Vous n’êtes pas encore à l’aise avec ce dièse qui envahit vos écrans, vos applications, votre télé, vos discussions en terrasse, alors il va falloir s’y mettre car, quoi de plus significatif que cette information toute fraîche qui annonce l’arrivée du Hashtag dans le Petit Larousse. Rien à voir avec la fête nationale de la drogue en Allemagne, #JeVousLaisseReflechiràMaBlaguePolyglotte. Une autre rumeur persistante, peut être infondée, annonce une prochaine arrivée des hashtags dans Facebook. Bref, le # est à la mode.

Alors je me suis dis qu’en tant que membre actif du #AdopteUnRoux  Club, je me suis dit qu’il fallait garder un fil rouge roux dans ce billet rédigé à une heure tardive pour faire un focus sur une tendance de fond que l’on pourrait comparer au lancement généralisé de l’email, fin des années 90, #QuandOnAllaitSurLeMinitelVoirSesMailsSur3614VOILA .

#JeVousPoseLeContexte. Je viens de passer un moment #intéressant devant ma télévision en ce lundi soir (3 juin 2013)… Une émission #intéressante  avec d’#intéressants représentants de l’économie touristique, #YavaitMemeLaMinistreDuTourisme. J’espère que je pourrai vite vous #partager ce moment fabuleux où le téléspectateur découvrait que le tourisme français, c’était des hôtels de luxe pour accueillir les chinois à Paris et que les étrangers exprimaient au plus haut de l’état leurs envies de #patrimoine, de #gastronomie, de #luxe et qu’aujourd’hui, alors que le pauvre #Karl #Lagerfeld, #NouveauMinistreDuTourisme se demandait comment pouvaient faire les touristes pour vivre avec un budget restauration quotidien de 43€ … #ToiAussiFaitDuRitzTaCantine…   waouh en résumé, les quelques acteurs du tourisme provincial qui ont suivi la soirée avec moi sur Facebook et Twitter ont pu se dire :  #SiToiAussiTuEsUnProfessionnelDuTourismeEnProvince #FermeLaPorteDeTaStructureEtDeviensVigneron #HabilléEnChanelPourVendreTonVinAuxChinois 

Alors, je me suis imaginé (pour développer ce billet sur une note #optimiste et #respectueuse) que l’animateur de cette émission, l’ami #FOG (Franz Olivier Giesbert #CoucouàVousSiVousAvezUneGoogleAlerteSurVotreNom) me questionnait directement.  “Et vous Pierre Eloy, avec votre vision de #bouseux du tourisme numérique, les pieds bien ancrés dans le sol, comment voyez vous le tourisme demain en France… au delà des 1, 2, 3, 4, 9, 14ème arrondissements ? ” #MomentMégaloNarcissique #BilletRedigéTard.

Alors voilà sans doute le bout de réponse que j’aurais eu plaisir à donner aux participants de cette émission, dont un historien qui ose conclure par une France qui doit se tourner vers son Patrimoine, sans avoir peur de devenir un pays musée… Wow Wow Wow… Quel dommage de passer à côté de cette France du tourisme #QuiNenVeut, motivé par des experts de destination, des greeters, des greeters numériques, des professionnels et des touristes qui ont la pêche… avec une couche numérique incontournable aujourd’hui. 

Depuis plusieurs jours, quelques uns de mes co-rédacteurs de ce blog ont pu vous prouver la montée en puissance d’Instagram (#regardezLeBilletDeStephanieHier et #CeluiDeSebastienLaSemaineDerniere) . Derrière Instagram se cache quelque chose de profond qui va au delà du partage d’une photo pour un concours photo ou pour un publireportage d’Instagramers invités.

Avez vous remarqué le nombre d’émissions de télévision, de radio qui sont passées dans leur discours de “Retrouvez nous et réagissez sur notre page Facebook” à, aujourd’hui “Et comme d’habitude, le hashtag #XXXXXXXX pour interagir” … Cela peut paraître insignifiant mais des pratiques anglosaxones de Twitter me font dire que nous sommes devant un nouveau support de contact, de mise en relation, de “poke”, de partage d’expérience (avis, question, photo, géolocalisation) qui est amené à se généraliser. 

En 245 Après JC, vous aviez les coursiers (#pasEncoreEnPoussePousseCommeAujourdhui), en 1698, les lettres fusaient pour savoir dans quelle bonne auberge faire une halte avec son cheval (#TuRegardesVraimentTropKamelot), en 1989 le standard téléphonique arrive dans les chambres d’agriculture (#EtVoilaCommentSeGriller), en 1998, les premiers aventuriers du web placent leur email dans les pieds de page des papiers à lettre (michou56direction@caramail.com) … en 2009, vous placiez le F de Facebook sur votre site (#IlFautToujoursDevinerCeQuiMAttendDerriereCeF)

Aujourd’hui ? Tous vos sites Internet touristiques dignent de ce nom proposent des pieds de page survitaminés permettant de valoriser ces différents contacts : Adresse postale, téléphone, chat en ligne, page FB, email. Tant mieux, c’est très bien. Mais sans doute que le hashtag va débarquer pour simplifier le moyen d’entrer en contact avec vous, quelque soit la plateforme d’origine utilisée pour interagir avec vous ou avec une communauté de touristes vivant la même expérience que moi. 

Pas très simple d’expliquer pédagogiquement tout cela, mais en résumé, … et là je marque une pause, je vous interpelle pour vérifier que vous êtes toujours avec moi dans mon jeu de rôle d’Interviewé par FOG 🙂 face à une ministre, un directeur des atouts de la France, un styliste, une économiste… olalalalala Julia l’Economiste, non mais faut vraiment la voir (en stage de Troisième tellement ses remarques sur les métiers du tourisme étaient…originales). Donc je reprends.

Tel un nom de domaine que vous avez tous déposé, il serait temps de sauter le plus vite possible sur un Hashtag générique pour votre destination, par exemple pour le village ardéchois (véridique) nommé Le Roux, nous pourrions initier une communication dans les réseaux sociaux (Twitter, Instagram, Youtube, Vine, Instaplaces…) sur la base du hashtag ”  #VisitLeRoux “. Si vous êtes le premier à l’utiliser et à l’animer, ce sera compliqué pour un autre de venir communiquer sur ce # même si on ne réserve pas (pas encore) un hashtag comme on loue un nom de domaine.

Et demain, soyons fous, imaginons que la notion de Hashtag se généralise, se structure au sein d’une entité nationale fédérant les offices de tourisme 🙂 et pour chaque village, pour chaque ville ou plus pertinent encore pour chaque #DestinationTouristiquePertinente, il est défini un hashtag qu’on matérialise de suite sur un panneau qui existe partout en France… Ceci est bien sûr un cyber affichage de Le Roux en Ardèche.

panneau_hashtag

 

panneau_hashtag_entree

Alors vos touristes, votre population locale, vos experts de destination vous pouvoir trouver un mot clé commun, tel un email générique du type contact@tourisme-votredestination.fr (en mode liste de diffusion à tous ceux qui suivent le hashtag #VisitLeRoux). Ils vous tous pouvoir l’utiliser pour échanger, questionner, s’aider, se rencontrer… Nous glissons ici les fameuses tribus éphémères pendant le séjour des clients, imaginées par Fred Soussin dans cet article : www.etourisme.info/tribus-ephemeres/

Voici pour rappel ou découverte les usages possibles du hastag de destination ou d’évènement : 

 

 

Quelques idées délirantes pour l’été, mais restons fous, ça nous fait avancer #DansQuelleDirection… #CaAucuneIdee  🙂 

Pimp My Lyon : Quoi, vous ne connaissez pas la célèbre émission des oiseaux de nuit devant la TNT, PimpMyRide ? En résumé, vous customisez votre voiture… là, je me suis permis de le faire pour la sculpture OnlyLyon, le # lui va plutôt bien non ? 

onlylyon* ceci est un montage ! 

 

L’oeuvre monumentaliste OnlyLyon devrait donner des idées à de nombreuses destinations, aux fronts de mer immenses, avec une jetée toute neuve, qui sera prise en photo 500 fois par jour dont 356 partages en ligne. Optimisez la viralité de ces contenus en mettant du mobilier ou de l’oeuvre artistique de rue monumentale qui deviendra un élément de reconnaissance, tant qu’à faire mobile pour aller le placer là où se situe l’action, la plage, un concert, une action de promo à l’extérieur…  

Un QR Code sur vos affiches d’évènementiels, pourquoi pas.. mais vous avez zappé The Hashtag de l’évènement ? Ah non, plus maintenant hein, on en profite pour convier les gens qui adorent l’accent québécois quand en plus il est mis au service de la stratégie numérique dans les structures touristiques, rendez-vous à La Rochelle le jeudi 20 juin 2013 pour participer à une journée conférence pour la seconde édition des Franco-Québécoises du Etourisme #fq2 : 

logo_exporte_fq2013

 

Le hashtag est l’ami du Greeter Numérique.

Et pour conclure cette bafouille périlleuse, avec cette culture du hashtag, associé à vos principaux réseaux sociaux, vous ne verrez plus vos festivals locaux de la même manière… pensez juste à communiquer dans la vie réelle sur du vrai papier, des affiches, des flyers qui vont tous m’informer qu’il y a un hashtag de destination… ou d’évènement.  Voici une photo du Festival de Jazz de Montréal, maintenant, imaginez cette foule comme le ferait un développeur touristique 2.0 🙂 . Proposez du wifi, affichez le hashtag partout, un bureau d’information touristique mobile (voir le très bon billet à ce sujet ici) et vous transformez un concert en action de Street Viral Marketing de Destination hashtagée 🙂 

greeters_numeriques_concert

 

Très bonne #journée à tous, pour conclure, je vous invite à lire ce que dit ce monsieur bien mieux que moi : http://www.pocarles.com/2012/06/de-limportance-du-hashtag/