*Les lundi 27 et mardi 28 novembre 2006, à Toulouse.*

Rencontrer, échanger, découvrir, s’interroger, tels sont les principaux objectifs de ces Rencontres du etourisme institutionnel à destination des Comités Départementaux et Régionaux du Tourisme, Offices de Tourisme et Syndicats d’Initiative.
!/106.jpg!:http://rencontres-etourisme.ardesi.fr Ca y est, le programme et les intervenants sont à peu près bouclés (à quelques détails près, mais quelle simplicité de mettre à jour sur un blog !). Vous pouvez donc d'ores et déjà "consulter le blog":http://rencontres-etourisme.ardesi.fr que l'Ardesi Midi-Pyrénées a mis en ligne, réserver les dates sur vos agendas et vous inscrire, commenter... Toutes les infos sur : "http://rencontres-etourisme.ardesi.fr":http://rencontres-etourisme.ardesi.fr

PARTAGER
Article précédentDe l’intérêt des news letters
Prochain articleTest Tribune
Ludovic a démarré sa carrière en Auvergne, à l’Agence Régionale de Développement, puis dans un cabinet conseil sur les stratégies TIC des collectivités locales. Il a rejoint en 2002 l’Ardesi Midi-Pyrénées (Agence du Numérique) et a plus particulièrement en charge le tourisme et la culture. C'est dans ce cadre qu'il lance les Rencontres Nationales du etourisme institutionnel dont il organisera les six premières éditions à Toulouse. À son compte depuis mai 2011, il est Consultant etourisme, intervient sur de nombreux séminaires, manifestations et congrès, accompagne des structures sur leur stratégie, en AMO, ou en formation. Il organise les Rencontres Nationales du etourisme institutionnel pour le compte d'UNITEC et la Région Nouvelle Aquitaine à Pau, après les avoir initiées à Toulouse. En 2013, il co-fonde avec ses associés et blogueurs Pierre Eloy et François Perroy la société Agitateurs de Destinations Numériques, initiatrice des concepts d'Internet de Séjour, de Secrets Locaux et de Conciergerie de Destination. C’est à partir de ce travail quotidien qu’il se propose d’alimenter ce blog, en livrant ses impressions et commentaires quant au développement des nouvelles technologies au sein des structures publiques de tourisme.

AUCUN COMMENTAIRE