Pour ce “vendredi facile” (“easy fryday” pour ceux qui n’ont pas pris l’option Français…), je vous propose de découvrir le nouveau site malin d’un Office de Tourisme de taille moyenne. Dans cette catégorie, on peut rappeler, entre autres, deux beaux exemples déjà analysés ici :

Bien sûr, ces sites sont remarquables notamment au regard des moyens humains et financiers déployés, mais aussi en raison d’une approche stratégique claire et intelligente.

Dans un autre style, mais tout aussi intéressant, je vous emmène à Saint-Ouen, ville de 45 000 habitants tout à côté de Paris.

La page de garde semble très dense avec beaucoup de visuels et renvoie une image dynamique renforcée par la couleur rouge et l’effet de mosaïque sur les côtés. Concernant la navigation, le menu principal se compose de 4 boutons sobres et pratiques qui cachent une navigation secondaire qui jaillit au survol de manière un peu brusque sous Chrome… En plus l’office propose une version mobile simple et utile (un bon début…). 

Bon évidemment, le site n’est pas exempt de maladresses. Par exemple, on peut s’étonner de retrouver en haut de page, dans la zone regardée en priorité, le menu des entrées spécifiques qui ne concernent pas grand monde… 
Voilà pour un (très) rapide coup d’oeil technique.

Ce qui a beaucoup plus retenu mon attention c’est la volonté d’étonner le visiteur pour qui Saint-Ouen se résume à ses marchés aux puces. On voit là une stratégie maligne pour inciter le touristonaute à approfondir sa visite du site… et à découvrir la ville autrement. 
Et il est étonnant de voir cette volonté d’étonner (vous me suivez ?) s’exprimer de manière diffuse, presque insidieuse et sans tapage ! On étonne par petites touches, sans en faire un slogan magistral est souvent creux… Et finalement ça paie !

Cela se traduit au niveau des contenus par la mise en avant de propositions de balades urbaines aux titres sibyllins (“Personnalités du cimetière”, “Atelier croquis”, …), les enquêtes des Pipelettes (qu’on a déjà croisées sur les sites des Villes Passions), et au niveau des fonctionnalités par la présence d’une “Web TV“. 

Celle-ci regroupe de nombreuses vidéos et galeries photos issues de sources variées. Je dois dire que la juxtaposition des “majorettes de Saint-Ouen” (film des années soixantes absolument fascinant !), des films autopromotionnels de la Mairie et de très beaux instants musicaux des festivals de jazz musette des Puces offrent un spectacle joyeusement débridé et plein de peps. Franchement une idée sympa !

Bref un site urbain simple, séduisant et efficace où on prend plaisir à baguenauder grâce à ses contenus détonants !

Et le budget ? Moins de 20 000€ TTC !

Moi je dis bravo à toute l’équipe de l’Office de Tourisme sous la houlette de Nathalie DANANCHER pour cette réalisation qui prouve qu’au royaume de l’etourisme, les techniciens les plus en pointe et les budgets les plus conséquents ne sont pas les seuls rois !!!

 

PARTAGER
Article précédent#Anglet11, écosystème et internet de proximité, jour 2 !
Prochain articleSites d’achats groupés et tourisme
Paul FABING est directeur du pôle qualité de l'accueil à l'Agence d'Attractivité de l'Alsace (AAA). Architecte de formation, ancien consultant tourisme, chef du service Tourisme de la Région Alsace et directeur de RésOT-Alsace (Réseau des offices de tourisme), il occupe cette fonction depuis 2015. Entre autres missions, l'AAA est propriétaire, gestionnaire et animateur du système d’information touristique alsacien qui consolide l’ensemble des informations recensées par les OTSI et de nombreuses structures partenaires. Plus de 220 sites touristiques institutionnels et publics alsaciens (la totalité en fait), beaucoup de sites nationaux publics et privés, la plupart des éditions papier, les actions de promotion et les outils mobiles s’appuient sur cette base de données pour offrir aux touristes des services fondés sur la même information. Ainsi les OTSI, coordonnés par l'AAA, se sont placés au cœur de la problématique touristique alsacienne et occupent une place prépondérante dans le développement de l’etourisme. Promis, il s’efforcera de ne pas rédiger en Alsacien, et apportera sans doute un petit vent d’est rafraîchissant dans ce blog (les Alsaciens ne sont pas aussi sérieux qu’il n’y paraît…). L’extranet du RésOT-Alsace Alsace. Email : pfabing at etourisme.info (cette adresse apparait en toute lettres pour éviter les robots).

AUCUN COMMENTAIRE