15 ANS, toujours vivant !
Notre manifeste

Mon coup de coeur pour deux roues…

Publié le 20 octobre 2021
6 min

Dans un précédent billet intitulé Décloisonnons ! Ou « le tourisme au secours de la culture », j’évoquais notamment la nécessité d’inclure davantage des acteurs culturels, artisans ou artistes dans notre offre. Si les attractions, musées et autres sites naturels font naturellement partie du « catalogue » des produits disponibles dans nos destinations, nous ne valorisons pas encore suffisamment les pépites humaines de nos territoires. Du reste, si on s’en tient aux rubriques historiques et traditionnelles de nos sites web, difficile de caser des produits qui reposent davantage sur de l’humain que sur du matériel. Avec la rubrique « expériences » que de nombreuses destinations ont développée, on semblait trouver une piste de solution mais le terme est aujourd’hui galvaudé et utilisé souvent à tort et à travers. Je voulais revenir à cette dimension humaine suite à un GROS coup de coeur que j’ai eu pour un personnage atypique et talentueux qui « sévit » en Wallonie : David Neve et son concept « À deux roues chez vous ». Entre poésie et tourisme durable, c’est vraiment un individu à part ! Nous avons été plusieurs à être touchés par la sincérité et le talent de David. Comme l’ami Pierre Eloy, j’aime rencontrer de « belles personnes ».

Coup d’oeil en arrière

Il y a un peu plus de deux ans, j’avais été sollicité par l’équivalent d’une ADT pour faire partie d’un jury chargé de sélectionner les lauréats d’une bourse de 5.000 euros destinée aux porteurs de produits touristiques innovants. Nous n’avons pas rencontré les candidats, la délibération se faisant sur base d’un dossier déposé par ces derniers. Une soixantaine de projets nous avaient été soumis; autant dire qu’il y avait à « boire et à manger » entre la demande d’un groupe de guides qui souhaitait acquérir des costumes folkloriques et le propriétaire d’un hôtel qui voulait se lancer dans l’hébergement insolite. Bref, il y avait de l’innovant, un peu, et beaucoup de « pas innovant du tout ». Tant mieux, cela permettait une meilleure sélection. Dans cette masse de dossiers, un projet avait attiré mon attention : un comédien semi-professionnel sollicitait cette bourse pour acquérir un vélo et une remorque qui lui permettrait de proposer des animations directement chez des propriétaires d’hébergements de terroir. Je vous la fait courte; le dossier était bien entendu plus dense en explications. Séduit par la dimension humaine du projet (au contraire de bien d’autres dossiers reçus), je plaçai ce projet en tête de mon classement personnel.
Lors de la séance de délibération, nous étions plusieurs a avoir perçu l’intérêt du concept déposé par David, car vous vous en doutez, c’est bien de lui qu’il s’agissait. Plusieurs jurés, mais pas tous: je fus surpris de constater que de vieux bougons du tourisme de grand-papa avaient écarté ce projet « parce que ce n’est pas un prestataire touristique ! ». Ah bon ? Donc, un individu dont la clientèle est constituée de touristes ne serait pas un opérateur touristique ? Ah, oui… Il ne rentre pas dans les cases traditionnelles !
Bref, il a fallu croiser le fer mais on a tenu bon et David a reçu sa bourse. Il a donc pu acquérir son fier destrier. Et puis vint la crise de la COVID19, le temps passa et j’oubliai donc un peu ce jury et les lauréats.

les talents du pays des lacs

Il y a un an, malgré la crise, nous avons commencé une collaboration avec la Maison du Tourisme du Pays des Lacs (destination entre Charleroi et Chimay) destinée à rapprocher les mondes du tourisme et de la culture ou de l’artisanat. L’idée était d’identifier via un casting des « talents », c’est à dire des individus (artistes et artisans principalement) dont une partie de l’activité pourrait être « mise en tourisme », soit en leur permettant de prester leur talent sur un site touristique (attraction, parc naturel, musée,…) soit, en collaboration avec des hébergements touristiques, dans leur propre atelier ou chez ces derniers. Un coaching/formation des talents est ensuite assuré pour cette mise en tourisme et, enfin, on procède à un matching entre les talents et les opérateurs touristiques « historiques » du territoire qui trouvent-là une belle opportunité de diversifier leur offre. Le premier casting avait vu une trentaine de candidats se présenter. Le deuxième casting, organisé en septembre en a vu près de 80 !
Bien entendu, tous les candidats ne sont pas sélectionnés; on peut estimer à 1 sur 4 la proportion de sélectionnés, talents avérés, par rapport aux non-sélectionnés. Le processus est humain; ce n’est pas de la télé-réalité ! Les non-sélectionnés ne sont pas des gens « sans talent » mais plutôt des personnes dont, par exemple, le concept n’est pas abouti ou manque d’originalité, ou qui pourraient ultérieurement rejoindre les talents sélectionnés moyennant un accompagnement plus spécifique (financier, difficultés matérielles, statut fiscal à définir,…). Quoi qu’il en soit, cette journée de casting est riche en rencontres et en surprises… Dont celle de l’après-midi !

La surprise de l’après-midi

C’est donc lors du casting de septembre, l’après-midi que j’ai découvert David et « à deux roues chez vous » en vrai ! Là où les autres candidats se présentaient avant de nous expliquer leur talent et de le démontrer, David avait fait le choix de directement nous immerger dans son concept et son personnage : musique d’ambiance, arrivée sur scène « jouée », guitare, poésie et storytelling. Nous étions cinq membres du jury et des étoiles brillaient dans les yeux de chacun.

Pour ma part, je me suis alors souvenu de ce fameux dossier qui m’avait séduit deux années auparavant. Aussi, une fois son « numéro » terminé, ai-je demandé à David si, par hasard, il n’aurait pas été lauréat d’une bourse à l’époque. « Effectivement », me dit-il, « et on m’a dit qu’un membre du jury avait eu un coup de coeur pour mon projet. ». Vous l’avez compris: ce coup de coeur, c’était le mien (ce qui nous a tous deux amusé; nous ne nous étions jamais rencontrés auparavant). Et là, de voir ce « dossier » prendre vie et devenir concret, ça devenait un méga coup de coeur ! Quel chemin parcouru depuis le projet initial ! Car « à deux roues chez vous« , ce n’est pas seulement un spectacle ambulant, c’est aussi un service original de livraison de produits locaux de qualité directement dans les hébergements de terroir de la région.

Je vous invite à aller jeter un oeil sur le site de David, même si celui-ci ne peut traduire toute la magie et la poésie de son concept.

Je partage également ci-dessous la vidéo de présentation que vous pouvez retrouver sur son site:

Soutenons nos talents locaux et faisons-en profiter nos touristes

Je plaide donc pour une intégration renforcée des acteurs locaux de ce type dans l’offre touristique de nos territoires. Au Pays des Lacs, cela s’est fait via les castings et l’approche que je vous ai décrite plus haut mais d’autres manière de faire peuvent bien entendu être envisagées.

Cette humanisation du tourisme répond en outre aux tendances et impératifs du tourisme contemporain: durabilité, proximité, rencontre, live like a local (je dirais même live WITH a local),… Bref, donnez à ce type d’opérateurs une place d’honneur sur vos sites et autres catalogues de destinations. Le public aime et ne s’y trompe pas :

Je partage l'article
Voir les commentaires
1
31 articles
Conférencier et consultant en Innovation touristique, Denis Genevois est également actif dans la sphère e-business et le marketing depuis plus de 20 ans. Il accompagne au quotidien les acteurs publics et privés du tourisme en Belgique francophone et en France dans leurs projets. Il est Directeur associé chez Un Tour d'Avance, bureau spécialisé en innovation et ingénierie touristique.    
Voir les 1 commentaires
Également sur etourisme.info