L’écriture intuitive et la précision contextuelle sont de plus en plus de mise pour faciliter nos écrits sur écran. Après des applis facilitant l’écriture en autocomplétion voici venu le temps des convertisseurs de voix en écrit. Le principe a déjà été testé dans le passé, mais Google Docs propose désormais la dictée vocale en français. C’est une très bonne nouvelle pour apprendre à synthétiser ses pensées et pour les formuler rapidement afin de partager par exemple des actions. Dans vos fonctions quotidiennes on peut citer : 

  • retour de visite sur le terrain
  • compte rendu instantané de réunion
  • enregistrement de conversation avec un partenaire ou un client pour relecture des termes les plus importants
  • gain de temps pour ceux qui parlent plus vite qu’ils n’écrivent

2 outils testés dans cet article et 1 autre cité : 

  • Fonction Dictée Vocale sur Google Docs
  • Dictée et Parole sur mon Mac OS X Yosemite
  • Application Flowstate

google doc 1

  • Google Doc

Dans Google Docs c’est simple et efficace, mais il faut être un peu lent dans l’expression. La formule point à la ligne n’est pas comprise comme une consigne. Ci-dessous en italique et gras la traduction simultanée de ma voix.

Deuxième essai sur google doc. J’essaie d’écrire mon nouvel article du blog e-tourisme Point Info. Je fais le test d’utiliser un vocabulaire simple dans un premier temps.

La première production est impeccable.

Finalement je décide de parler beaucoup plus vite  et là je reçois un mot de google doc il me dit qu’il m’entend très mal en fait il m’entend plus rapidement Point à la ligne je reformule en essayant de parler rapidement pour voir comment google doc réagit. La ligne en fait il écrit très bien dès lors qu’on prend le temps de bien articuler de ne pas se tromper sur son expression et de laisser des pauses dans sa formulation point à la ligne.

Dès qu’on met de la vitesse, il perd un peu le fil.

Cependant je trouve que c’est vraiment formidable pour aller à l’essentiel et éviter tout verbiage et redondance.

google doc 2

  • Dictée et parole d’Apple

Via la fonction dictée et parole de mon Mac, il faut activer la transformation de la voix en texte par la touche fn et ça marche plutôt bien comme l’indique l’exemple ci-dessous.

Je je décide je décide de tester l’écriture par la dictée vocale. J’utilise d’abord dicter vocale d’Apple. J’ai ouvert pour cela texte édité je trouve que pour ces sucettes en plomb.

Mon vrai texte : je décide de tester l’écriture par la dictée vocale. J’utilise d’abord Dictée Vocale d’Apple. J’ai ouvert pour cela Text Edit. Je trouve que le processus est un peu long. 

Le coup des sucettes en plombe pour processus m’a bien fait rire !

Il faut donc être vigilant et régulièrement appuyé sur la touche F1 ouf.

Mon vrai texte : il faut être vigilant et régulièrement utiliser la touche fn.

Jetant une phrase beaucoup plus longue que jusqu’à présent. Et je voudrais voir jusqu’où mon outil dictée vocale conduit. Sans problème il accepte des phrases plus longues. Il faut juste prendre le temps de bien dictée et de conserver une voir suffisamment en plus.

Mon vrai texte : je tente une phrase beaucoup plus longue que jusqu’à présent. Et je voudrais voir jusqu’où mon outil de dictée vocale conduit. Sans problème il accepte des phrases plus longues. Il faut juste prendre le temps de bien dicter et de conserver une voix suffisamment ample.

Je trouve l’essai concluant.

No comment.

mac

  •  Flowstate

Cette application promet d’en finir avec la peur de la page blanche. Positionnement radical : ce traitement de texte efface votre contenu dès que vous atteignez sept secondes d’inactivité. Vous perdez tout ! L’utilisateur choisit une durée d’écriture de 5, 15 ou 30 minutes, ainsi qu’une typographie. Et hop, il faut se lancer sans perdre de temps. Autant avoir bien des idées en tête avant de voir apparaître le signe que l’enregistrement est opéré. L’appli vaut 9,99 € dans l’App Store. A voir si la dictée vocale sera le prochain développement ? En savoir plus sur Flowstate dans cet article de The Verge. 

 

flowstate

PARTAGER
Article précédentAmis lecteurs, le blog a besoin de vous
Prochain articleMemento Internet pour hôtelier
François Perroy est aujourd’hui cofondateur d'Agitateurs de Destinations Numériques et directeur de l’agence Emotio Tourisme, spécialisée en marketing et en éditorial touristiques. Il a créé et animé de 1999 à 2005 l’agence un Air de Vacances.  Précédemment, il a occupé des fonctions de directeur marketing au sein de l’agence Haute Saison (DDB) et de journaliste en presse professionnelle du tourisme à L’Officiel des Terrains de Camping et pour l'Echo Touristique. Il écrit par ailleurs des ouvrages et articles techniques sur le tourisme ainsi que des créations plus personnelles. Contact : fperroy at etourisme.info (cette adresse apparait en clair pour éviter les robots)