« Nous sommes là ! » « C’est là que nous avons prévu d’aller demain ! » « Nous étions là hier ! » C’est le plein boom de la saison alors ce sera un billet de légèreté et d’inspiration pour aujourd’hui. Le sujet ? L’un de vos outils favoris en ce moment : la carte. Ouverte des milliers de fois par an face aux voyageurs à l’accueil d’un office de tourisme, d’un camping, d’un hôtel, la carte est aussi consultée en autonomie sur une aire d’autoroute, à un arrêt de bus, au parking de la plage ou encore utilisée sur téléphone tout en étant géolocalisé… La carte reste l’outil de médiation par excellence, un des supports de consultation obligatoires dans le parcours du voyageur. L’idée de cet article est de partager avec vous une tendance qui prend forme dans les offices de tourisme : la carte de taille XXL utilisée dans les lieux de conseil et de rencontre. 

Tour d’horizon de la carte à usage touristique

Commençons par une mise en bouche pour faire un tour non exhaustif des cartes à usage touristique :

  • La carte pour se déplacer ? Cherchez pas à aller plus loin ! Waze et Google Map, ViaMichelin, Mappy, Maps.me font le boulot. 
  • La carte pour randonner ? Le bon papier a toujours la côte puis les plate-formes en ligne vont toujours bon train avec les sites IGN randoCirkwi et consorts. D’ailleurs, le sujet de la valorisation des balades et randonnnées est toujours d’actualité et je vous invite à relire cet article de Jean-Luc Randonnée : ne baladez plus vos clients (avril 2016).
  • La carte pour s’inspirer ? Là, ça commence à être funky et vous avez tous en tête l’expérience de l’équipe de l’Office de tourisme du Pays d’Ancenis que Pierre présentait sur son article Vous avez dit Conseil éclairé ? Ces filles-là ont la lumière à tous les étages ! (octobre 2015). Cette initiative a reboosté et dépoussiérée la carte d’inspiration touristique, co-construite avec les locaux, bourrée de conseils triés à la sauce « like a local ». Depuis, nous voyons fleurir des initiatives similaires un peu partout tout en s’adaptant aux cibles, aux territoires et surtout aux supports. En effet, la co-création engagée et inspirée s’adapte totalement pour vos magazines, guides du partenaire, carnets de voyage ou encore vos fameux sous-mains / plans liasses. D’ailleurs, jetez-y un oeil à vos sous-mains et demandons-nous s’il vous fait rêver 🙂

La carte XXL pour aider les voyageurs, vous aider et markéter vos lieux de rencontre

 

A Notre-Dame De Monts (360 °), la carte XXL prend place dès l’entrée à gauche. On s’immerge directement avec 8 photos d’incontournables illustrants le territoire. « Oui mais nous c’est différent (…). On n’a pas la place ! » Celui ou celle qui a pensé ça en regardant la photo a le droit de mettre un commentaire à cet article. Sinon, à Notre-Dame de Monts, installer une telle carte a été une question de choix stratégique et de priorité. A partir des voyageurs qui consomment l’office de tourisme et des questions récurrentes autour du conseil, fallait-il garder les présentoirs de 2 m de hauteur remplis de brochures ou laisser la place à la carte qui permet d’apporter de nombreuses réponses d’orientation et autres conseils ?

 

A l’Office de tourisme de Lège Cap-Ferret, c’est bien évidemment toute la destination Bassin d’Arcachon qui est mis en avant. On ne peut pas louper la carte qui se situe à l’extérieur du bâtiment directement à côté de la porte d’entrée… et donc accessible 24h/24.

 

A l’office de tourisme du Surprenant Choletais, la carte est totalement intégrée au style de l’office. Elle peut s’enrichir de magnets, de photos polaroïd et autres points d’intérêt. La matérialisation de la carte attire notamment par sa mise en scène avec un éclairage dédié.

 

Je finis par un clin d’oeil aux collègues de l’office de tourisme de Dinan Cap Fréhel avec cette carte kiiiinggg size installée à Dinan depuis 2014. Sa taille, 306 x 260 cm, permet de ne pas passer inaperçue et devient une étape incontournable du parcours client dans le lieur d’accueil. L’impression s’est faite sur support adhésif pour habiller tout le mur. Au-delà des aspects techniques, c’est surtout la taille et le contenu qui m’avait marqué. Oui, tout le monde ne sait pas forcément positionner Dinan même une fois sur place donc la carte englobe aussi Cap Fréhel, Saint-Malo, Sain-Brieuc et la Baie du Mont Saint-Michel. Vous avez dit « destination » ? 

Quelques ingrédients 

La carte XXL est vraiment appréciée des usagers, clients internes ou clients externes. Elle permet de prendre simplement un premier niveau d’information pour se représenter le territoire. Elle doit être facilement accessible et lisible dans le parcours in-situ du client. Elle permet d’occuper le visiteur mais aussi de l’inspirer. La carte ne reste q’un support et peut tout à fait être enrichie de contenus. Cette carte XXL permet aussi aux experts de destination d’avoir un support adapté quand ils sont dans l’arène pour conseiller au plus près des clients. (« l’arène se trouve derrière votre éventuel comptoir, enfin je veux dire devant celui-ci, enfin où il y a les gens qui sont venus vous voir ») 

Quelques facteurs de réussite pour la carte XXL :  

    • designée avec des codes différents de la carte touristique diffusée ou la carte routière,
    • épurée pour une lecture simplifiée et agréable,
    • mise en scène comme un vrai objet de décoration et d’aménagement intérieur de votre espace,
    • installée en grand format, bien visible, accessible,
    • enrichies de gribouillis, magnets, photos, contenus en ligne,
    • ne s’oppose pas à l’usage de carte au format numérique sur écran tactile ou autre table numérique du moment que ce dispositif a vraiment du sens et apporte une vraie plus value à votre espace (dans tous les cas ce n’est pas le propos ici).

Et demain, un nouveau service pour vos partenaires dans votre stratégie d’accueil ?

Pourquoi faire une jolie carte enrichie et attractive si c’est pour qu’elle reste bien au chaud dans l’office de tourisme ? N’y a-t-il pas ici une opportunité d’un nouveau produit à proposer à vos partenaires qui ont un flux conséquent et qui ont un espace de conseil, de vente ou d’accueil adapté ? Pourquoi ne pas la construire aussi avec eux ? Espace d’accueil d’un camping, hall d’hôtel ou encore une salle de petit déjeuner ferait bien l’affaire comme ici dans un hôtel de Capbreton.

 

Le bonus : si vous êtes fans de cartes et partageurs ou si vous avez oublié vos bouquins pour les vacances ! 

Un tableau Pinterest s’enrichit sur le sujet alors n’hésitez pas à partager vos découvertes et vos cartes XXL dont vous êtes fiers (un mail pour la route : jean-baptiste.soubaigne@monatourisme.fr)

Et pour la lecture, sachez aussi que Michel Houellebecq a reçu le prix Goncourt pour un bouquin écrit en 2010 aux éditions Flammarion et qui s’appelle La carte et le territoire. Pas mal en plus.