août
1
2013

Mais Qwant dira-t-on ?

Début juillet, vous en avez sans doute entendu parler du lancement de Qwant, le moteur de recherche français grâce à une campagne média bien orchestrée. Évidemment, au delà d'un cocorico toujours sympathique, on peut se poser la question de la pertinence du service quand on connaît la qualité et surtout l'hégémonie de Google dans ce domaine (65,2% des requêtes en 2012 selon Comscore QSearch). Autrement dit, quelle mouche a piqué Jean-Manuel Rozan et Éric Leandri, les 2 co-fondateurs de Qwant de venir concurrencer "l'institution" Google ?

Si on se fie à leurs déclarations (voir par exemple l'article du Figaro), Qwant veut réunir sur une seule page tout le web, là où Google ne présente que les résultats web classiques. Pour une analyse détaillée de l'outil et de ses performances (quelque peu contestées semble-t-il... allez voir la page Wikipedia et surtout les articles cités en "notes et références")

Prenons un exemple, bien sûr au hasard ;-) , la requête "Sélestat tourisme" et comparons les résultats :

Qwant affiche des résultats dans 4 domaines : Web, Actualités, Social et Shopping, + un bandeau d'images, là ou Google privilégie le résultat web "brut", les résultats "images" et "shopping", étant accessibles via des onglets. Au delà d'une présentation clairement plus attrayante chez Qwant, la grande différence consiste donc en l'affichage des résultats "sociaux" en parallèle des résultats "web". On peut regretter évidemment l'absence des résultats Instagram et Google+ qui compléteraient avantageusement le tableau...

Cet affichage offre un intérêt considérable pour une recherche touristique puisqu'elle réunit tous les ingrédients souhaités par les touristonautes... De plus, on constate que les sources "officielles", type offices de tourisme, semblent privilégiées... Biennnnn !!!!
Du coup, une structure institutionnelle pourrait peut-être offrir un panorama sympa de sa destination en essayant d'optimiser sa présence dans ce moteur, et même pourquoi pas s'en servir comme présentation "objective", conjuguant contenu institutionnel et contenu social...  Par contre, l'absence de cartographie associée aux résultats reste un point noir dans cette approche de découverte d'un territoire...

Reste à savoir si l'originalité de son approche et la qualité de son ergonomie permettront à Qwant de  trouver sa place dans cet Internet de plus en plus concentrationnaire... 

 

Article précédent Tour de France du web touristique : Pèlerinage à Rocamadour D’autres bonnes raisons de fliper en été Article suivant

Articles similaires

A propos de l'auteur : Paul Fabing

Paul FABING est directeur du RésOT-Alsace (Réseau des offices de tourisme). Architecte de formation, ancien consultant tourisme et chef du service Tourisme de la Région Alsace, il occupe cette fonction depuis 2001. Entre autres missions, le RésOT-Alsace est propriétaire, gestionnaire et animateur du système d’information touristique alsacien qui consolide l’ensemble des informations recensées par les OTSI et de nombreuses structures partenaires. Plus de 100 sites touristiques institutionnels et publics alsaciens (la totalité en fait), beaucoup de sites nationaux publics et privés, la plupart des éditions papier, les actions de promotion et les outils mobiles s’appuient sur cette base de données pour offrir aux touristes des services fondés sur la même information. Ainsi les OTSI se sont placés au cœur de la problématique touristique alsacienne et occupent une place prépondérante dans le développement de l’etourisme avec comme partenaires le CRT et les ADT notamment. Promis, il s’efforcera de ne pas rédiger en Alsacien, et apportera sans doute un petit vent d’est raffraîchissant dans ce blog (les Alsaciens ne sont pas aussi sérieux qu’il n’y paraît…). L’extranet du RésOT-Alsace Alsace. Email : pfabing at etourisme.info (cette adresse apparait en toute lettres pour éviter les robots).

  • Emmanuel Tourisme Colmar Fromm

    Merci de m’avoir fait découvrir ce nouveau moteur de recherche frenchy
    Je viens de tester et il y a plusieurs gros bugs de mon coté (les recherches web ne fonctionnent pas du tout, les résutats shopping sont pas très pertinents) mais il est vrai que la mise en page et le coté multicanal des résultats est tres bien pensé.

  • Martin BERLEMONT

    Qwant, personnellement, je suis fan. Ca fait du bien de sortir du « cercle Google », de temps en temps… Ne manque plus qu’un service carto connecté à OStmap, et ça deviendra vraiment très intéressant…


Recevez les articles par email

Pour vous abonner,
saisissez votre email :