15 ANS, toujours vivant !
Notre manifeste

Internet, la révolution de l’organisation!

Publié le 8 décembre 2009
2 min

Réorganiser les ressources humaines pour faire face à la révolution Internet!
C’est actuellement le sujet de préoccupation de nombre d’offices de tourisme, CDT ou CRT. Cette question a été abordée à l’occasion des #et5, les « 5èmes rencontres du etourisme »:http://www.etourisme-ardesi.fr/ dans un atelier très suivi.

On se rend rapidement compte que poser la question des ressources humaines en amène vite deux autres : celle de la stratégie et celle de la culture.
* Stratégie car c’est aujourdhui le défi de nos DMO : appréhender le web dans sa globalité et sa finalité marketing, et non pas uniquement sous l’angle du site Internet à refaire tous les trois ans.
* Culture d’entreprise, car il faut que toute l’équipe se retrouve dans cette approche du web. Aujourdhui, il ne suffit pas d’avoir le fameux « webmaster » pour répondre à l’ensemble des problématiques : il faut webmasteriser tous les services, de la promo à l’accueil en passant par le réceptif!
Samuel Bausson du « muséum de Toulouse »:http://www.museum.toulouse.fr/sommaire.php?lang=fr a illustré lors de cet atelier la difficulté à faire « entrer cette culture ». Anecdote racontée lors de l’atelier : comme il était webmaster du musée, on lui a demandé d’écrire la newsletter. Il a refusé, expliquant que si la même question s’était posée à l’époque de la com papier, jamais le service communication ne se serait départi de cette prérogative. La présentation de Samuel sur l’expèrience riche- du muséeum de Toulouse est en « ligne ici »:http://www.slideshare.net/samuelbausson/et05-samuel-bausson-musum-de-toulouse.

Autre réflexion abordée dans cet atelier à travers notamment « l’expérience de la Picardie »:http://www.slideshare.net/dublanchet/ressources-et-organisation-picardie : le web 2.0 favoriserait-il la collaboration inter organisations? En effet, sur des projets collectifs, à travers le management de groupes projets, les relations hiérarchiques « classiques » peuvent être bousculées. Ainsi, un groupe projet pour réaliser un site à l’échelle de la région peut être animé par un webmaster de CDT, et comprendre en son sein le directeur d’un autre CDT…


_Le site pro de la Picardie, fruit de la collaboration CRT/CDT/FROTSI_

Permettre l’évolution de l’organisation de la structure est aussi primordial. La présentation de « Nicolas Graef »:http://www.slideshare.net/dublanchet/ressources-et-organisations-cdt64 met en avant l’évolution fondamentale de l’organigramme internet en moins de cinq ans. Aujourd’hui le pôle etourisme du CDT des Pyrénées Atlantiques compte sept personnes et autant de métiers différents qui vont « d’animatrice de base de données » à « webmaster » éditorial, en passant par développeur web ». Et les évolutions d’organigramme ne sont pas prêtes à s’arrêter dans nos organisation, puisqu’il faudra bientôt des « brokers d’information » et des « responsables m-tourisme »…

Il n’y a pas que les grosses structures qui sont concernées. Ainsi, lors d’une récente journée technique en Aquitaine, Sébastien Debarges, directeur de l’OT de « Lascaux-Vézère »:http://www.tourisme-lascaux.fr/ expliquait que dans son office de 3 personnes, il avait institué le *friday web* pour conserver un jour dédié à l’animation de sa stratégie Internet.

Avez-vous les mêmes préoccupations?

Je partage l'article
Voir les commentaires
0
759 articles
Jean Luc Boulin est consultant en tourisme : Intervention auprès des élus et des prestataires touristiques, coaching, accompagnement des équipes et des directions sont ses principaux champs d'intervention. Avec deux exigences : se mettre à la place du client et oser l'innovation. Directeur de l’office de tourisme de l’Entre-deux-Mers (Gironde) et du pays d’accueil touristique du même nom pendant plus de dix ans, Jean Luc Boulin a dirigé la MONA [...]
Voir les 0 commentaires

Les commentaires sont fermés.

Également sur etourisme.info