25 février 2019. La scène se déroule à l’ouverture du MWC, le Mobile World Congress de Barcelone. Deux vagabonds du moment, du genre décideurs internationaux en costumes un peu fripés par de longs voyages attendent à l’entrée. Est-ce le bon jour ? Est-ce le bon endroit ? Que faire en l’attendant ? Viendra-t-il ? Apple a annoncé rompre avec son goût du luxe. Huawei a dépassé Apple au niveau mondial et européen. Samsung caracole en tête. Ils n’attendent pas Godot, mais le smartphone pliable.

C’est que Huawei qui a un appétit d’ogre et vise 250 millions d’unités vendues en 2019, vient d’annoncer dimanche 24 février la sortie de Mate X. Un mobile pliant plus performant que le Galaxy Fold de Samsung, à peine annoncé le 20 février. La prime à l’Asie est indéniable. Out le vieux monde qui replie ses carcasses de vieux spectateurs. Les tarifs sont hors de prix : 2300 euros l’unité pour le smartphone de Huawei et 2000 dollars pour le Samsung.

Les deux appareils sont dotés d’une charnière leur permettant de se plier et déplier pour passer d’un écran de smartphone à celui d’une tablette : le tout en un. De vrais gymnastes a priori. Déplié, l’écran du Mate X de Huawei permet de mieux mater car il est plus grand nous indique cet article documenté du Monde.

Pour en savoir plus sur le sujet des écrans souples, rien de tel que d’écouter sur France Culture Georges Hadziioannou, il est chercheur sur le sujet des écrans pliables à l’université de Bordeaux et reconnu internationalement pour ses travaux.

On retrouve nos deux faux vagabonds qui débattent des qualités des écrans pliables contre les écrans flexibles. Vaste sujet à explorer sur ServicesMobiles. On se souvient de Royole, start-up prometteuse et inventive sur le sujet.

Le Huawei Mate X

A quoi peut servir un écran laxe ?

A se greffer sur nos peaux, pour assurer une connexion permanente délivrant nos état de santé ou accentuant notre surveillance de petits citoyens codés ? A augmenter notre production en doublant nos écrans ? Ce qui confirmerait la disparition à venir du pc et de son clavier au profit de la commande vocale par exemple ? A lire comme à l’ancienne ? Certes sur écran mais en pliant la surface comme les pages d’un livre ou d’un magazine ? Ouais… A détruire le marché de la tablette certainement. Plus probablement, cela procure un confort de lecture et de visionnage, des contenus plus immersifs, des objectifs photos et vidéos plus grand angle… Le Monde a publié un article très documenté et comparateur sur le sujet du Galaxy Fold.

Huawei fonce vers Samsung

Et qu’en est-il du marché du smartphone pliant, pliable, flexible ou statique ? Il baisse. Oui, on s’était habitué à d’incroyables progressions, mais le niveau d’équipement est tel que TrendForce prévoit que la production mondiale de smartphones devrait atteindre 1,4 milliard d’unités en 2019, soit une baisse de 3,3 % par rapport 2018. Il s’agit de la prévision la plus optimiste puisque ce déclin pourrait atteindre 5 %, sur fond de guerre commerciale entre les États-Unis et la Chine. Et selon IDC, Samsung est en tête avec 32% de parts de marché et 25% pour Huawei.

Le Galaxy Fold

A lire par ailleurs, le Baromètre du Numérique qui révèle chaque année les évolutions de la société française au regard des équipements et des pratiques digitales. 89% d’internautes, dont 80% quotidiens, une augmentation des achats en ligne (35% en 2016), un plafonnement à la participation aux réseaux sociaux à 59%, voici quelques données clefs. 46% de la société, âgée de plus de 12 ans, se connecte à Internet via un smartphone. Dans la manière de se connecter à la maison, on constate que c’est par la 4G qu’arrive la seule progression. 2 personnes sur 5 utilisent désormais des messageries instantanées de manière quotidienne, et le téléphone par des applications concerne 40% des utilisateurs, même si le SMS est privilégié à 64%. L’étude complète, très documentée, est disponible sur le site de l’Arcep.

Le smartphone au détriment des autres écrans
A domicile, la tendance à la connexion 4 G s’affirme

En attendant, vous verrez de plus en plus apparaître la HuaweiGallery pour télécharger vos apps, aux côtés des liens AppStore et GooglePlay. Ce qui signifie que vos solutions digitales seront à adapter et il est probable que les écrans de vos offices deviendront bientôt plus flexibles et contorsionnés.

31 février 2019. Contrairement à Godot, le pliable est venu. “Allons-y”. “Ils ne bougent pas”. Nos deux spectateurs vagabonds ont bien du mal à se déplier tant ils ont été captivés par ce qu’ils ont maté et palpé à Barcelone. Merci à Samuel Beckett pour ce vagabondage dans un monde digital.