Dans sa dernière newsletter “tourisme”, le “journal du net”:http://benchmail.journaldunet.com/magazine/derniernumero_176.html (super publication à laquelle je vous recommande chaudement de vous abonner) nous informe que le site de l’agence en ligne Bourse des Voyages, “www.bdv.fr”:http://www.bourse-des-voyages.com/agence-de-voyage.html, a intégré dans son nouveau portail, une fonction de géolocalisation automatique de ses visiteurs.

Autrement dit, lorsque vous allez sur le site, le moteur de recherche de séjours ou de billets d’avion vous évite comme par miracle d’avoir à taper votre lieu de départ : il le connaît déjà (en tous cas il suppose que c’est le lieu d’où vous vous êtes connectés, ce qui sera vrai dans 80% des cas minimum).

Bourse des Voyages JDN tourisme CNIL Etourisme.info

Son truc ? Il utilise l’I.P. de votre ordinateur.

C’est quoi l’IP ? C’est une série de 4 nombres, tous compris entre 0 et 255 (ça ressemble à ceci : 194.122.36.1), identifiant de manière unique tout ordinateur ou serveur se connectant à Internet. Une sorte de plaque d’immatriculation. C’est votre fournisseur d’accès qui vous l’attribue. Elle peut varier à chaque connexion ou être fixe. Et elle est géolocalisable. Le Wiki scanner mentionné l’autre jour dans cette colonne fonctionne grâce à cela : il identifie des IP fixes, repérées comme étant les sources de tel ou tel article, et, grâce à des sortes d’annuaires d’IP, permet de dire de quel organisme ou de quelle entreprise émanait la connexion.

Conséquence : si mon site web retient votre IP fixe dans sa base de données et qu’à cette IP sont associées des données personnelles que vous avez rentrées par ailleurs (nom, adresse, numéro de téléphone…), il est possible de vous suivre à la trace en sachant que 194.122.36.1 est M. Martin, résidant 21 rue des Flots Bleus à Dax.

Bourse des Voyages n’en fait pas cet usage, a priori. Il s’agit simplement d’améliorer le service au client, et le taux de transformation des promos, en ciblant mieux les offres qui lui sont faites.

Le procédé ne me gêne pas outre mesure, tant qu’il n’est pas intrusif et qu’il est contrôlé. Ce qui me gêne en revanche, c’est le flou relatif qui entoure cette fonctionnalité si puissante. Bourse des Voyages ne l’affiche pas clairement sur sa page d’accueil, ne vous demande pas votre avis quant à cette géolocalisation et n’indique pas précisément quel usage sera fait de cette donnée.
Le site se veut rassurant, et je gage qu’il est bien intentionné : “les données personnelles des clients ne sont ni échangées, ni revendues”. Ni échangées, ni revendues, d’accord. Mais stockées, oui. Et pour quoi faire ?

Heureusement, nous sommes tous protégés par la “CNIL”:http://www.cnil.fr/index.php?id=20#2519… Sauf que la formalité de déclaration de site Internet a été supprimée…

Une suggestion : rendre obligatoire dans les mentions légales une information précise sur les conditions de collecte, d’utilisation et de conservation des données personnelles des internautes. Et pour cela, utiliser des modèles simples de type Creative Commons, régissant ces pratiques hyper sensibles.
Ca éviterait l’engorgement de la CNIL et ça donnerait peut être un peu plus de transparence.

PARTAGER
Article précédentCoupe du monde rugby : drop à Nantes
Prochain article3 voyages sur 5 achetés en ligne
Pierre Croizet est né en 1970, à Issoire. Il vit et travaille à Bordeaux depuis 1998. Il est diplômé de l’Institut des Hautes Etudes de Droit Rural et d’Economie Agricole (IHEDREA – Paris) et du DESS Aménagement du Territoire et Economie du Développement Local (Bordeaux IV – IERSO). Il a créé, en 2004, avec Benjamin Bastien, une des premières maisons d’édition électroniques de France, spécialisée dans les guides touristiques et les solutions d’information mobiles. Il intervient depuis 10 ans dans le domaine du développement local et touristique. D’abord consultant auprès du cabinet RCT et du Groupe Caisse des Dépôts et Consignations, il rejoint la Délégation Régionale au Tourisme d’Aquitaine en février 1998. Il intervient depuis janvier 2003 comme consultant senior auprès des cabinets RCT, CRITER et Un Air de Vacances, sur des missions de valorisation touristique des territoires. Ses très nombreuses interventions, menées dans un cadre privé et public, lui donnent une vision du tourisme complète et originale : – TIC et tourisme : création du premier audioguide multimédia sur téléphone 3G, mise en place d’une des toutes premières plateformes opérationnelles d’édition numérique appliquée à l’information touristique… ; – Accompagnement des démarches de développement touristiques : 15 territoires mis en réseau entre 1998 et 2002 dans le cadre de la politique de pôles touristiques en Aquitaine, missions variées relatives à la définition de plans marketing, de projets de territoires, d’organisation des acteurs… dans toute la France… ; – Monde du vin : auteur du guide du tourisme viti-vinicole dans le Bordelais (GMT Editions – 2005, avec Emilie Castanier), accompagnement des viticulteurs d’Irouléguy et du Val de Garonne (avec François Perroy), repositionnement marketing de Planète Bordeaux (avec Un Air de Vacances, 2004), définition de la politique régionale de valorisation de l’oenotourisme (avec Un Air de Vacances – 2003/2004)… Il est, par ailleurs, chargé depuis plusieurs années du cours de « Tourisme et culture » au sein de l’Institut du Développement Local d’Agen. Email : pcroizet at etourisme.info (cette adresse apparait en toute lettres pour éviter les robots)

AUCUN COMMENTAIRE