Faites votre révérence, les ET14 sont terminés. Après une soirée bien animée, la journée du jeudi fut tout aussi inspirante que les deux premières.
Malgré des mines fatiguées, conférences, battles, focus et autres ateliers ont repris dès 9h du matin.

Paul Arsenault nous confiait ses pistes de réflexions  sur l’innovation, les destinations et le rôle que doivent tenir les OGD.

L’atelier « Les mains dans le cambouis », a également été animé par Sébastien Gonzalez et Adeline Breton pour nous parler des “formats publicitaires sur les réseaux sociaux et dans le travel”, un format d’atelier adapté qui permet d’obtenir des conseils avisés !

Des 15 minutes chronos autour des sens

Après une pause et un café bien mérités, les “15 minutes chronos” ont pris le relais. Cette plénière a accueilli des intervenants, pas forcément du secteur touristique, qui ont abordé des thèmes divers et variés. Cette année, 7 intervenants se sont succédés et ont échangé autour des 5 sens. Un grand moment à revoir en direct ci-dessous

 

La pause gourmande achevée, il était de temps de repartir voir les ateliers de l’après-midi.

Le “Digital détox” était le sujet du format “Battle” présenté par Paul Arnesault, Ludovic Dublanchet et Arthur Watine, avec les témoignages d’hébergeurs Elsa Manelphe et Pierre Massort. Ces derniers proposent notamment des séjours loin des outils numériques. 

“Nous voyons la déconnexion comme un moyen et non une fin”. A. Watine, cofondateur de .co/” target=”_blank” rel=”noopener”>Partons au calme 

Les #ET14 en manifeste

La plénière de conclusion “Le manifeste des ET14” a été un moment fort, engageant tous les participants, et au-delà, à s’investir pour un tourisme durable et équilibré. La solution? Que chacun, là où il est , joue son role de colibri. A regarder absolument !

 

 

16 et 17 octobre 2019 à Pau : les #ET15

Et oui, les dates de l’édition 2019 sont déjà fixées : elle se déroulera les 16 et 17 octobre à PAU, et toujours au palais Beaumont.

Cet article a été produit par Emilie Jannier, Miessan Kadjomou, Rony Lucas et Marie Preuilh, étudiants en M2 AGEST – Promo 30.