IA » a été créée par John McCarthy » – Futura

ChatGPT par-ci, ChatGPT par-là, même sur ce blog on n’échappe pas au buzz du moment. L’intelligence artificielle (IA pour les intimes) occupe l’espace techno-médiatique depuis quelques semaines à l’occasion de la sortie de la V3… Mais il y a bien d’autres types d’utilisation de l’IA depuis une dizaine d’années, comme par exemple le bon vieux Watson, commercialisé par IBM dès 2010.

Depuis peu, l’IA « se démocratise » avec de nouveaux services orientés grand public proposés par des acteurs majeurs (Facebook, Google, Amazon, etc.) ou des start-up . Avant de vous en présenter quelques uns, à tout seigneur tout honneur, j’ai demandé à ChatGPT de nous rappeler ce qu’est l’IA. Comme attendu, il s’en tire très bien le bougre avec cette définition consensuelle :

L’intelligence artificielle (IA) est un domaine de l’informatique qui vise à créer des programmes et des systèmes informatiques capables de simuler l’intelligence humaine.
Elle permet à des machines de réaliser des tâches qui nécessitent normalement l’intervention d’un être humain, comme la reconnaissance vocale, la traduction automatique, la prise de décision et la résolution de problèmes complexes.

Il existe plusieurs types d’IA, dont l’IA faible et l’IA forte.
L’IA faible est capable de réaliser une tâche spécifique, comme la reconnaissance de la parole ou la traduction automatique, mais ne possède pas la capacité de raisonnement général de l’homme.
L’IA forte, en revanche, est capable de raisonner de manière générale et de s’adapter à de nouvelles situations.
ChatGPT
Fournisseur officiel d’intelligence artificielle bien pensante

Apple, Google, Amazon et d’autres nous ont concocté des assistants vocaux pour nos smartphones ou stations domestiques. Ce sont des exemples emblématiques de l’IA dite « faible ». ChatGPT se situe sans doute dans l’IA « forte » avec ses capacités d’adaptation et d’interprétation.
Il est assez étonnant de voir aujourd’hui poindre l’IA dans des services existants pour les améliorer ou dans de nouveaux services fondés sur ses indéniables capacités. Et ce dans des domaines aussi variés que la retouche photo, la comptabilité, la création graphique, les mails, etc.

Comme promis dans le titre de ce billet, voici trois exemples d’outils en ligne étiquetés « IA » et destinés aux humbles internautes que nous sommes.

Sheet+

C’est le ChatGPT version tableur. Vous pouvez ici trouver la fameuse formule que l’on arrive jamais à faire marcher en décrivant avec des mots ce que l’on veut. Très pratique pour ceux qui galèrent avec leurs tableaux de bords, leurs stats, leurs indicateurs, etc.
L’efficacité est assez bluffante même si je n’ai sans doute pas poussé l’outil dans ses retranchements, faute de compétences…
Malheureusement, l’interface est Anglais, mais l’IA sait très bien traduire. Vous pouvez décrire votre demande en Français…
À tester car en plus l’outil est gratuit jusqu’à 10 formules par mois !

ELLIE

Voilà un outil qui peut concerner tout le monde : Ellie vous propose de concocter des réponses aux nombreux mails que vous recevez.
Il s’agit d’une extension pour Chrome ou Firefox qui fonctionne encore en beta et n’est donc pas encore en immersion dans votre Gmail par exemple. Évidemment cela marche en Français, ouf !
Vous sélectionnez le texte du mail auquel vous voulez répondre, vous appelez l’extension qui vous propose de lui indiquer l’humeur que vous souhaitez donner (respectueuse, normale ou un peu énervée) et si vous le souhaitez quelques indications comme la longueur de la réponse ou un point à rappeler par exemple.
Ellie vous propose une jolie réponse que vous n’avez plus qu’à coller dans le mail de réponse. J’ai fait quelques tests et c’est efficace. En plus, Ellie promet également « d’apprendre » progressivement votre style pour répondre au plus près de ce vous auriez pu écrire.
J’imagine aisément que Google ou Microsoft ne tarderont à intégrer cette fonctionnalité intelligente à leurs services mails.
Le hic ici c’est que la gratuité du service ne vaut que pour deux réponses par jour. Mais c’est déjà ça !

HOTPOT

Et pour finir en beauté, voici Hotpot qui propose plein de fonctionnalités, la plupart payante. J’ai testé évidemment la principale qui est gratuite : générer une image à partir d’un texte ! Franchement génial…
Voici mon œuvre en partant du texte « dessine moi un éléphant avec un bouquet de fleurs » et en demandant un style « hyper réaliste » (Hotpot propose de très nombreux rendus).

C’est moi qui l’ai fait !!!

En y réfléchissant, cet outil peut être un sacré atout pour illustrer une présentation, trouver une accroche graphique ou simplement créer un œuvre numérique que vous pouvez transformer en NFT. La boucle est bouclée.
Là aussi, un test s’impose !

Voilà je crois de quoi s’amuser intelligemment (forcément !) ce week-end…
Ces services en sont à leurs balbutiements. Demain ils s’intégreront complètement à nos vies laborieuses en apportant encore plus de productivité.

Bien sûr restent les interrogations sur l’éthique et le bon usage de cette IA à toutes les sauces. Et subséquemment ré-apparaît la crainte récurrente de voir l’humain « dépassé » par la machine.
À ce propos, j’ai trouvé très éclairant l’édito de Raphaël Enthoven « La peur artificielle » dans le numéro 61 de la revue Franc-Tireur dont voici un extrait :

L’intelligence artificielle est-elle sur le point de supplanter l’être humain ? À l’ère des clones de métal, des algorithmes qui manipulent nos désirs et nos opinions, des logiciels qui donnent le jour à toute image ou contrefont toute voix, serons-nous bientôt les pantins de nos outils ? En un mot : la machine est-elle en train de devenir plus forte que l’homme ? Fausse question.
La machine est plus forte que l’homme depuis toujours. C’est même sa raison d’être. Aurait-on inventé les marteaux si nos poings suffisaient à enfoncer des clous ? Ou les ordinateurs, si nous pouvions compter aussi vite ? L’humain n’a forgé de puissants outils que pour suppléer sa propre faiblesse. Donc, plus forte que l’homme, oui. Autrement, à quoi bon ?

Le goût de croire que la technique nous échappe est juste une façon d’échapper soi-même à ses responsabilités.
Raphaël Enthoven

Bon week-end !

Je partage l'article
Voir les commentaires
3
201 articles
Paul FABING était directeur de la Mission Attractivité chez Alsace Destination Tourisme.  Architecte de formation, ancien consultant tourisme, chef du service Tourisme de la Région Alsace, directeur de RésOT-Alsace (Réseau des offices de tourisme), directeur du pôle Qualité de l'accueil à l'Agence d'Attractivité de l'Alsace (AAA), il occupe cette fonction depuis 2020. Entre autres missions, la Mission Attractivité gère et anime le système d’information touristique alsacien qui consolide l’ensemble des [...]
Voir les 3 commentaires
Également sur etourisme.info