C’est assis derrière un écran que j’aimerais vous partager une idée simple : fuir les écrans pour penser et créer. Ca parait simple comme ça, mais visiblement encore surréaliste pour beaucoup de collaborateurs de DMO… bah ouais, si tu n’es pas derrière un écran, tu glandes. 

L’idée est simple : Et si les Forbans avaient raison ? “Mets tes baskets !”

P.S : si vous croisez quelqu’un à la machine à café qui siffle du Forban aujourd’hui, dîtes vous qu’il est passé aussi par ici 🙂 . Rassurez-vous, pour équilibrer avec le roman d’amour de monsieur Dublanchet (moi aussi je te kiss), on va la faire courte. 

Ce partage d’idée est venu d’expériences anarchiques menées lors de mes accompagnements de groupe, de plusieurs articles sur les “Walk meetings” et de discussions de très fin de soirée quand on devient tous sages et penseurs, moi c’etait avec mon ami Eric qui ne lira jamais ce billet, il préfère faire le tour de France en roulotte avec sa smala loin des écrans, préférant ses bouquins de philosophes (il est cool mon pote Eric 🙂 ). 

D’ailleurs, en parlant de philosophes, je vais entrer dans le corps de Paul Fabing deux minutes (zeeeen Paul, c’est une image) pour vous parler de Socrate et de ses potes. Je la fais courte, mais c’est intéressant de voir comment la philosophie (et donc un peu la réflexion) et la marche sont souvent associées. Vous trouverez un dossier en ligne si ca vous botte 

Vous avez trois “sages” qui en ont fait un livre plutot sympa. André, Jollien et Ricard partaient tous les jours en forêt en Dordogne pour traiter des sujets du livre 🙂 

Vous trouverez plein de lectures sympa sur le sujet et vous avez peut être déjà expérimenté cette sensation à titre perso, moi ce sont mes 10 à 20 bornes quotidiennes lors de mon trip à San Francisco qui m’ont ouvert les chakras 🙂 . 

 

Alors… fuyez ces p***** de plafonds moches…

Si c’est bon pour les philosophes, la marche doit être bonne pour les DMO 🙂 . Je ne vais pas paraphraser les articles que je vais vous partager en dessous, mais j’en parle souvent en conférence, certains en sont traumatisés aujourd’hui : Vous devez fuir les plafonds moches pour être positifs, créatifs, vivants !!! Comment voulez vous imaginer le futur “plutot cool” de votre destination dans des salles de REUNION qui ressemblent à des laboratoires dentaires, avec la fameuse dalle au plafond de 40 par 40 ! … je vous ai mis un lien vers la page de Leroy Merlin au cas où :

… et tentez les Walk Meetings ? 

Je ne vais pas vous faire de roman, je vous invite juste à essayer une de vos sessions de travail en petit groupe loin de votre bureau, loin des écrans. Cette phrase qui parait si simple semble malheureusement très compliquée à “oser” pour beaucoup de pros du tourisme qui seraient motivés. Alors pour que nous puissions changer notre jugement sur ces façons originales de travail … efficacement… voici quelques liens et références

Ils vous donneront des arguments face à cet élu, ce manager, ce collègue… mais surtout VOUS même, qui êtes formaté(e) pour dire que le TRAVAIL doit se faire aujourd’hui devant un ordinateur… Si t’as pas ton nez devant un écran, tu te tournes les pousses… Pas vrai ? Juste pour rappel, on devrait être les premiers à montrer l’exemple, dans notre métier de SERVICE à la personne, au voyageur, au local, à l’acteur touristique local.

 Un article simple et sympa de Libération pour commencer :

 

Même le très sérieux Harvard Business Review en parle, de façon détaillée avec des témoignages de boss qui le pratiquent. Vous pourrez également lire cet article complémentaire “Sitting Is the Smoking of Our Generation” : 

 

Et on finit même avec un TED 🙂

 

Alors oui, que ce soit dans vos baskets ou pour rejoindre un lieu superbe loin de vos dalles de 40×40, fuyez et profitez !!! Ce sont vos clients qui vont aimer les superbes idées qui en sortiront

Belle journée à tous et partagez vos photos de Walk Meetings 🙂 

PARTAGER
Article précédentEt si nos destinations choisissaient de se déconnecter ?
Prochain articleUn Labo de l’Accueil pour cogiter
Pierre Eloy est le fondateur de Touristic et le co-fondateur d'Agitateurs de Destinations Numériques, entreprises bordelaises dédiées aux solutions numériques pour les professionnels du tourisme. Les interventions de Pierre, son cœur lorrain et sa vie dans le Sud Ouest en font un personnage incontournable du tourisme digital et relationnel ! Ne vous étonnez pas si un jour vous le croisez dans une boulangerie californienne, il a promis qu'un jour il serait boulanger !