Les Creusois ne sont pas maçons pour rien! (ce sont eux qui ont construit Paris au 19ème siècle). Lorsqu’ils sortent leur stratégie Internet, c’est plutôt bien construit. Ce qui est fort agréable en lisant le communiqué de presse de l’ADT de la Creuse, c’est de découvrir la stratégie globale, puisque tous les outils correspondent à un type de clients et à leur situation en séjour.

Le dispositif est composé de trois sites web : le  site  principal  :  www.tourisme-­creuse.com ,  le site Image  :  www.ilovecreuse.com   et l’ Emag  :  www.un-vent-­de?liberte.com .

Ainsi, le site amiral de la destination   www.tourisme-­creuse.com s’adressera plutôt aux personnes qui ont déjà choisi la Creuse pour leurs vacances, ou celles qui hésitent entre plusieurs destinations.  

Le site Image “I Love Creuse” me fait plutôt penser aux documents d’appel “images” que l’on amenait sur les salons touristiques. Et pour cause, le site s’adresse plutôt aux sceptiques, ceux qui ont une image galvaudée de la Creuse auquel nous répondons par l’image, par l’émotion et non par l’argumentation logique… Ce site est très simple : de superbes photos, des émotions, et des argumentaires, du style “vous cherchez une adresse de charme pour passer un super Noël en famille? venez chez nous”. En cette période de préparation de fêtes l’iconographie choisie sur “I Love Creuse” est tout à fait pertinente et fait mouche : feux de cheminées, marchés de Noël, fenêtres douillettes illuminées, et forêts enneigées. Ca donne envie…

2013-12-15_1920

 

 

 

 

Alors que l’emag, au style de blog s’adressera à des personnes qui n’ont pas l’idée de chercher la Creuse dans un moteur de recherche mais qui vont tomber sur des articles de  www.un-vent-­de?liberte.com partagés sur des réseaux sociaux ou solidement référencés sur des thématiques. 

Pour ce faire, l’équipe de 4 rédacteurs a comme objectif de produire 270 articles par an, avec beaucoup de liens vers le site amiral www.tourisme-­creuse.com. La stratégie est ici de générer du trafic en profitant de l’effet de traine. Cet emage est d’ailleurs déjà un des principaux sites apporteurs de trafic pour tourisme-creuse.com

Vos envies géolocalisées

Revenons sur le site amiral développé par l’ADT Creuse www.tourisme-­creuse.com. Il a en fait trois missions : il doit finir de convaincre l’internaute hésitant. Il doit  permettre  aux clients/prospects  de  se  renseigner  précisément  et  de  réserver  en  ligne. Et enfin, il doit  montrer  la  diversité  des  activités possibles  en  Creuse. 

Et accessoirement, pour éviter de développer trop d’outils, les creusois se sont dits que si le même site pouvait servir à l’internaute avant, c’est à dire en l’emmenant à réserver, mais aussi pendant en devenant un véritable site d’Internet de séjour. Ainsi, le site est en responsive  design ,  ce  qui  est  devenu  classique…  Mais  qui  réorganise  les  contenus  si  vous  cliquez  sur  le  bouton  «  Vous  êtes  en  Creuse  ».  En  fonction  de  votre  localisation  (dans  votre  hébergement   ou  en  mobilité)  le  système  vous  indique  les «  objets  touristiques  »  les  plus  proches  de  vous   en  mettant  en  avant  ceux  dont  ont  besoin  les  touristes  déjà  sur  place  :  restaurants,  sites  touristiques,  agenda…  C’est  la  prise  en  compte  de   l’internet  de  séjour .  Un  seul  outil  pour  2  usages  :  «  avant  »  pour  la  préparation,  «  pendant  »  internet  de  séjour  sur  place,  mobilité  en  déplacement …

C’est plutôt bien vu, et ça fonctionne très bien : il suffit de choisir sa position dans une liste de dix 20 localités ou de se faire géolocaliser. Faites l’expérience, l’offre se réorganise aussitôt. Ici, je me suis positionné à Evaux les Bains.

2013-12-15_1832

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Autres fonctions intéressantes développées dans le site amiral : un agrégateur de disponibilité sur les gîtes et les  chambres  d’hôtes  (ITEA),  les  campings  (ctoutvert),  et  tout  prochainement  les  hôtels  (reservit) . Mais aussi, plus novateur, un   module  facebook  connect  /  création  de  compte  qui  permet  aux  internautes  qui  le  souhaitent  de  se  créer  un  compte.  Pourquoi  se  créer  un  compte  ?  Simplement  pour  pouvoir  récupérer  sur  la  version  mobile  du  site  les  favoris  que  les  clients/prospects  auront  choisi  sur  le  site  lorsqu’ils  préparaient  leur  séjour .

Bon la commande est bien dissimulée (un bandeau en bas de page) alors qu’on aurait facilement imaginé un gros Facebook Connect bien visible, mais ça fonctionne!

Après avoir parcouru l’ensemble du site, on se rend compte que quelques améliorations restent à effectuer, ainsi que les traductions, qui chez nous, arrivent toujours en retard, comme si nous avions trop de visiteurs étrangers…

Mais malgré ces réserves, j’ai été totalement séduit par la stratégie affirmée de l’ADT qui en a profité pour structurer son pôle web interne (3 personnes), et rendre prioritaire les actions web dans le budget. Pour Sébastien Debarge, le directeur de l’ADT, les pistes d’amélioration résident dans une meilleure personnalisation du service au client. Et cela passe par un travail collectif avec les offices de tourisme du département pour mieux caractériser l’information dans le SIT (en l’occurence le LEI mis à disposition par le CRT).

 

 

PARTAGER
Article précédentTrello, le gestionnaire de tâches qu’il vous faut !
Prochain articleC’est la fin de l’année, sortez vos boules… Et jouez les madame Soleil !
Jean Luc Boulin est directeur de la Mission des Offices de Tourisme Nouvelle-Aquitaine (MONA). Cette structure, unique en France, regroupe les Pays Touristiques et les Offices de Tourisme de Nouvelle-Aquitaine. Elle est soutenue par le Conseil Régional. Deux missions principales lui sont confiées : la structuration touristique des territoires et la professionnalisation. Dans ce cadre là, la MONA assure une veille permanente sur le etourisme et accompagne des expériences dans son réseau. Directeur de l’office de tourisme de l’Entre-deux-Mers (Gironde) et du pays d’accueil touristique du même nom pendant plus de dix ans, Jean Luc Boulin dirige la MONA depuis sa création en 2003. Le manque de source d’information au même endroit sur le etourisme institutionnel et le besoin d‘échanger sur cette formidable mutation du métier des offices de tourisme vers l’Internet ont donné l’idée à Jean Luc Boulin de créer ce blog “etourisme.info”, qui se veut être le creuset de l’etourisme institutionnel sous toutes ses formes. Jean-Luc Boulin est également enseignant en Master Tourisme AGEST (aménagement et gestion des sites et territoires touristiques) à l'université de Bordeaux Montaigne. Le site Internet de la MONA. |Email : jlboulin at etourisme.info (cette adresse apparait en toute lettres pour éviter les robots). |Twitter : @JeanLucBoulin