Vous avez peut-être entendu parler du nouveau nom de domaine dédié spécifiquement au monde du tourisme, à savoir : *.travel*.

Le .travel est un TLD, c’est-à-dire un Top Level Domain, une extension qui vient juste derrière le “.” de votre nom de site. La même chose qu’un .com ou qu’un .fr .

Ce nom de domaine est utilisable depuis quelques mois seulement. Il a été mis en place par l’autorité de régulation d’Internet, l’ICANN, pour rationaliser le web, en phase d’expansion phénoménale, comme chacun sait. Un comité, appelé Tralliance, composé de représentants de grandes associations mondiales d’agents de voyage et d’autres secteurs du tourisme a été créé pour s’occuper exclusivement du .travel.

Ce qu’il faut savoir :

# D’abord qu’il est stratégique pour un organisme de tourisme d’acquérir un .travel pour deux raisons : primo, vous améliorerez votre référencement sur toutes les requêtes avec travel, secundo, vous éviterez de vous faire chiper le nom de votre destination par un petit malin. L’office de tourisme de Paris a déjà acheté son .travel, alors même que, théoriquement, seuls les offices de tourisme “nationaux” sont censés pouvoir le faire. Une faille ?
# 18 secteurs liés au tourisme sont “éligibles” au .travel. Voir à ce sujet le site de la corporation habilitée par l’ICANN à gérer le nom de domaine : “tralliance.info”:http://www.tralliance.info/eligibility.htm.
# Pour faire enregistrer votre structure, voyez le processus, toujours sur “tralliance.com”:http://www.tralliance.info/name_registration.htm. Ce processus donne lieu à une pré authentification : autrement dit, la corporation doit d’abord vérifier que vous pouvez effectivement prétendre au .travel.

Sujet un peu technique, difficile à résumer : posez-nous vos questions… 😉

PARTAGER
Article précédentUn Google Earth à la française
Prochain articleRetour sur le Géoportail IGN
Pierre Croizet est né en 1970, à Issoire. Il vit et travaille à Bordeaux depuis 1998. Il est diplômé de l’Institut des Hautes Etudes de Droit Rural et d’Economie Agricole (IHEDREA – Paris) et du DESS Aménagement du Territoire et Economie du Développement Local (Bordeaux IV – IERSO). Il a créé, en 2004, avec Benjamin Bastien, une des premières maisons d’édition électroniques de France, spécialisée dans les guides touristiques et les solutions d’information mobiles. Il intervient depuis 10 ans dans le domaine du développement local et touristique. D’abord consultant auprès du cabinet RCT et du Groupe Caisse des Dépôts et Consignations, il rejoint la Délégation Régionale au Tourisme d’Aquitaine en février 1998. Il intervient depuis janvier 2003 comme consultant senior auprès des cabinets RCT, CRITER et Un Air de Vacances, sur des missions de valorisation touristique des territoires. Ses très nombreuses interventions, menées dans un cadre privé et public, lui donnent une vision du tourisme complète et originale : – TIC et tourisme : création du premier audioguide multimédia sur téléphone 3G, mise en place d’une des toutes premières plateformes opérationnelles d’édition numérique appliquée à l’information touristique… ; – Accompagnement des démarches de développement touristiques : 15 territoires mis en réseau entre 1998 et 2002 dans le cadre de la politique de pôles touristiques en Aquitaine, missions variées relatives à la définition de plans marketing, de projets de territoires, d’organisation des acteurs… dans toute la France… ; – Monde du vin : auteur du guide du tourisme viti-vinicole dans le Bordelais (GMT Editions – 2005, avec Emilie Castanier), accompagnement des viticulteurs d’Irouléguy et du Val de Garonne (avec François Perroy), repositionnement marketing de Planète Bordeaux (avec Un Air de Vacances, 2004), définition de la politique régionale de valorisation de l’oenotourisme (avec Un Air de Vacances – 2003/2004)… Il est, par ailleurs, chargé depuis plusieurs années du cours de « Tourisme et culture » au sein de l’Institut du Développement Local d’Agen. Email : pcroizet at etourisme.info (cette adresse apparait en toute lettres pour éviter les robots)

AUCUN COMMENTAIRE