logo des Offices de Tourisme de France-QUADRIRappelez-vous, en 2011  Offices de Tourisme de France, Atout France et la DGCIS décidaient d’entreprendre un partenariat pour faire le point sur l’accueil numérique et explorer les pistes d’avenir au service des offices de tourisme. Philippe Fabry vous avait présenté les 2 publications d’Atout France issues de la première phase de l’étude dans cet article
S’en est suivi dans le réseau le lancement d’une réflexion de type recherche-développement. Elle a permis d’imaginer quelques outils d’avenir à partir des attentes et besoins exprimés des offices de tourisme, en sortant ainsi de la démarche commerciale classique.

Outre le nouveau logo officiel qui vient de sortir et que vous pouvez admirer, la fédération s’est engagée résolument dans cette aventure en adoptant des objectifs répondant à l’analyse des usages et des attentes du terrain :  

  • prendre en compte les besoins “primaires” des touristes
  • offrir des solutions mobiles pour développer l’accueil hors les murs (de l’OT !)
  • rester très simple pour “toucher” le plus grand nombre de personnes

Et c’est ainsi qu’a été conçu le dispositif i-mobile, dont le subtil jeu de mots (si, si !) pour signifier l’aspect Internet et l’aspect mobile n’échappera à personne… Une première présentation en a été faite lors du dernier congrès national d’Office de Tourisme de France à Clermont-Ferrand en octobre 2013.

De quoi s’agit-il ? De deux outils complémentaires :

Le point i-mobile

Comme l’explique OTF sur son extranet :

“Point i-mobile est une marque déployée par Offices de Tourisme de France. Elle permet de signaler, aux visiteurs d’un territoire, un lieu où ils vont pouvoir retrouver :

  • Une connexion wi-fi gratuite
  • Un équipement pour recharger les appareils mobiles (tablettes, smartphones,…)
  • De l’information touristique

La Fédération Nationale a créé un ensemble d’outils de communication permettant de repérer la présence d’un point i-mobile. (Affiches, autocollants, drapeaux,…)
Ces outils reprennent la charte graphique nationale et restent personnalisables. C’est-à-dire que l’Office de Tourisme peut y intégrer sa propre identité visuelle.

Le point i-mobile peut se retrouver à l’Office de Tourisme, bien sûr, et également dans les lieux d’accueil de son réseau de partenaires : hôteliers, restaurateurs, musées… Tout l’intérêt est de repérer un maximum de point i-mobile sur le territoire de l’Office de Tourisme.”

C’est tout simple, mais fallait y penser : répondre à un besoin de base, recharger le batterie, tout en offrant durant ce moment d’immobilité des services d’accueil et d’information. Phillipe Fabry nous avait signalé ce paradoxe de l’usage privilégié des mobiles en situation d’immobilité dans cet article de 2012.

Le guide i-mobile

C’est un modèle de site mobile personnalisable pour former le guide officiel du territoire. Rien de nouveau me direz-vous… Et bien si, car lors de la consultation, l’ensemble du site se charge sur le smartphone sans intervention de l’utilisateur. Même pas besoin d’une application ! De ce fait, on peut ensuite le consulter tranquillement même hors connexion

Avec un tel outil, l’office de tourisme peut diffuser son guide officiel (infos, propositions de circuits, agenda, etc.) sur smartphone via le réseau 3G classique, mais aussi via tous les hotspots Wifi déployés à l’office, sur les point i-mobiles ou chez les prestataires. Le prototype qu’on a pu consulter lors du congrès paraît prometteur !

On imagine tout de suite l’intérêt pour les touristes étrangers ou pour tous les touristes dans les zones blanches : ils se connectent via un accès wifi, consultent le site “guide i-mobile” et ensuite partent à la découverte de la destination en consultant à l’envi le guide sur le navigateur du smartphone sans aucune connexion de données ! Et en plus des déclinaisons intéressantes sont déjà imaginées, tant au niveau de la diffusion via des boîtiers Wifi synchronisés, qu’au niveau des contenus avec des outils de visites de sites, de jeux, etc. 

L’intérêt de l’approche nationale réside bien sûr dans la mutualisation des outils de gestion des contenus et de synchronisation, mais aussi dans la possibilité de connecter le touriste en itinérance au guide i-mobile le plus proche de lui grâce à la géolocalisation. 

 

Et en plus mon petit doigt me dit que les outils du dispositif seront accessibles pour les offices de tourisme à un coût “fédéral”, c’est à dire très peu cher ! Une initiative de la fédération très intéressante pour offrir à chaque office, grand ou petit, la possibilité d’intégrer des outils efficaces et peu chers dans sa stratégie d’accueil.

Alors, vous les Offices de Tourisme de France, restez à l’écoute car vous recevrez très prochainement une information détaillée vous indiquant comment déployer ces outils sur votre territoire car c’est vous qui en serez les maîtres d’oeuvre exclusifs ! Et si vous avez la bonne idée de participer à Voyage en Multimédia, ne ratez pas la présentation en direct intégral d’Offices de Tourisme de France le vendredi 7 février après-midi à St Raphaël.

D’ores et déjà, vous pouvez signaler votre intérêt et ainsi être parmi les pionniers en remplissant le formulaire d’OTF par ici.

Mobilisez-vous pour l’i-mobile !

PARTAGER
Article précédentQue la Donnée soit avec vous ! La véritable Force des SIT.
Prochain articlePépites pour iPad (#011) : Explain Everything : l’art de se faire comprendre !
Paul FABING est directeur du pôle qualité de l'accueil à l'Agence d'Attractivité de l'Alsace (AAA). Architecte de formation, ancien consultant tourisme, chef du service Tourisme de la Région Alsace et directeur de RésOT-Alsace (Réseau des offices de tourisme), il occupe cette fonction depuis 2015. Entre autres missions, l'AAA est propriétaire, gestionnaire et animateur du système d’information touristique alsacien qui consolide l’ensemble des informations recensées par les OTSI et de nombreuses structures partenaires. Plus de 220 sites touristiques institutionnels et publics alsaciens (la totalité en fait), beaucoup de sites nationaux publics et privés, la plupart des éditions papier, les actions de promotion et les outils mobiles s’appuient sur cette base de données pour offrir aux touristes des services fondés sur la même information. Ainsi les OTSI, coordonnés par l'AAA, se sont placés au cœur de la problématique touristique alsacienne et occupent une place prépondérante dans le développement de l’etourisme. Promis, il s’efforcera de ne pas rédiger en Alsacien, et apportera sans doute un petit vent d’est rafraîchissant dans ce blog (les Alsaciens ne sont pas aussi sérieux qu’il n’y paraît…). L’extranet du RésOT-Alsace Alsace. Email : pfabing at etourisme.info (cette adresse apparait en toute lettres pour éviter les robots).