Skift (plateforme d’information et de services en marketing touristique) vient de dévoiler son TOP 25 des meilleurs sites de destinations dans le monde.

Les sites des organismes de gestion de destination (OGD) sont de plus en plus concurrencés par de nombreuses plates-formes qui voient le tourisme d’un oeil lucratif. Et ce dans toute la chaîne du voyage, depuis les moteurs de recherche (comme Google Destinations) jusqu’à la réservation (via les OTA) en passant par les réseaux sociaux comme Instagram qui sont de plus en plus sources d’inspiration pour les voyageurs.

Dans ce contexte, les refontes de sites dans les deux dernières années proposent de nouvelles fonctionnalités avec pour objectifs d’améliorer l’expérience utilisateur et continuer à susciter l’intérêt des voyageurs.

Les meilleurs sites adoptent une interface adaptative en “flat design”. La navigation est simplifiée pour gagner en rapidité d’affichage et en efficacité sur les mobiles.

En 2017, les grandes tendances font aussi la part belle au travail de fond sur l’animation des communautés sur les réseaux sociaux avec l’intégration des contenus générés par les utilisateurs directement sur les sites (comme les social wall). Toute la difficulté reste à trouver le bon dosage entre les contenus publiés par la destination et ceux publiés par les voyageurs.

L’événementiel et l’hébergement tiennent toujours une place importante. Il en est ainsi notamment car ils sont historiquement au cœur de la création des organismes de destinations chargés d’en assurer leur promotion.

En termes de médias, de plus en plus de vidéos immersives (notamment en 360°) ont été tournées pour combler le décalage entre la perception du voyageur et la réalité de la destination.

Skift reconnaît à juste titre que l’innovation se situe aussi en back office notamment dans l’analyse des données visiteurs et dans la personnalisation du contenu affiché sur le site en fonction de la navigation.

Par exemple sur le nouveau site Web de Montréal Tourisme, le voyageur peut aimer ou zapper des expériences. Au fur et à mesure de sa sélection, les propositions d’expériences vont être affinées selon ses goûts.

Je dois dire que cette fonctionnalité me laisse partagé. D’un côté je trouve que c’est génial ! De l’autre, je m’interroge sur les limites d’un algorithme compte tenu de la multiplicité de préférences possibles dans un profil voyageur doublée du contexte entre voyage d’agrément et professionnel. La segmentation des propositions devient alors un vrai casse-tête voire impossible. Par ailleurs, rester dans sa zone de préférences, n’incite pas vraiment à la découverte (de l’inhabituel) qui reste une des motivations principales dans le voyage.

Si vous voulez en savoir plus sur le site de Montréal Tourisme, cette courte vidéo livre un aperçu de l’expérience utilisateur complète qui sera offerte au terme du projet (début 2018).

Pour le classement de Skift, il n’y a pas d’ordonnancement, que des gagnants ! Plusieurs critères ont été pris en compte notamment la priorité a été donnée aux sites Web proposant :

  • la meilleure expérience utilisateur (en particulier sur mobile)
  • une mise en page moderne et attrayante
  • une navigation simple avec des visuels impactants
  • différents formats de mise en scène de l’offre (storytelling)

Un dernier critère, plus subjectif, est celui de l’interaction entre tous les éléments précédents et l’utilisation du site dans toute l’expérience du voyage.

Si les destinations locales, régionales et nationales sont représentées, seules les versions US des sites ont été prises en compte… Ce qui explique peut être l’absence des destinations France dans ce classement ? Je vous laisse en tirer les conclusions nécessaires si vous souhaitez que votre destination figure dans le classement l’année prochaine.

Sans plus attendre, parcourez les sites du classement “25 Best Tourism Board Websites in the World in 2017” pour laisser votre esprit repartir en vacances ou plus sérieusement inspirer vos refontes de sites !


Photo de couverture (Vienne) @ Stefan Steinbauer