15 ANS, toujours vivant !
Notre manifeste

Le Limousin nouveau est arrivé !

Publié le 13 septembre 2010
4 min

Ici, pas de grand bandeau flash sur tout l’écran (juste un diaporama de sept photos et quelques esquisses naturelles), pas de signature marketing pompeuse (un simple rappel des trois départements qui composent la région), et si la page d’accueil s’égayent de quelques couleurs, dans un style nuage de mots-clés, on retrouve vite sur les pages intérieures une sobriété qui semble être la principale caractéristique du « nouveau site du CRT Limousin »:http://www.tourismelimousin.com/.

!https://www.etourisme.info/images/1048.jpg!

Le menu lui-même est extrêmement clair, composé de six rubriques clairement dénommées : « Découvrez le Limousin », « Où dormir ? », « Où manger ? », « A voir ! », « A faire ! » et « Agenda ». On ne risque donc pas de s’y perdre, même si la profondeur de l’arborescence et les renvois sur les résultats plus détaillés de la rubrique « Découvrir » vous aiguilleront vers les autre rubriques principales, ce qui peut perturber.
Le centre de la page d’accueil s’anime autour de thématiques illustrées à chaque fois par un bon plan, un coup de coeur et une dernière minute en images. On y retrouve les axes forts de communication (famille, rando, golf, nature) et « Limousin en Live » qui risque de décevoir ceux qui s’attendaient à découvrir l’agenda des concerts ! Toujours aussi difficile de trouver des noms de rubriques courts et évocateurs du contenu.

Le bas de page reprend quant à lui le menu principal, mais vous invite également à découvrir des mini-sites là aussi consacrés aux axes forts : rando, cheval, camping-car, golf, prestige et espace pro. Des sites complets et attrayants, à l’image du site principal, à l’exception de celui consacré au golf qui n’a pas encore fait sa mue. Peut-être parce qu’il est le seul à être traduit, quoique très partiellement en anglais, et pas du tout en allemand, bien que le drapeau soit présent.
Néanmoins, ces accès en bas de page ne seront pas visibles sans l’usage de la molette, et leur existence n’est pas rappelée dans les sous-rubriques du site principal dédiées aux mêmes univers.
Ainsi, la sous-rubrique « Cheval » dans « A faire ! » vous donnera une liste de 153 résultats, que l’on pourra affiner, qui est cartographiée, mais sans aucune approche de séduction et d’arguments marketing, contrairement au mini-site dédié.
De même pour les hébergements, même si l’on relèvera, par exemple que la qualité de la séduction opérée dépendra bien évidemment de la fourniture par les prestataires de medias de qualité, ce qu’un bon nombre d’entre eux ne semble pas avoir compris.

De nombreux outils sont également disponibles sur l’ensemble des pages :
* une cartographie tout d’abord, en haut de page et sur le côté gauche, mais qui renvoie pour l’instant sur un message d’erreur indiquant que les  »
Données géographiques du site internet (sont) en cours d’indexation…. ». On trouve pourtant la cartographie Google map dans de nombreuses rubriques.
* un moteur de recherche qui semble très efficace ; ne manque plus qu’une cartographie associée.
* des brochures que vous pourrez soit commander en format papier, soit visualiser sous Calaméo, soit télécharger au format pdf ; cette latitude offerte à l’internaute est très intéressante.
* l’inscription à la newsletter vous permet aussi de jeter un oeil à la précédente édition avant de laisser votre email, bonne pratique. Dommage qu’un clic inutile pour la consulter ne se soit glissé dans la navigation.
* on voit défiler également sur la gauche les « Fêtes et manifestations » ; là aussi, on entre dans l’éternel débat, faut-il tout mettre ou filtrer ? Pour ma part, en arrivant sur le site, j’ai été alerté d’une collecte de sang, puis d’un concours de belote, on a connu plus festif !
* les vidéos sont présentées à travers le lecteur embarquable de Dailymotion, et comprennent un lien vers la chaîne qu’a créée le CRTsur Dailymotion.
* elles sont d’ailleurs accessibles en un deuxième endroit, « Médiathèque », tout en bas à gauche qui rassemble les éléments liés au web social. Cela reste très discret pour l’instant, peut-être car en phase de développement. En effet, le dépôt de multimedias n’est pas encore activé, le compte twitter n’a été alimenté qu’à 9 reprises, et la dernière fois le 23 juillet, et l’icône RSS n’est pas le fil de l’agenda, mais celui de ce même compte twitter (?!). Au final, seule la page Facebook est régulièrement alimentée, cumulant un peu plan de 700 fans du Limousin.
* à noter également, une version spécifique pour handicaps, l’agrandissement de police et l’impression des pages, des outils ergonomiques simples à mettre à place et bien présentés ici.

En bref, un site sobre, classique, qui fonctionne bien (hormis la cartographie à vite solutionner), peu de contenus de séduction et de marketing, principalement axé sur la base de données LEI, et des mini-sites spécifiques, du web social qui mériteraient d’être davantage mis en avant sur et dans le site.

Ah, un point de détail, « un vieux site sous Free »:http://crt.limousin.free.fr/, en full flash, subsiste avec l’invitation suivante : « Entrez et vous serez dépaysé » ; la promesse est remplie, mais forcément dans le sens qui s’entendait probablement à l’origine ! L’ennui, c’est qu’il pointe en deuxième résultat sur la recherche « Tourisme Limousin », juste derrière le site maintenant réellement officiel.

Je partage l'article
Voir les commentaires
0
369 articles
Ludovic a démarré sa carrière en Auvergne, à l’Agence Régionale de Développement, puis dans un cabinet conseil sur les stratégies TIC des collectivités locales. Il a rejoint en 2002 l’Ardesi Midi-Pyrénées (Agence du Numérique) et a plus particulièrement en charge le tourisme et la culture. C'est dans ce cadre qu'il lance les Rencontres Nationales du etourisme institutionnel dont il organisera les six premières éditions à Toulouse. À son compte depuis [...]
Voir les 0 commentaires

Les commentaires sont fermés.

Également sur etourisme.info