Statue belgeDe retour des Francophonies du e-tourisme et des ETRUN à La Réunion, je résiste à l’envie de vous donner un retour sur cette semaine exceptionnelle et riche en idées pour laisser la main à l’un des autres blogueurs qui le fera avec talent et passion.
Je vais aborder un tout autre sujet en vous présentant un site made in Belgium qui fait la promotion de mon petit mais ô combien sympathique pays.
Comme vous le verrez, au-delà des clichés (clin d’œil aux Francos du e-tourisme), il n’y a pas que des frites, de la bière et du chocolat chez nous. En fait, on aurait plutôt 99 bonnes raisons de vous faire venir. Pourquoi 99 ? Tout simplement parce que 100, ce serait un peu exagéré. C’est la punchline de ce site de séduction que je vous propose de découvrir. Son nom ? Uniquely Phenomenal

La Belgique touristique n’existe pas

Je sais, et c’est vous qui avez raison, quand vous vous rendez dans le plat pays qui est le mien, que ce soit à Bruges, Bruxelles, Gand, Namur ou Liège, vous venez “en Belgique”.
Vous connaissez l’accent “belge” (qui n’existe qu’à Bruxelles, d’autres accents tout aussi fleuris existent ailleurs) et nos produits. Comme d’autres, vous trouvez les belges “si sympathiques”. Tant mieux ! Et à ce titre, on ne peut que constater que la marque Belgique a du sens et qu’elle est bien plus vendeuse que Flandre/Wallonie/Bruxelles.

Malheureusement, une communication unifiée est, touristiquement parlant, presqu’impossible puisque la Belgique est un état fédéral qui a concédé une énorme quantité de compétences nationales à ses trois régions: la Flandre (capitale Bruxelles), La Wallonie (capitale Namur), et la Région Bruxelles-capitale (capitale Bruxelles, comme la Flandre parce qu’on aime faire compliqué et qu’on était un peu jaloux du statut de Jérusalem). Chacun de ces territoires a son propre Ministre du tourisme et sa propre administration éponyme. Bref, chacun communique dans son coin, à son échelle territoriale. Le résultat n’est pas franchement, comment dire,… Transcendant, allez !

Cela dit, on partage encore une même équipe nationale de football: les Diables rouges, auteurs d’un très beau 3-0 ce lundi soir contre le Panama. Petit cocorico belge en passant  et en rêvant à une finale France-Belgique (qu’on gagnera, bien entendu 😉 )

Et le miracle vint…

Le décor étant planté, vous comprendrez aisément ma joie quand on m’a parlé d’un chouette site, un peu décalé, qui fait la promo de la Belgique DANS SON ENTIÈRETÉ !
Je me suis dit: “ça y’est: les trois administrations se sont mises d’accord pour bosser ensemble l’image du pays à l’étranger”. Hé ben j’avais tout faux ! Je vais vous expliquer ça plus tard. Je vais d’abord vous inviter à jeter un œil à l’apparence visuelle globale du site. On est clairement dans un site de séduction, avec des vignettes d’accroche et un texte minimaliste au ton humoristique.

Quelques phrases sont particulièrement bien tournées comme celles-ci:

Chacune de ces vignettes est cliquable et ne renvoie pas à un contenu longuissime et imbuvable mais bien rapidement au site web de la structure, publique ou privée, la plus pertinente par rapport à la “raison#X”.

Mais qui a donc bien pu faire ce site ?

C’est évidemment la question que je me suis posée. Et c’est là que je me suis pris une claque parce que l’organisme derrière ce site était tout sauf ce à quoi j’aurais pensé: Uniquely Phenomenal est une initiative de… La Chancellerie du Premier Ministre belge ! Un Premier Ministre qui aime et qui a la frite comme vous le voyez sur la photo ci-contre. Imaginez donc les équipes de Matignon créer un site pour promouvoir l’image de la France à l’étranger ! C’est tout aussi surréaliste chez nous mais ils l’ont fait ! Et moi, j’aime ça.

Un conclusion s’impose

Je me dis que, finalement, il est parfois bon de faire confiance à des personnes “Out of the box”, hors du secteur du tourisme pour vendre nos produits et territoires: ils peuvent avoir de très bonnes idées, oser, et proposer des contenus originaux. N’hésitons pas à aller voir ce qui se passe ailleurs…
Allez, je vous fais la baise et on se retrouve bientôt si je sais une fois écrire un autre article.