15 ANS, toujours vivant !
Notre manifeste

MyMagic+, La petite souris apporte une couche numérique à ses parcs

Publié le 11 janvier 2013
4 min

Et si 2013 mettait en lumière un joli défi qui intéresse beaucoup de professionnels, celui de l’interaction entre le monde réel et son monde numérique et social. Nous évoquons parfois les notions d’accueil numérique, d’internet de séjour, d’apports numériques à une expérience touristique. Aujourd’hui pour cet « easy friday », je vous propose de vous projeter dans un futur très proche, celui où votre destination sera équipé de mobilier touristique numérique :), de bornes et tables tactiles oui, mais capables de communiquer avec votre aura numérique (copyright monsieur Perroy 😉 . 

2013 sera sans doute aussi une année de prise de conscience de l’importance de l’interprétation des données en temps réel, les notions de Big Data vous parlent peut être… si ce n’est pas encore le cas, pas de stress, vous n’avez pas raté le train numérique. Un nouveau champ d’actions numériques pourrait bien se retrouver là, dans l’analyse en quasi temps réel de données de multiples origines, qui une fois regroupées, peuvent vous aider à optimiser votre gestion de la destination. Je me permets d’introduire ici un terme qui pourrait revenir souvent dans cette stratégie d’Internet de Séjour, le Yield Management de Destination.

Notion déjà utilisée dans l’hôtellerie, ce Yield Manager de Destination pourrait demain, grâce à des outils d’aide numérique d’analyses de flux touristiques, couplés à d’autres données comme la météo, le trafic, vos SIT qualifiés, optimiser la recommandation, la mise en avant et la vente de ses produits en fonction de critères interprétés en direct (nombre de billets déjà vendus pour un évènement, qui ne doit plus être mis en avant, nombre de personnes ayant déclaré leur intention d’aller à tel endroit depuis votre site de séjour…) 

Bref, nous aurons l’occasion de vous détailler cette notion que nous lançons ici pour la première fois. En attendant, notre souris Mickey pense visiblement pareil et a décidé de proposer des bracelets « magiques » , c’est leur nom officiel, équipés d’une puce RFID permettant des échanges de données à courte distance entre ce bracelet et un équipement numérique. 

A quoi sert ce bracelet qui fonctionne comme un pass Navigo ?
Il va vous permettre de laisser dans votre poche la carte bancaire pour consommer dans le parc, il vous permettra aussi d’accéder à votre chambre d’hôtel ou en accès prioritaire aux attractions. Il n’est pas compliqué d’imaginer la V2 de cet outil avec une couche sociale évidente, puisqu’une application mobile vous permet de paramétrer votre bracelet, il vous suffira d’un Magic facebook connect pour lier votre aura sociale à votre bracelet. Et là, tout devient très intéressant pour des gestionnaires de sites touristiques, de destinations qui se demandent aujourd’hui comment donner une nouvelle dimension aux réseaux sociaux pour promouvoir leurs produits touristiques. 

Copyright Disney

Vous comprenez également que cet équipement qui offre une géolocalisation parfaite des clients peut ouvrir de nouveaux horizons aux statisticiens et marketeurs de Disney qui entrent également ici dans la seconde tendance dont nous parlions ci-dessus, l’interprétation de flux touristiques, une mine d’or en temps réel, qui permet pour le client de l’informer sur l’application mobile du temps d’attente de telle ou telle attraction… et ici nous revenons à une gestion de son offre à la mode « Yield Management » en direct, mais ces outils numériques permettent aussi à Disney, même s’il dément depuis 2 jours face aux critiques qui pleuvent sur les libertés individuelles (voir cet article), de savoir en temps réel où sont ses clients, ce qu’ils consomment… et de transformer cela en offres commerciales pertinentes, non pas dans 6 mois après avoir analysé les 2344 tableurs excels mais en quasi temps réel. 

Les parcs d’attractions devraient être bien placés dans vos cibles de veille numérique, car ce sont des micro-destinations clairement identifiées (facile quand on met un mur tout autour de sa destination) avec quasiment tous les types d’activités qu’une destination touristique peut retrouver : activités, restauration, hébergement, conseil en séjour… Pour vous prouver qu’il faut s’y intéresser, je vous laisse apprécier l’expérience numérique encore plus forte pour moi, réalisée en 2012 par Walibi, qui permet via ses bracelets numériques d’interagir avec son univers social… Vous sortez du MegaTrainDeFolie, attraction phare et totalement inventée de Walibi Belgique ? Vous souhaitez le partager avec vos amis qui ne sont pas là ? Pas de souci, la photo qui a été prise avec votre tête terrorisée à 120km/h vous attend, prête à être partagée sur votre Facebook. Vous trouverez plus d’informations par ici

 

Bon, je vais encore me faire enguirlander par le Rédac’ Chef, je le vois déjà .. « Pierre, on a dit Easy Friday, billet court, simple avant que nos lecteurs profitent de leur week end » … tant pis j’assume 🙂 , ces échanges interactifs entre vie réelle et vie numérique sont pour moi la nouvelle aventure du numérique touristique de séjour et ca méritait bien quelques lignes, en espérant qu’elles soient compréhensibles.

Le prochain débat pourra porter tout simplement sur ce terme obsolète que j’emploie encore ici : « Vie réelle et Vie Numérique » … Allez demander à un ado… voire un ado de 35 ans comme moi, s’il fait une différence entre ses avis tactilement présents et ceux embarqués dans ses outils numériques… Sujet de bac philo 2013 ? 

Bon week end à tous.

Sources de veille :

Je partage l'article
Voir les commentaires
0
147 articles
Pierre Eloy est le fondateur de Touristic et le co-fondateur d'Agitateurs de Destinations Numériques, entreprises bordelaises dédiées aux solutions numériques pour les professionnels du tourisme. Les interventions de Pierre, son cœur lorrain et sa vie dans le Sud Ouest en font un personnage incontournable du tourisme digital et relationnel ! Ne vous étonnez pas si un jour vous le croisez dans une boulangerie californienne, il a promis qu'un jour il serait boulanger [...]
Voir les 0 commentaires
Également sur etourisme.info