Pour cet article #easyfriday, j’invite aujourd’hui dans les colonnes du blog mon compère Jérémie Daum, expert et formateur en marketing digital. Jérémie va nous présenter dans cette interview KineMaster, un éditeur de vidéo sur smartphone puissant et très complet !

=> Jérémie, pour les lecteurs du blog qui ne te connaitraient pas encore, peux-tu te présenter ?

Hello je suis Jérémie Daum, Mr Paxs sur les réseaux sociaux pour les intimes, ancien d’Air France, Voyageurs du Monde & Marco Vasco, je suis consultant formateur depuis 10 ans en communication digitale, web marketing et mon quotidien c’est le Social Media et le Content Marketing, basé à Montpellier dans le suuuuuud.

=> Quels sont selon toi les avantages à tourner puis monter une vidéo directement depuis son smartphone ?

Gain de temps évidement, mais cela ne suffit pas comme argument. Le social media est très gourmand de contenu frais, récent et rapide à faire, ce qu’on appelle globalement le Snacking Content. Quand on a le budget, les ressources et le temps bien sûr il faut faire appel aux pros et aux outils de la suite Adobe et consorts. Quand on a des besoins en express, que l’on souhaite être autonome en homme et budget, qu’on a la chance d’être sur le terrain, le tout smartphone, ce que dans le monde du journalisme, on appelle la pratique du « Mo Jo » (funky comme surnom, non ?) c’est-à-dire le « Mobile Journalisme », a des avantages indéniables.

Techniquement parlant, la qualité ne sera pas toujours optimum en rendu, mais cela suffira pour du snacking content à destination des plateformes réseaux sociaux à mon sens.

Quand on filme, monte et multi diffuse à partir de son smartphone, là on gagne vraiment du temps, à condition de bien trier et organiser ses rushs en amont (le dérushage c’est le nerf de la guerre…).

De plus tout le monde a un smartphone, les derniers objectifs sont quasi pro, les options de vidéo de plus en plus native (Iphone, Huawei, Samsung…) reste des bonnes idées, des beaux décors, personnages (certains font même un story board en amont), de la pratique et quelques petits conseils ou outils en plus pour arriver à créer du contenu correct et exploitable.

=> Après avoir testé de nombreuses applications, tu m’as conseillé récemment la version pro de KineMaster. Quels sont ses avantages et atouts ?

Nombreuses c’est un grand mot car je me suis mis modestement au montage vidéo pour les réseaux sociaux depuis 2 ans à peine vu la demande et le besoin actuel. Mon objectif n’était pas forcément le « zéro budget et système D à tout prix » mais surtout les applications rapides en prise en main, pratique en smartphone et en coût raisonnable de surcroît.

Comme beaucoup peut-être je suis adepte de Canva à la place de Photoshop pour de la création de visuels, je cherchais depuis 2 ans l’équivalent si on peut dire pour le montage vidéo. Spark by Adobe est un bon compromis, mais trop basique, lent et pas très précis pour les cuts. La version gratuite a la publicité à la fin et en watermark et la version payante à 11 € n’apporte pas beaucoup plus outre le logo customisable en filigrane. Idem chez Adobe, Adobe Premier Clip (qui va disparaître et être fusionné à Adobe Premiere Rush) est une meilleure alternative mais là je me suis retrouvé limité par les inserts de titres, légendes, les effets de couche et la musique.

Au sujet de Kiné Master, rendons à César ce qui est à César, c’est CevennFly qui m’a initié lors d’une formation au Vigan dans les Cévennes. L’équipe avec laquelle j’interviens sur la partie social media, et Jérome Puech en particulier, m’a transmis cet outil et les premières astuces de montage smartphone plus pro.

=> Du coup venons-en aux avantages de Kinemaster sous formes de mini tuto

  • Rapidité de prise en main imbattable, réellement intuitif, agréable et fun à utiliser.
  • Tout se fait avec l’écran du smartphone incliné en horizontal et donc au doigt (touch ou drag and drop) sur l’écran, cela peut en rebuter certains, un stylo adapté écran peut être un plus pour être plus fin et précis dans les manips.
  • Possibilité en amont de définir le format de ratio 16 :9 (type Cinéma) ou 9 :16 ou 1 :1 (carré pour Instagram).
  • L’import des fichiers vidéo sources est simple à partir des dossiers de votre smartphone (pensez au tri et à faire un dossier favori avant)
  • Comme la plupart des applis de montage, possibilité de couper à gauche, droite, de la tête de lecture, scinder, régler le volume son ambiant… La gestion du chronomètre et des séquences est bien faite.
  • Intégration simple et dynamique de légende, titre etc… avec des polices récentes.
  • La musique se gère facilement à partir de vos fichiers sons du smartphone (wav ou MP3).
  • Conseil en passant pour vos vidéos Facebook et Instagram, vous pouvez utiliser la banque de musique libre de droits du Facebook Creator Studio avec 5000 sons ici
  • Rajout de couche (media, effet, texte, …) très facile et instinctif encore une fois.
  • Une fois votre montage quasi finalisé, vous pouvez définir la résolution de SD à HD OU FHD (recommandée) à QHD voire même 4K (attention fichier volumineux et définition pas nécessaire pour les réseaux sociaux), la fréquence d’image de 24 (cinéma) à 25 (PAL) ou 30 (recommandé). De plus vous avez un aperçu du poids du fichier avant export.
  • La version payante est « obligatoire » au bout de 15 jours et le coût est de 30 € l’année en ce moment en promo, c’est donné (et je n’ai aucun lien sponso, je précise).

Le Long Board Summer 2019 de Jérémie (vidéos montées avec KineMaster)

La question centrale, le temps de pratique. Pour un micro film snacking content de 1 minute exploitable réseaux sociaux, cela m’a pris 2h concentré. Et encore une fois je ne suis pas un pro ni un monteur et j’utilise cette app que depuis 1 mois !

=> Quels outils complémentaires te paraissent incontournables pour réaliser des vidéos de qualité sur smartphone ?

Alors les outils additionnels qui vont faciliter la vie et la qualité d’une vidéo 100 % smartphone sont :

  • Un trépied (au minimum une perche selfie / trépied et au mieux un Manfrotto)
  • Un micro-cravate d’au moins 2 mètres pour les interviews qui se branche à la prise casque du smartphone (Type Rode Lavalier)
  • Un microphone directionnel de type Rode, avec une bonnette anti vent (si prise de son extérieur)
  • Une bonne carte mémoire
  • Cerise sur le gâteau si on veut aller plus loin en qualité de prise de vue avec un stabilisateur : un Dji Cosmo Pocket (400 € de budget tout de même) avec une perche et l’application DJI Mimo.
  • La plateforme Facebook Creator Studio pour diffuser Facebook et Instagram (si, si, même en la programmant à J-7 max) et permettant d’intégrer de la musique libre de droits.