15 ANS, toujours vivant !
Notre manifeste

Limiter les risques par l’information – le cas de Travel Oregon

Publié le 23 septembre 2022
4 min

Les gestions de crises dues aux incendies et autres catastrophes climatiques sont probablement amenées à être de plus en plus présentes dans le quotidien des organismes de gestion de destinations – tout comme la mise en place de plans de sauvetage pour relancer l’attractivité des territoires sinistrés.

Quels outils développer pour informer et sensibiliser les visiteurs et socio-pros aux risques qu’encoure la destination et comment appréhender la perte d’attractivité liée aux catastrophes à venir ? J’ai souhaité rebondir sur l’article de rentrée de Jean-Luc Boulin et vous présenter le cas de l’Oregon.

Photo by Everett mcintire on Unsplash

L’accès aux données en temps réel

L’Oregon – territoire semé de forêts verdoyantes – a été victime d’incendies d’ampleur grandissante au cours des dernières années. 2020 fut particulièrement éprouvante pour toute la région avec un peu plus de 400 000 hectares partis en fumée et 40 000 personnes déplacées. Plusieurs feux sévissaient encore la semaine dernière menaçant environ 2000 logements.

Pour sensibiliser les futurs visiteurs aux dégâts causés par les feux incontrôlés d’origine humaine, aider à la planification et limiter les risques – Travel Oregon s’est doté dès 2018 de la page d’information « tout ce que vous avez besoin de savoir sur les feux de forêt».

Cette section très complète relaie les informations en temps réel transmises par l’Oregon Department of Emergency Management ; la direction de la sécurité civile de l’état. Cette autorité a mené un véritable travail d’agrégation de données en partenariat avec de nombreuses instances pour présenter aux habitants, institutions et visiteurs des ressources fiables avant, pendant et après les incendies.

Parmi les tableaux de bords que Travel Oregon vous conseille de consulter, vous trouverez des aperçus sur les incendies actifs dans la région, des mesures sur la qualité de l’air, un point sur la situation des routes mais aussi une carte montrant les zones et parcs fermés. Des explications complémentaires sont présentées sur la régulation en vigueur quant aux feux de camps ou encore sur la démarche à adopter en cas de feux de forêt. Bref, avec cette page, vous saurez tout tout tout sur l’incendie. Notons, qu’il manque – et ce n’est pas rien – une mise en corrélation entre ampleur des feux et réchauffement climatique.

La communication de l’OGD est également coordonnée au niveau des socio-pros et des voyagistes avec la page « Take Care Out There ». Liens utiles, données sur la défense des espaces forestiers, kit de communication avec affiches, infographies et exemples de messages à véhiculer sur les réseaux sociaux sont mis à disposition des professionnels.

Tableau de bord sur les feux actifs en Oregon présenté sur la page de l’Office de tourisme

QUE FAIRE POUR RELANCER LA DESTINATION ?

Une fois la zone sinistrée, quelle démarche adopter pour les communautés dépendantes des retombées du tourisme local ? Comment appréhender le futur touristique de la destination ? C’est le sujet de l’article de Marta Mills relayé sur le blog du Conseil mondial du tourisme durable (GSTC). L’autrice explique comment, suite aux ravages des incendies de 2021, l’île d’Eubée en Grèce a développé un plan de relance s’appuyant sur une analyse des capacités du territoire et sur les expériences d’autres destinations ayant subi des catastrophes climatiques majeures.

L’Oregon est l’un des exemples cités. À la suite des feux de 2020, une stratégie de réassurance et de mobilisation a été mise en place pour relancer le tourisme. Plusieurs acteurs locaux se sont regroupés pour proposer des circuits dans les zones les plus affectées combinant contribution aux chantiers de restauration et activités de plein air.
De son côté, Travel Oregon communique activement à travers films, affiches et articles sur l’importance du tourisme pour les communautés locales situées en zones sinistrées. Sur la page d’information liée aux incendies on peut lire : « Une fois que les incendies sont entièrement maîtrisés et que vous pouvez voyager en toute sécurité, prévoyez de visiter les zones touchées par les incendies. Vous créerez non seulement des souvenirs à chérir, mais vous aiderez à soutenir l’un des plus de 112 000 Oregoniens employés dans l’industrie du tourisme. ». Le message est clair.

Visuel mis à disposition sur le site pro « Take Care Out There » pour inviter les futurs visiteurs à soutenir l’économie locale

Quelles réponses souhaitables ?

Si l’Oregon a choisi l’interpellation directe des visiteurs et la réassurance, d’autres scénarios peuvent être envisagés pour relancer une destination après crise. Marta Mills en énumère plusieurs dans son article ou encore dans ce podcast. Nous pouvons nous inspirer du partage d’expériences et des idées d’outils mis en place par différentes destinations ou même encore par d’autres secteurs. Avec une fréquence accrue des crises, les pratiques et exemples de réponses vont être amenés à se multiplier. Alors quelles seraient les pistes souhaitables pour vos territoires ?

Je partage l'article
Voir les commentaires
0
7 articles
Un pied en Norvège et l’autre en France, voici ce qui peut résumer mon parcours depuis mes 17 ans. Passionnée de voyages, de vélo et de musique, je suis curieuse des initiatives de développement de nos voisins des pays nordiques et d'ailleurs. Après un Master en conduite de projets à l’ESTHUA suivi d’un saut de puce en Normandie, je pars vivre à Tromsø en Norvège où je travaille sur la [...]
Voir les 0 commentaires
Également sur etourisme.info