Bonjour à toutes et à tous,
J’imagine que les titres à rallonge et les romans de 12 pages ne manquaient pas à Jean Luc qui anime avec toujours autant de passion ce collectif de rédacteurs bénévoles qui vous partagent leurs convictions. Un grand respect amical à eux pour avoir été un de ces loustiques qui se disent toujours “mais de quoi je vais parler demain” et qui arrivent toujours à vous proposer un billet à l’heure. 

Bon, avec un titre comme ça, on pose le contexte… le mec a le melon pour oser partager ses “pensées” comme un de ces devins qui sortirait d’un plateau BFM. Une fois passée cette phase égocentrique,  je voulais juste vous partager mon mélange d’émotions simples…et basiques 🙂 .

A la fois, le plaisir de revenir dans le back office de ce blog, de cliquer sur “Nouvel article” et en même temps un léger sentiment de n’avoir rien d’INNOVANT à vous partager. Cela fait deux ans que j’ai quitté le clavier ici, je me disais qu’avec 700 jours de break, j’aurais 400000 trucs à vous partager. La réponse est oui, mais ma conviction sur la course à l’innovation ou à “qui a la plus grande” ou “qui la sort en premier” est encore plus ancrée aujourd’hui. Je vous laisse mettre ce que vous voulez derrière ce “déterminant”, ouais ça a du bon de faire l’école avec les marmots pour frimer en grammaire.

J’ai la chance de faire toujours un métier absolument génial, je partage la vie de gens que j’apprécie professionnellement, humainement et pour beaucoup d’entre eux amicalement. Si je devais vous faire un résumé de 2 ans de vie pro, ca donnerait un joli album photo bien épais avec de belles faces comme ça : 

J’imagine qu’il faut dire un mot sur ces dernières semaines

J’ai ri … jaune pendant cette hibernation, parfaite pour un ours 🙂 , en voyant les grands penseurs (inter)nationaux du tourisme et au delà, découvrir la notion de tourisme local, avec une petite chansonnette en fond dans mon cerveau “moi je ne fais qu’un seul geste, …je retourne ma veste”.

J’ai aimé voir la créativité et la réactivité de beaucoup de destinations qui étaient tournées vers l’étranger, dédier de superbes espaces positifs à leur cible locale, clin d’oeil à Emma et son équipe à Montréal et à beaucoup d’autres. 

J’ai adoré voir nos acteurs locaux se réinventer en un temps record, pour proposer des services ultra-personnalisés, j’en profite pour faire un coucou à Marine, ma super Fermière-Paysanne-Punchy-Smily, qui a transformé son Messenger en Carouf Drive, version VIP & Clefs d’Or à la fois. 

J’aimerais juste reposer ici des liens sur les “croyances” qui me motivent, bien assez pour en avoir fait mes métiers, oui je le mets au pluriel, parce qu’ils se passent dans plusieurs entreprises mais surtout jamais solo, toujours accompagné de gens qui sont mes potes de cerveaux, de tripes et de cœur. 

J’ai regroupé tout simplement des articles, certains âgés de 10 ans en quelques thématiques fortes, qui trouveront peut être une certaine résonance dans le contexte actuel . Bonne lecture ou belle journée si vous connaissez déjà la musique. 


Humatérialiser la relation client avec les voyageurs, les locaux, les pros

Parmi les jolis noms qu’on a pu vous partager, il en est un qui a une saveur particulière pour l’avoir imaginé avec deux chouettes personnes, Francois G et Olivier O 🙂 . L’humatérialisation est celui qui guide tout mon travail depuis ce billet de 2013 : “Bande d’obsédés numériques, humatérialisez vous !” … toujours tellement d’actu 🙂

En 2014, on parlait de ” Instantanéité et humanisation de la relation client en ligne, enfin !”. Cette période doit motiver les DMO à créer de vrais espaces de conciergerie de destination avec tous les canaux relationnels à disposition de votre équipe d’experts locaux. Et cela bien visible. En 2010, on conseillait de mettre tout simplement un numéro de téléphone visible en permanence… vous savez quoi ? Les agences de voyage le font toujours… eux 🙂 . Venez greffer du Messenger (pas du Facebook, communiquez sur le fait que vous êtes joignable directement en Messenger et vous pourrez meme faire de la visio si ca vous dit tant. Et profitez en pour enfin mettre un chat en ligne, le plus important dans tout ça, l’instantanéité du service. Et cerise sur le gâteau, un truc de dingue… la possibilité d’échanger avec vous par sms


Repenser la façon d’occuper du temps de vie pro

En deux mois, les habitudes de travail ont eu le temps d’évoluer. On a eu le temps aussi de penser au sens de nos missions. Présence obligatoire permanente ou nouvelle façon souple d’imaginer la journée et le lieu de travail ? On se posait la question ici en 2017 : Et si on bannissait le “Je vais au Bureau”… vive les Nomades et les slasheurs

Dans cette période inédite, on s’est retrouvé avec des sites de destinations plus anxiogènes que le bandeau Alerte de BFM, avec des encarts “Covid” ou un champ lexical assez hallucinant. Pas de scoop, la planète entière sait qu’il y a cette merdouille, alors si on pouvait positiver un peu maintenant qu’on peut retrouver l’envie de voyager localement. Soyons fun …et pro, on en parlait en 2014 avec Michel et Augustin (toujours dans mes prez en 2020) et avec une vidéo bien cool de Cyril qui était CM à Val Thorens pour un snow report le 14 juillet. 

J’ai gavé plus d’un avec la valorisation de vos métiers, vos missions, votre expertise. Aujourd’hui, la question de la confiance, de la réassurance est centrale. On doit mixer valorisation des métiers et professionnalisme dans des espaces web visibles pour cette clientèle locale (et pour vos nouveaux élus locaux…ou en cours d’élection). Mon ancien voisin de palier en IUP Tourisme :), Pierre Lary semblait vouloir l’exprimer dans son post fb. Alors vous aussi, redécouvrez le Manifeste des Inspirés et l’idée de changer la sémentique si moche du tourisme institutionnel : Et si les DMO français osaient afficher quelques vérités, plaidoyer pour des destinations unies

Vous pouvez y ajouter ce billet sur la Normalitude Objectivante et on redressera le menton : Arrêtez de flipper d’être bons et osez le dire !

Depuis quelques semaines et encore plus depuis la réouverture des bureaux d’informations et des OT, la stratégie relationnelle est repensée (lisez ce billet de 2012 sur les parcours relationnels), optimisée, adaptée avec une mise en avant des experts locaux, voire une mise en avant de la notion de Conciergerie de Destination 🙂

Changez vraiment vos arborescences web et mettez en homepage ce qui fait votre VALEUR AJOUTEE … VOUS ! Refaites un tour sur ce billet “Le Bienvenuteur Welcomer Relationneur, expert du multicanal… toi aussi fais le malin lors de ton prochain dîner pro” et s’il y a un lien que je peux vous partager en 2020, c’est Voyageurs du Monde et la superbe valorisation des métiers dans une rubrique que vous devriez tous avoir “Notre valeur ajoutée”


Valoriser l’expertise locale des Bienvenuteurs et l’audace

En 2013, on évoquait la notion d’Hospitalité dans un contexte naissant de l’Accueil par Excellence. L’idée était déjà de démonter le terme ACCUEIL (qui se résume à 15 sec dans la vie) pour découvrir la culture d’hospitalité valorisée dans les palaces. 7 ans plus tard… on a encore beaucoup de taf pour donner envie de devenir “conseiller en séjour”, yeah !  Bonne lecture “Et si on profitait de votre bronzage estival pour vous valoriser”

Vous pourrez compléter votre lecture avec ce billet de 2017 🙂 si vous êtes motivés pour donner la vraie place à vos richesses humaines : “Et si la tronche détrônait la photo de paysage ou de piscine… chiche !

En 2017, on partait au Danemark pour voir leur virage local dans ce billet “Et si on devenait tous danois, à fond pour le Localhood“. C’était l’occasion de vous partager une des phrases que nous adorons chez Agitateurs : “On a la chance de vivre ici toute l’année, vous pouvez nous faire confiance“… On est convaincu de la puissance de cette promesse pour valoriser vos experts locaux, vos pros et vos habitants fiers de vivre chez vous. 


Dénicher des pépites locales et devenir le meilleur pote des pros

Là, on ne parle même plus de convictions, on en a fait notre métier avec Ludovic et François. Animer des acteurs professionnels locaux, touristiques mais pas que. Venir y greffer des locaux motivés et passionnés par leur destination. Les rassembler dans des moments fun et pro, très loin des plafonds moches pour mettre en lumière les pépites d’une destination. Une pépite, c’est aussi bien une personne qu’un lieu, c’est un moment ou un produit en particulier.

Bref, depuis 2015 avec le billet sur l’initiative de Sophie et sa super équipe d’Ancenis ayant ouvert la voie à des cartes touristiques repensées et les échanges avec des Clefs d’or qui ne peuvent recommander une adresse (et la personne qui va vous accueillir) sans l’avoir testée avant, la notion de secrets locaux, de pépites locaux, de fierté locale nous a suivi et en 2020. Le contexte de tourisme hyper local et hyper humain actuel pousse beaucoup d’entre vous à envisager ces coins secrets. Vous n’êtes pas innovants ? On s’en fout royal, vous allez apporter un super service aux locaux et aux voyageurs qui vous diront “Oui mais vous, vous iriez où ? ” 🙂 

Vous aurez alors la chance de faire émerger des pépites hors secteur touristique traditionnel… et vous pourrez alors rencontrer des gens comme Christian, notre boucher de Béthune Bruay dont on parlait ici : Du cœur, des tripes et du local au petit déj’, ca vous dit 🙂 ?


Et vous en 2020, c’est quoi qui vous allume ? 

Voilà, pas de scoop dans ce billet. Et en 2020, pour ma part, voici ce qui m’allume comme disent nos amis québécois, toujours avec mes potes de cerveaux… c’est tellement plus cool :

  • partager des moments positifs avec des pros qui se défoncent, qu’ils et elles soient dans des métropoles internationales ou dans un territoire très loin des clichés touristiques, mais qui ont en commun ce truc dans les tripes. 
  • profiter de ce contexte pour oser repenser certains modèles pour valoriser ces acteurs locaux engagés pour sauver un bout de planète ou pour faire attention à leurs collaborateurs
  • imaginer de nouvelles missions hyper locales pour les DMO en faisant émerger des projets solidaires et/ou locaux pour les mettre en lumière et les financer
  • accompagner des destinations convaincues par l’importance des Pépites locales et voir ces sourires sur le visage des locaux impliqués
  • être toujours plus syndicaliste des experts locaux en première ligne 
  • et m’éclater en duo pour embarquer en “Destination Inconnue”, des pros qui partagent nos convictions, pour leur faire rencontrer des Passionnés Passionnants… tout cela sans savoir où on les emmène. C’est simple, concret et kiffant. 

Et vous, c’est quoi qui vous titille ? Passez une belle saison originale.