Social Life 2014Ce matin, Harris Interactive organisait un petit-déjeuner pour la présentation de sa dernière étude sur les réseaux sociaux en France : Social Life 2014. Les principaux objectifs de ce travail sont de montrer qui sont les utilisateurs des réseaux sociaux, quels sont leurs usages et leurs attitudes ? Je vous propose un rapide compte-rendu de la présentation. Je rajouterai un lien quand le document sera publié.

Le numérique en France

En 2013, ce sont 46 millions d’internautes. 55 % des Français disposent d’un smartphone, 27 % d’une tablette. On assiste donc à un développement des usages en ligne et à une montée en puissance des smartphones et des tablettes.

Les Français et les réseaux sociaux

79 % des Français sont des socionautes (5 % de plus en un an, avec 72 % d’utilisateurs actifs) mais la part n’a pas changé. C’était en effet déjà 79 % en 2012, mais cela représente plus d’internautes en raison de l’augmentation de ces derniers. Le premier enseignement marquant de cette étude est de constater un recul sur l’utilisation des réseaux sociaux par les 25-34 ans (86 % contre 91 % en 2012), et une adoption accrue par les 50 ans et plus (69 % contre 65 % un an plus tôt).

Le profil type du socionaute

C’est un profil de plus en plus proche de l’internaute moyen : 40 ans, plus féminin (52 %) que masculin (48 %). Par contre les 15-24 ans et les 25-34 ans ont un score supérieur à la moyenne des internautes français. En moyenne, les internautes sont inscrits sur 2,4 réseaux. Facebook domine toujours largement (63 %, 64 % en 2012), suivi de Google+ (33 %), Youtube (28 %). En un an on constate la montée en puissance de LinkedIn (14 %) et d’Instagram (7%) et le repli de Copainsdavant (25 %) et de Dailymotion (6 %). A noter pour Facebook une baisse du pourcentage des utilisateurs actifs pour les 15-34 ans : 77 % contre 86 % en 2012. Assiste-t-on à un début de lassitude de la part des Français ? Toutefois Facebook reste un leader incontesté car 62 % des socionautes actifs classent Facebook en tête des réseaux « indispensables ».

Une évolution des usages ?

On assiste peut-être à une évolution des usages vers moins d’intimité et plus de consommation. Harris Interactive résume cette problématique sous la formule suivante : « De la conversation à la consommation ? ». Les principaux usages en hausse sont de suivre une marque, de réaliser un achat, de rester en contact avec ses contacts et de jouer. L’étude tend à prouver que l’on veut moins parler de soi et moins commenter sur les réseaux sociaux.

Les principaux usages

On peut résumer les principales tendances :

  • Réaliser un achat (39 %, bien entendu pas un achat en direct sur les réseaux sociaux, + 16 points en un an) ;
  • Suivre l’actualité d’une marque ou d’un service/produit (52 %, + 12 points) ;
  • Utiliser la fonctionnalité messagerie (80 %) ;
  • Parler de ma vie privée (44 %, – 9 points en un an).

Les socionautes et les marques

Pour les socionautes actifs vis à vis des marques, l’étude met en avant trois grandes tendances :

  • Trouver des avantages, des réductions ou des offres spéciales (42 %) ;
  • Rechercher des recommandations sur un produit ou un service (43 %) ;
  • Enfin de poster une idée ou une recommandation sur la page d’une marque (34 %).

En conclusion, les réseaux sociaux en France sont peut-être à un tournant avec des internautes s’exposant moins et ayant une utilisation plus “consumériste”. Cette étude confirme ainsi que les réseaux sociaux participe pleinement à toute démarche d’achat.