15 ANS, toujours vivant !
Notre manifeste

Le bilan des #ET17 et en route pour les #ET18 !

Publié le 15 décembre 2021
3 min

Deux mois après la tenue des 17èmes Rencontres Nationales du etourisme au Palais Beaumont de Pau, il est temps de tirer un premier bilan, élaboré avec les équipes d’UNITEC, Laurent-Pierre Gillard et Charlène Prat en tête, de la MONA avec Jean-Baptiste Soubaigné et son équipe, avec le soutien bien entendu de nos partenaires techniques et financiers.

Le Campus de préparation des #ET18

Mais commençons par la fin (au cas où vous n’iriez pas au bout de ce billet !) : on cherche d’ores et déjà la vingtaine de personnes qui se réunira les mercredi 30 et jeudi 31 mars 2022, on l’espère en présentiel à Bordeaux, pour phosphorer sur la prochaine édition lors de notre Campus des #ET18 : programmation, axes d’amélioration, exposants, communication, tout passera au crible pour construire une meilleure 18ème édition du 11 au 13 octobre prochain.

Alors si tu veux candidater pour en faire partie, il te suffit de remplir ce petit google form.

Une bonne édition

En une quarantaine de diapos ci-dessous, tu auras une bonne idée des retours que nous avons eu, et partageons comme chaque année sur ce 17ème cru des Rencontres.

Bilan #ET17 from Rencontres Nationales du etourisme institutionnel

Nos participants viennent bien de toute la France, et au-delà avec nos cohortes belges et québécoises, beaucoup en voiture (avec de plus en plus de co-voiturages), pas mal en avion mais de plus en plus en train, ce qui illustre les proses de consciences sur le bilan carbone. On a 40% de visiteurs fidèles, 35% qui viennent une année sur deux ou trois, et 25% qui sont nouveaux, ce qui est conforme aux précédentes éditions.

La satisfaction générale cette année a été de très bonne tenue, le plaisir de se retrouver, sans masques, avec le soleil palois et la belle vue sur les Pyrénées ayant probablement contribué à cet élan d’optimisme. Dans les points très positifs, la restauration, sujet toujours critique, avec notre traiteur qui depuis trois ans répond de mieux en mieux au cahier des charges éco-responsable : les contenants, l’approvisionnement en circuit court, la proposition de menus végétariens et sans gluten, éviter le gaspillage (avec notamment cette année 40kg de nourriture remis à l’association locale Le Phare).

Au niveau de la programmation, si l’on notera de très hautes satisfactions pour les interventions en plénières de Paul Arseneault, les 15mn chrono de Julien de Labaca, Lionel Charrut ou Laurence Giuliani, d’autres contenus vous ont paru moins enlevés, plus mous, parfois trop longs. Cela fera sans nul doute partie des aspects les plus travaillés au cours de notre Campus de fin mars. On notera aussi les très belles réussites du Startup Contest et des Awards de la Communication Digitale avec des candidats qui mettent la barre de plus en plus haute.

En ce qui concerne les ateliers, nos participants ont particulièrement apprécié les témoignages de leurs pairs, que ce soit dans les Focus ou certains retours d’expérience, plébiscité des contenus liés aux réseaux sociaux et leur articulation avec le web. Le format Tribunal des Flagrants Délires, destinés à ceux qui souhaitaient travailler un peu leur zygomatiques a trouvé son public, mais sera probablement remplacé par un nouveau format.

Par contre, vous avez clairement peu apprécié quelques ateliers menés par des prestataires privés ou agences ayant trop eu tendance à mettre leurs produits ou réalisations en avant. Notre message en tant qu’organisateur n’était peut-être pas suffisamment clair, même si certains ont été très bien notés quand ils ont simplement mis en avant une expertise au service des participants.

Nos exposants ont pour certains du mal à trouver leur place : de nombreux participants profitent davantage des pauses pour profiter de la belle terrasse et retrouver des collègues peu croisés ces derniers mois, certains responsables de stands n’ont pas toujours la connaissance fine du public pour aller les chercher où ils sont, les attirer chez eux. La bonne formule, permettant aux entreprises et startups de rencontrer leurs clients et prospects, aux participants de découvrir de nouvelles solutions intéressantes pour eux, reste encore à travailler.

Une prochaine édition plus dans la prospective

Enfin, dans cette période encore trouble, avec les nombreux signaux faibles qui peuvent apparaître, il nous semble que cette 18ème édition d’octobre 2022 doit permettre davantage encore de travailler sur des éléments prospectifs, de réflexion, notamment à travers les plénières. C’est un sujet majeur sur lequel nous allons nous pencher, le récent billet de mon ami François Perroy sur l’adaptation des scénarios de l’ADEME en étant une belle illustration.

Je partage l'article
Voir les commentaires
0
372 articles
Ludovic a démarré sa carrière en Auvergne, à l’Agence Régionale de Développement, puis dans un cabinet conseil sur les stratégies TIC des collectivités locales. Il a rejoint en 2002 l’Ardesi Midi-Pyrénées (Agence du Numérique) et a plus particulièrement en charge le tourisme et la culture. C'est dans ce cadre qu'il lance les Rencontres Nationales du etourisme institutionnel dont il organisera les six premières éditions à Toulouse. À son compte depuis [...]
Voir les 0 commentaires
Également sur etourisme.info