Il y a plus d’un an je vous parlais d’une enquête en ligne sur l’importance grandissante du téléphone mobile  pour les consommateurs (C’est vendredi, vous reprendrez bien un peu de mobile ?). Expedia® & Egencia® ont en effet actualisé leur  “Mobile Index”. L’étude nous livre plusieurs éléments pour le marché français et plus particulièrement sur la place du mobile pendant les vacances.

Un compagnon de voyage

Le smartphone est devenu un élément indispensable pendant un voyage.  L’enquête souligne que les Français penseront avant tout à emporter, dans l’ordre : brosses à dents (62 % – ouf le niveau d’hygiène des Français est un peu sauf…), smartphone (46 %) et enfin les lunettes de soleil (43%).

Les usages en voyage restent assez classiques tant pour un voyage d’agrément que d’affaires. Les voyageurs d’affaires utilisent leurs appareils mobiles dans le but de rester connectés à leur bureau. Les voyageurs loisirs, eux, les utilisent pour naviguer sur Internet, prendre des photos, et rester en contacts avec leurs proches via les réseaux sociaux. Le président de la marque Expedia, Aman Bhutan, souligne la présence du smartphone à toutes les étapes du cycle décisionnel ainsi que son omniprésence à toute les phases du cycle du voyageur : “Nous avons constaté que les voyageurs utilisent des appareils mobiles à chaque étape de leur voyage, de la recherche et la réservation de leur séjour à l’immortalisation et le partage de leurs expériences sur place”.

Jamais sans mon mobile

De plus en plus de voyageurs avouent être accros à leurs appareils mobiles (45 %) et ce même en vacances. 49 % des Français déclarent dans l’enquête qu’ils seraient perdus sans leur (précieux) mobile.  On y apprend même que 21 % des Français gardent toujours une batterie de rechange sur eux.

85 % des voyageurs, les 19 pays du panel, veulent pouvoir accéder aux informations quel que soit l’endroit où ils se trouvent pendant leur voyage. Du point de vue des usages, les Français consultent particulièrement leur messagerie électronique (50 %) et ils sont, avec les Allemands (43 %), les voyageurs les plus préoccupés par la météo durant leur séjour.

Pour conclure, on notera, avec un amusement non feint, les motifs d’agacement des voyageurs français :

  • Passer/prendre des appels en haut-parleur (69 %)
  • Jouer de la musique, faire des jeux ou regarder des vidéos sans casque (58 %)
  • Passer/prendre des appels au restaurant ou au café (47 %)
  • Prendre des photos/des vidéos d’inconnus (46 %)
  • Ne pas mettre ses notifications de sms, de mails ou de messages sur silencieux (45 %)
  • Envoyer des sms ou des emails avant le début d’un spectacle, d’une activité (37 %)
  • Passer ou prendre des appels vidéo, sur Skype ou FaceTime (34 %)
  • Photographier ses plats pendant un repas (20 %)
  • Prendre des photos depuis sa tablette (18 %)
  • Fixer un « tracker d’activité » de manière visible à ses sous-vêtements (18 %)

Ah quand le manuel des (nouvelles) civilités à l’ère du mobile ?