15 ANS, toujours vivant !
Notre manifeste

Tour de France du web touristique : Pèlerinage à Rocamadour

Publié le 31 juillet 2013
4 min

Notre tour de France du web touristique nous amène aujourd’hui dans deux grands sites de Midi Pyrénées : Rocamadour et la vallée de la Dordogne, réunis dans le même office de tourisme intercommunautaire. Un office récent (il a deux ans) qui regroupe une dizaine d’ex-offices locaux sur 70 kilomètres de linéaire, dans le département du Lot. Si le nom officiel de l’organisme est « office de tourisme de la vallée de la Dordogneé, le nom commercial affiche les deux joyaux locaux ayant le plus de notoriété : Vallée de la Dordogne – Rocamadour – Padirac. C’est sous cette bannière qu’est né le nouveau site Internet : www.vallee-dordogne-rocamadour.com

Du media queries pour de l’internet de séjour

Le nouveau site est très « windows 8 », avec ses blocs de couleur qui composent en mur la page d’accueil. Selon la taille de l’écran, la composition du mur va s’adapter. « Mais ce n’est pas à proprement parler du responsive design », explique Samuel Beaufreton, développeur digital à l’office de tourisme Vallée de la Dordogne. En effet, un module spécifique a été développé dans le CMS (Drupal) permettant de hiérarchiser les blocs selon la taille de l’écran, et donc l’utilisation qui en sera logiquement faite.

Aussi, sur un écran de PC, le premier bloc sera un bloc de séduction, qui mettra en avant les atouts de la destination. Les évènements, hébergements ainsi que le blog (cf ci-dessous) sont accessibles en première page. On est dans un site de préparation au séjour.

 

 

Si par contre, on consulte le site sur une tablette, les fonctionnalités immédiatement accessibles seront différentes. Le premier bloc concerne l’évènement de la journée ou du lendemain, le deuxième propose les bonnes adresses de restauration. Dessous, on parle météo et festival. On est clairement dans l’internet de séjour, non?

 

 

Enfin, s’il s’agit du smartphone, le premier et seul cadre visible sera celui des activités du jour, première utilité d’un site internet de séjour.

 

La gestion des différents modules se fait directement depuis le back office du site, et c’est donc Samuel qui peut selon l’actualité  gérer l’organisation des informations à mettre en avant.

 

La parole aux gens d’ici et gens d’ailleurs

C’est une tendance de fond : le conseil engagé est la voie nouvelle de l’information touristique. Le visiteur exprime cette demande : avoir un vrai conseil, un bon tuyau. Nous avons déjà vu dans le blog au moins deux exemples : à Los Angeles, avec la listography des ambassadeurs locaux, que nous présentait Karine il y a quelque mois : ce sont des célébrités locales qui donnent leurs bons plans.

Julien présentait il y a peu l’initiative de l’office de tourisme de La Rochelle « Parole d’office« . Là, c’est toute l’équipe, du conseiller en séjour au directeur qui s’engage à raconter SON La Rochelle, et ainsi partager ses expériences. 

En vallée de la Dordogne, le blog donne la parole à la fois aux habitants, les « incontournables gens d’ici ». On lira donc les aventures de « Mathilde en vacances », sur le mode « Martine à… ». Cette étudiante en vacances raconte ses soirées  à Festi’Martel ou ses après-midi au lac du Tolerme. 

Robert Peyrillou est lui directeur du festival de jazz de Souillac et écrit des papiers sur cet événement.  Caroline fait partie des « gens d’ailleurs » et  parle (avec beaucoup de poésie) de la vallée et du causse.

Chaque auteur est présenté avec un portrait chinois, ce qui apporte un coté magazine très tendance. Cette activité blog doit se développer pour peupler la rédaction d’auteurs locaux et non locaux et varier les sujets. Au sein de l’office de tourisme c’est l’équipe communication qui gère cette partie magazine, avec toujours Samuel le « développeur digital » aux commandes.

 

Libérons-nous des bases de données!

Le contenu du site est classiquement développé en « découvrir », « sortir », « dormir », et « pratique ». Les sous-menus renvoient tout aussi classiquement vers des fiches issues de la base de données. C’est la présentation qui est moins classique. Les résultats par catégorie ne sont pas présentés en liste mais en blocs illustrés par une image, ce qui donne un coté assez dynamique. Le classement par secteur ou commune fonctionne également très bien.

 

La limite de la base de données, c’est que l’on ne trouve pas forcément tout ce que cherchent naturellement et directement les visiteurs. Ainsi, si je m’intéresse aux randonnées (vantées par le site) de la vallée de la Dordogne, je ne tomberai que sur des prestataires de rando ou des événements ponctuels. Mais je n’aurai pas ma réponse simple : une topofiche et des cordonnées GPX en téléchargement… Et cerise sur le gateau, un article d’un blogueur qui me raconte SA rando préférée…

 

C’est donc la bonne nouvelle : déjà bien parti, adapté et moderne, le site Internet de la vallée de la Dordogne – Rocamadour peut encore nous surprendre avec de nouvelles fonctionnalités à venir! 

Je partage l'article
Voir les commentaires
0
758 articles
Jean Luc Boulin est consultant en tourisme : Intervention auprès des élus et des prestataires touristiques, coaching, accompagnement des équipes et des directions sont ses principaux champs d'intervention. Avec deux exigences : se mettre à la place du client et oser l'innovation. Directeur de l’office de tourisme de l’Entre-deux-Mers (Gironde) et du pays d’accueil touristique du même nom pendant plus de dix ans, Jean Luc Boulin a dirigé la MONA [...]
Voir les 0 commentaires
Également sur etourisme.info