15 ANS, toujours vivant !
Notre manifeste

Quand Eric Schmidt se déguise en Maïté et nous donne la recette d’un référencement Rossini façon Google… sans le foie gras, dommage

Publié le 3 octobre 2011
5 min

On ne vous apprend rien, si vous êtes un lecteur (rice) fidèle de notre blog et des espaces de veille etourisme, Google reste toujours un des sujets phares autour de la machine à café pour les référenceurs, concepteurs et maîtres d’ouvrages de sites Internet touristiques. Inutile de revenir sur Panda, sur les dernières évolutions de l‘été (billet de Ludovic) ou sur le billet à venir de Mathieu 🙂 , je vous propose ici un complément d’information avec un angle un peu différent avec l’interview d’Eric Schmidt (jeune stagiaire chez cette startup qui se lance) mi-septembre 2011, sur les bases d’un bon positionnement dans Google. Au passage, je vous laisse aprécier le style anglo-saxon de l’interview décontractée, Steeve Jobs est en jean et t-shirt… Schmidt laisse quelques restes de son assiettes sur son bureau 🙂 :

Nous n’avons pas encore reçu Eric Schmidt dans nos bureaux (qui n’existent pas encore) mais je vous propose de résumer cette interview originale à partir des sources suivantes :

 

Voici donc ce qu’il faut retenir de cette interview :

1 : respecter les règles de bases d’un développement de vos pages web
Pour commencer, Google vous invite tout simplement à faire et refaire ce qui est la base d’une bonne optimisation de pages pour Google : respecter les conseils (ordres ? ) de Google pour exploiter toutes les ressources de votre « champ lexical » présent sur une page. Ca passe par une réécriture d’url (afficher xxxx.com/hotels/domaine_de_truc_paris à la place de xxxx.com/detail.php?ITEM=ER435243EHOT), des « Titles » de pages personnalisés (les mots riches et personnalisés en début de Title), des Meta Tags, des balises de structuration du contenu éditorial H1, H2… (un peu à la sauce des Titre 1, Titre 2 dans Word 🙂
Pour illustrer ces conseils de base, nous avons depuis longtemps dans nos favoris les illustrations de 60questions.net, je pense qu’elles vous aideront à visualiser
ces conseils : http://www.60questions.net/fichesdepros/posters-web.htm

2 : Politique de liens entrants depuis des sites externes prouvant l’intérêt de votre contenu
Ce qui ressort de cette interview est très intéressant pour tous les pros du tourisme qui ont pris le temps de poser leur stratégique touristique et commerciale, en identifiant les points forts, la valeur ajoutée, le ciblage, voir le « nichage » de son offre avant de foncer sur le web. Parler de vos points forts originaux et ciblés reste l’action la plus « rentable » de votre optimisation de référencement…si…ce contenu est repris par des sites et blogs traitants du même sujet. Le Netlinking prouve la popularité de votre site et comme souvent il n’y a pas de secret, cette popularité n’est que le résultat d’une production de contenu pertinent. Les espaces thématiques, les blogs « magazines » sont à affiner dans votre stratégie.


3 : l’Autorité que vous imposez et que vous prouvez

Dans la continuité du point 2, Google donne la priorité aux sites qui sont reconnus comme leader dans leur domaine et ca passe par les réseaux sociaux également !!! Google se définit comme un adepte de la « méritocratie », synonyme de popularité dans les liens de sites à sites, mais également dans l’autorité que vous imposez sur les réseaux sociaux…intéressant non ? Il est important aussi de prouver à Google que vous êtes à l’origine d’un contenu qui pourrait être repris ou …syndiqué :), ca vous parle plus. Nous vous invitons à lire ce billet dédié à votre syndication de contenu… c’est un peu technique mais compréhensible 🙂


4 : Expérience utilisateur, Google est « responsable » de la pertinence des résultats

Google s’engage en affichant des résultats, il veut donc afficher de BONS résultats pertinents pour ses utilisateurs = page rapide, design sympa !!! et bonne ergonomie… ca va etre du sport ! Il annonce la couleur… faîtes des sites avec de grandes photos de fonds lourdes, des menus dans tous les sens, des contenus non ordonnés et vous aurez gagné la cuillère en bois de Google. En lisant entre les lignes, il confirme sa priorité d’afficher du contenu efficace sur des outils mobiles 🙂 non ?


5 : Des contenus actualisés, vivants, humains… bref un PMU de quartier

Google confirme l’importance qu’il donne à un média qui doit être vivant. Finis les sites statiques actualisés par le webmaster une fois par an. Le contenu doit être renouvelé, complété comme dans la vraie vie 🙂 , au PMU du coin, on ne se raconte pas les mêmes news tous les jours…Google, tout comme Facebook sont des e-PMU de quartier 🙂 .

Pensez également à vérifier l’existence de sitemaps (plans de sites en xml) sur vos sites web, ce sont des mines d’or pour les robots des moteurs qui viennent y piocher toutes les urls de votre site. Sachez également qu’il y a des sitemaps thématiques : mobile, news, vidéos en plus du sitemap d’urls classiques de votre site.


6 : Diversifier le contenu inséré dans les pages = textes, photos, vidéos !!!

Ahhh là c’est le moment où l’on jubile, depuis longtemps ce blog vous incite à explorer toutes vos bulles etouristiques… du contenu photos par là (Flickr), des vidéos par ici (Youtube, Dalimotion, Viméo) … Pas la peine de s‘étaler là dessus, je préfère vous donner une petite illustration et un lien vers un très bon article toujours de la même source anglophone qui vous présentera les plateformes de contenus les plus connues en fonction du type de média.


7 : Le feedback, l‘évaluation par des robots mais aussi par l’humain

Google affirme opérer une analyse humaine de certains sites. Désolé je n’ai pas le détail de cette notion, si des experts nous lisent et peuvent nous en dire plus… je prends. Ajoutons à cela la notion du 1 de Google qui débarque en force dans les résultats de Google, vous avez du déjà voir ces mentions qui vous précisent que l’un de vos amis Google+ a donné un +1 à ce résultat. L’activité sociale s’accentue dans la stratégie de référencement. Voici une illustration avec une recherche sur Etourisme, connecté à mon compte Google :


8 : Supports web compatibles avec les technologies du moment

Et pour finir en beauté, autant vous dire que les sites réalisés avec un bon vieux code, en flash (ouhhh je vais en vexer plus d’un), sans compatibilité multiplateformes vont gentiment rejoindre les cartons d’archives de Google. Les supports web, puisqu’on ne parle plus forcément de site web, doivent être développés avec des technologies modernes que Google privilégie comme l’HTML 5.

Eric Schmidt annonce la couleur pour conclure, priorité sera donnée aux sites qui proposeront une version mobile !!!!! Je vous laisse vous remémorer ou découvrir cet article de ReadWriteWeb en début d’année : « 
Eric Schmidt: All of Google’s Strategic Initiatives in 2011 are Mobile« 
:

Partagez vous cette vision de Google ? Experts du SEO, nous vous attendons dans les commentaires pour affiner ces notions. Bonne journée à tous.

Je partage l'article
Voir les commentaires
0
148 articles
Pierre Eloy est le fondateur de Touristic et le co-fondateur d'Agitateurs de Destinations Numériques, entreprises bordelaises dédiées aux solutions numériques pour les professionnels du tourisme. Les interventions de Pierre, son cœur lorrain et sa vie dans le Sud Ouest en font un personnage incontournable du tourisme digital et relationnel ! Ne vous étonnez pas si un jour vous le croisez dans une boulangerie californienne, il a promis qu'un jour il serait boulanger [...]
Voir les 0 commentaires
Également sur etourisme.info