15 ANS, toujours vivant !
Notre manifeste

La belle surprise d’Auch : tour de France du web touristique, étape gasconne

Publié le 21 novembre 2013
4 min

Notre tour de France du web touristique nous emmène aujourd’hui à Auch, capitale du Gers et de la Gascogne.

En 2013, l’office de tourisme du Grand Auch, c’est 4 personnes (+ ½ temps en services mutualisés de la collectivité). C’est un budget de 300 000 €. L’office de tourisme est immatriculé auprès d’Atout France pour commercialiser (CA de 50 000 € environ). A noter que les guides et le service d’art et d’histoire (labellisé en 2011) constituent un autre service de la Communauté d’Agglomération. Le territoire est composé de 15 communes (30 000 habitants). Auch, préfecture du Gers, représente près de 85% de la population. La capacité d’hébergements marchants est d’environ 1 100 lits (plus 1 300 lits en résidences secondaires). 

L’arrivée d’un nouveau directeur à l’office de tourisme communautaire a permis de passer à la vitesse supérieure coté numérique et communication. Sylvain Pechcontal présente donc ces jours-ci la stratégie qui passe notamment par la refonte du site Internet : http://www.auch-tourisme.com.

Au premier abord visuel, le site a à peu près tout ce qu’on demande à un site de destination : de beaux visuels, des menus très simples et accessibles, un blog, une chaine vidéo, le lien avec les réseaux sociaux, des visites virtuelles, une carte interactive, une photothèque, des modules bien visibles pour commercialiser des produits en page d’accueil… 

2013-11-20_1830

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Un site à usage multiples

La principale difficulté, explique Sylvain est que ce site devait répondre à des objectifs contradictoires : être un site de séduction, être un site pratique, et être un site riche en contenu. Nous avons donc décidé de limiter la partie séduction à quelques grands visuels en page d’accueil (sur l’exemple de la Nouvelle-Zélande), au clip vidéo, aux nouvelles photos et aux visites virtuelles.

Nous avons ensuite choisi de faire un site léger et pratique avec un contenu principalement issu de la base de données départemental AGIT32 (donc en syndication).

Et nous avons créé un blog qui serait le réceptacle d’un ensemble de contenus riches et multiples susceptibles d’être référencé sur un très grand nombre de mot clés très spécifiques et qui a vocation à devenir le premier référent du site internet. 

Le principe de l’articulation du site et du blog est intéressante : grâce à un système de tags et de catégories sur chaque article du blog, lié à des flux RSS, le contenu du blog se retrouve sur le site. Ainsi, la page « restaurant » du site Internet sera équipée d’un flux RSS venant remonter les articles du blog en rapport avec le sujet. Pourquoi ne pas directement modifier les pages du site, me direz-vous? Parce que grâce à ce système, il y a deux utilisations du même contenu : une utilisation blog, exportable, partageable sur les réseaux sociaux, en lien avec l’actualité. et une utilisation « contenu de fond » qui alimente le site. Exemple ci-dessous avec la page « villes et villages »

2013-11-20_1837

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Un club de rédacteurs inter-services

La difficulté pour un site ou un blog, c’est l’alimentation en contenu. Voici la solution imaginée à l’office de tourisme d’Auch, associant tous les services concernés de l’agglo : 

Pour pouvoir alimenter le blog et pouvoir proposer, à terme, un rythme de publication de 20 billets par mois en environ, un club de rédacteur va être monté. Il s’agit de regrouper les compétences et les spécialités de différent service de la collectivité (ville et agglomération) : office de tourisme, service Pays d’art et d’histoire, Musée, service communication, service culturel.

Une formation Web-éditoriale est en cours d’organisation afin de pouvoir former des rédacteurs issues de tous les services cités. Les objectifs de la formation sont : de leur expliquer la stratégie de référence, de leur apprendre à écrire pour internet, de leur apprendre à utiliser un éditeur html, et de dégager une ligne éditoriale et un planning de publication. L’esprit est que chacun intervienne selon ses compétences spécifiques : événementiel, médiation du patrimoine, etc…

Les cinq points forts du site d’Auch

Lorsque l’on demande à Sylvain Pechcontal où sont les points forts de son nouveau site, voici son top 5 :

  1. Presque tout est administrable par l’office de tourisme – donc évolutif. Je pourrai revoir l’arborescence de A à Z pour faire un classification par clientèle cible
  2.  La contextualisation : on essaye de faciliter une navigation plus transversale (avec les mises à avant du blog, des manifestations, des produits ou d’élément du patrimoine.
  3. Il est en  Responsive Design (ou design adaptatif pour nos lecteurs québécois et alsaciens 🙂 : cela pousse à la sobriété.  (cf. ci-dessous)
  4. Les contenus : photos, visites virtuelles et intégration des réseaux sociaux dans la stratégie
  5. Il a un nom de domaine qui existe depuis longtemps (celui de l’ancien OT communal) ce qui lui permet de garder le contact avec des sites référents.

2013-11-20_1855

Pour moi, je rajouterais que la mise à jour du site s’inclut dans une stratégie plus large, qui prend en compte site, blog réseaux sociaux, mais aussi de la création de contenu. C’est aussi le lancement de la signature « Auch, la belle surprise du Sud-Ouest ». Sans oublier une action sur Wikipedia, visant à alimenter les pages de toutes les communes de l’agglomération dans l’encyclopédie en ligne.

Coté points faibles, ne manquerait à première vue qu’une webcam, et les traductions qui comme d’habitude ne vont pas tarder à arriver…

Un site bien subventionné!

L’enveloppe financière a été définie dans le cadre de la politique Grand Site de Midi-Pyrénées. Développement du site internet : 30 000 € HT Création de contenus (1 clip vidéo, 1 reportage photo, des visites virtuelles) :  18 000 € HT Traductions complémentaires : 2 000 € HT Subvention de 80% par la Région Midi-Pyrénées et l’Europe (FEDER). 

Bref, que de belles surprises!

Je partage l'article
Voir les commentaires
0
759 articles
Jean Luc Boulin est consultant en tourisme : Intervention auprès des élus et des prestataires touristiques, coaching, accompagnement des équipes et des directions sont ses principaux champs d'intervention. Avec deux exigences : se mettre à la place du client et oser l'innovation. Directeur de l’office de tourisme de l’Entre-deux-Mers (Gironde) et du pays d’accueil touristique du même nom pendant plus de dix ans, Jean Luc Boulin a dirigé la MONA [...]
Voir les 0 commentaires
Également sur etourisme.info