Et si le privé s’intéressait à nos brochures de destination ? On a souvent parlé des initiatives comme celles de la SNCF ou d’AirBnB qui produisent du magazine ou guide papier en plus de leur vitrine Internet.

Mais à coté de ces gros porteurs, de plus en plus d’initiatives venant de communautés ou de start-up sont en train, doucement mais surement, de s’intéresser à la documentation touristique imprimée. Je présentais ici “Use-it, la carte jeune collaborative” réalisée par des étudiants dans diverses villes de France.

Voici deux autres exemples d’irruption de start-up dans le monde de la brochure, assez loin de ce que font les institutionnels, mais tellement tendances. Les deux start-up s’intéressent à un créneau porteur : l’information apportée par l’habitant… 

 

Zigzao, le guide des personas.

Zigzao.fr a été créé par Camille et Clément à leur sortie de l’école de commerce, avec comme concept de faire un guide de destination réalisé par les habitants. A ce jour, quatre grandes villes existent : Bordeaux, Lyon, Lille et Marseille.

Le parti pris est évidemment sélectif, et c’est tout l’intérêt de la démarche. Les habitants, décrits façon personas, donnent des lieux sur mesure, du shopping au petit bar. En parcourant le guide de Bordeaux, qui m’est familier, j’ai vraiment fait des découvertes.

Le modèle économique de Zigzao, c’est à la fois de la diffusion à petit prix en PDF, et des guides imprimés qui sont distribués dans des commerces et librairies.

Mais, comme le confesse Clément, un des fondateurs, ” Nous sommes très contents des retours que nous avons eu de nos utilisateurs, qui apprécient beaucoup nos guides. Cependant, nous avons fait le choix d’être auto-édité, auto-diffusé, et auto-distribué, et cela atteint ses limites..” Aussi, le guide en PDF, au départ à 3,90 coûte maintenant 6,90 euros.

Un constat qui modère mon titre un peu alarmiste : en effet, pour éditer de la documentation touristique, il n’aura échapper à personne qu’il faut un modèle économique. Jusqu’où le visiteur sera-t-il prêt à payer, étant habitué à un service public d’information ? 

D’où l’objectif de Zigzao : ” Ce que nous aimerions, c’est travailler avec des collectivités territoriales, des offices de tourisme, sur ce type de produits, pour mettre en valeur leur destination… ” . On en revient à un modèle économique moins disrupté 🙂 …

 

Mytriplan, l’habitant conseiller en séjour

Pour cette start-up toulousaine, Mytriplan doit mettre en contact des habitants (les triplanners) et des visiteurs. Le visiteur soumet son projet de voyage, et c’est le triplanner qui lui fait des suggestions; l’internaute va au final recevoir un programme imprimé sous forme de roadbook. On est là dans la brochure sur mesure, et dans une alternative au travail de l’agent de voyage. Ou de l’office de tourisme…

 

 

Et si on en profitait pour faire évoluer les brochures de la destination?

Ces deux exemples sont aujourd’hui marginaux, concernent au départ des destinations très touristiques, et ne vont pas du jour au lendemain remplacer les brochures des DMO.

Mais cela prouve si on avait besoin d’être convaincu qu’il y a une vraie place pour des informations personnalisées, qui soit à l’image des locaux, qu’ils soient habitants ou conseillers en séjour.

Ca donnerait un sacré coup de jeune à pas mal de brochures touristiques de destinations qui sont encore de joyeux listings des adhérents (agrémentés de quelques photos tout de même…).

Qu’en pensez-vous ?

PARTAGER
Article précédentLes influenceurs et votre marketing de destination
Prochain articlePaye ta collab’ !
Jean Luc Boulin est directeur de la Mission des Offices de Tourisme Nouvelle-Aquitaine (MONA). Cette structure, unique en France, regroupe les Pays Touristiques et les Offices de Tourisme de Nouvelle-Aquitaine. Elle est soutenue par le Conseil Régional. Deux missions principales lui sont confiées : la structuration touristique des territoires et la professionnalisation. Dans ce cadre là, la MONA assure une veille permanente sur le etourisme et accompagne des expériences dans son réseau. Directeur de l’office de tourisme de l’Entre-deux-Mers (Gironde) et du pays d’accueil touristique du même nom pendant plus de dix ans, Jean Luc Boulin dirige la MONA depuis sa création en 2003. Le manque de source d’information au même endroit sur le etourisme institutionnel et le besoin d‘échanger sur cette formidable mutation du métier des offices de tourisme vers l’Internet ont donné l’idée à Jean Luc Boulin de créer ce blog “etourisme.info”, qui se veut être le creuset de l’etourisme institutionnel sous toutes ses formes. Jean-Luc Boulin est également enseignant en Master Tourisme AGEST (aménagement et gestion des sites et territoires touristiques) à l'université de Bordeaux Montaigne. Le site Internet de la MONA. |Email : jlboulin at etourisme.info (cette adresse apparait en toute lettres pour éviter les robots). |Twitter : @JeanLucBoulin