Du reporter de Territoire au conteur de TerritoireChaque jour, un consommateur est exposé à de nombreux messages publicitaires (entre 900 et 1000). Pour que votre destination se démarque du lot, il va falloir que votre contenu soit en mesure de capter l’attention : le Reporter de Territoire est là pour vous aider. 

J’ai eu l’occasion de rejoindre récemment la famille des Reporters de Territoire et de découvrir les enjeux de cette formation. Je profite donc de cet article pour revenir sur l’une des compétences qui est aujourd’hui le nerf de la guerre pour promouvoir une destination : la création et la diffusion de contenu. 

 

La formation de Reporter de Territoire

L’idée de cet article n’est pas de faire un résumé de la formation, pour cela je vous laisse vous référer à l’article de Stéphanie Giraud ou bien celui de François Perroy qui traitait déjà du sujet. Cependant, il est important de rappeler quelques basiques : cette formation dure une douzaine de jours et alterne aspects théoriques et pratiques sur les stratégies de communication, la photographie, la vidéo et le son. 

Il me semble important de préciser que, contrairement à ce qu’on pourrait avoir tendance à imaginer, cette formation ne porte pas uniquement sur l’image mais plus largement sur la notion de “contenu“. Là aussi, il ne s’agit pas seulement de créer mais il va falloir respecter un processus : 

  • définir des objectifs en accord avec la stratégie de communication de la destination,
  • produire du contenu capable d’intéresser le public cible et de créer un lien avec lui,
  • diffuser le contenu créé sur un média adapté à la cible et au message,
  • analyser ses productions pour adapter ses futures actions.

Douze jours de formation sont nécessaires pour s’approprier toutes ces notions. Reporter de Territoire c’est donc un travail complet, un travail du quotidien. C’est concevoir le bon contenu, au bon moment et sur le bon support. Une mission étroitement liée avec les éditions, les réseaux sociaux et l’internet de séjour. 

Reportage

Les défis du Reporter de Territoire

Lors du dernier jour de formation, on découvre que le plus gros défis du Reporter de Territoire, est de trouver sa légitimité. En effet, il faut tout d’abord convaincre sa structure de se doter d’un matériel adéquate pour réaliser ses projets. Ensuite, il faut faire comprendre à son entourage que ce n’est pas que de l’amusement, ce n’est pas que “être constamment sur le terrain” mais il est vrai qu’il faut être en capacité de se déplacer pour couvrir la moindre petite action susceptible d’insérer son public cible : un matin enneigé, une tempête en approche sur l’océan, un incroyable coucher de soleil … 

Il faut expliquer la subtilité qui se cache derrière la prise de photo, ce n’est pas juste “cliquer sur un bouton”. Il faut maîtriser les bases de la photo et les réglages de son appareil photo. Bien sûr, grâce à la formation, le reporter a normalement acquis ces nouvelles compétences techniques et développé une certaine fibre artistique, un style (une atmosphère, une teinte, un angle de prise de vue…) qui lui est propre et qui rend ses photos singulières. 

Certainement le point le plus important, le Reporter de Territoire ne fait pas que créer du contenu mais élabore un projet en plusieurs phases :

  • en amont : il définit un objectif, un sujet, un contexte, une émotion à faire passer …
  • une fois sur place : il choisit le bon endroit, la bonne lumière, le bon cadrage …
  • une fois l’endroit trouvé : il procéde aux réglages de son appareil photo
  • au retour : il trie ses photos puis les retouche
  • après la sélection : il diffuse les photos sur le bon média et analyse leurs retombées

Reporter de Territoire

Du reporter au conteur de territoire

La dernière information n’est pas à négliger, le Reporter de Territoire n’agit pas seul. Il élabore un projet avec les différents membres de son équipe. Cela permet d’être en accord avec la stratégie de communication de la destination mais aussi de valoriser les histoires de son territoire et des conteurs qui les racontent. 

Ça tombe bien … les conteurs vous en avez pleins votre équipe ! Les conseillers en séjour sont les meilleurs conteurs de votre territoire, chaque jour ils le racontent à leur manière et il est temps de leur laisser la parole, car qui mieux qu’eux peut décrire votre destination ?

Le Reporter de Territoire a ici un rôle primordial à jouer. Il va venir accompagner les conteurs de la destination en rédigeant leur expérience, en illustrant leurs histoires avec des photos, en agrémentant leurs descriptions d’interviews, de reportages, en choisissant les bons formats et les bons médias pour diffuser le contenu produit. Plus concrètement, il s’agit par exemple, de créer un comité de rédaction qui va : 

  • Recueillir et partager les histoires des conseillers en séjour,
  • Transmettre les techniques d’écriture pour qu’ils puissent partager leur passion du territoire,
  • Mettre en valeur les histoires (et aussi les conteurs) en créant du contenu 

Cela permet de développer les talents de conteur de son personnel d’accueil, d’offrir une expérience à ses visiteurs mais aussi de valoriser et motiver son équipe.

Du reporter au conteur

Si vous avez un Reporter de Territoire au sein de votre équipe vous savez ce qu’il vous reste à faire. Si vous n’en n’avez pas encore ou que ça fait quelques années que vous avez fait la formation, je vous propose une piqure de rappel grâce au Mona learning de la MONA et OuiDireStudio.

Alors prêts à tenter l’expérience ?