La région Aquitaine possède depuis peu son premier contingent d’animateurs numériques de territoire, fraichement formés. 21 agents d’offices de tourisme, pays ou CDT ont suivi la formation mise en place par la MOPA « d’animateur numérique de territoire »:http://www.aquitaine-mopa.fr/spip.php?article575.
Pourquoi cette formation? Pour faire face à la fracture numérique croissante : avec la révolution Internet dans la filière tourisme, les professionnels n’ont pas d’autre choix que de s’adapter. Mais Internet va vite, très vite; difficile donc pour un hôtelier ou un restaurateur d’être en phase avec la dernière nouveauté technologique. Une étude réalisée en 2009 dans le cadre du PASI (pôle aquitain de la société de l’information) montrait que la moitié de l’offre touristique régionale n’est pas vendue en ligne.
C’est ici que l’office de tourisme local peut assurer un nouveau métier : *animateur numérique de territoire*.
Ce nouveau métier, assuré par l’office de tourisme, permet d’accompagner les professionnels locaux dans la longue marche de l’Internet.
L’animateur numérique de territoire pourra ainsi animer des ateliers de sensibilisation, aider les prestataires dans la réalisation de site Internet ou de blog, leur permettre d’être présents sur les réseaux sociaux comme Facebook ou Twitter, surveiller les avis de consommateurs publiés sur le web et qui concernent les établissements du secteur. Enfin, l’animateur numérique est là pour tenir au courant les professionnels locaux de l’évolution rapide des usages de la toile. Avec un double objectif : éviter la fracture numérique dans le tourisme et rester compétitif!

Démarrée en Aquitaine, cette formation peut s’étendre à d’autres régions; plusieurs se sont déclarée intéressées.

L’autre objectif est de mettre en commun des ressources pour tous les animateurs numériques de territoire. Voici donc une première initiative collaborative, prise par Nicoals Monseigne, animateur du Pays Médoc. Animant des ateliers etourisme avec les offices de tourisme de son territoire, il a créé un « groupe slideshare animation numérique de territoire »:http://www.slideshare.net/group/animation-numrique-de-territoire-et-tutoriels-etourisme pour partager ses tutoriels.
17 sont déjà publiés, avec des thèmes très pratiques, en lien avec le quotidien des offices de tourisme. En voici quelques uns :
* personnaliser le nom de sa page Facebook, « ici »:http://www.slideshare.net/tourisme.pays.medoc/tutoriel-personnaliser-le-nom-de-sa-page-facebook
* utiliser bit.ly pour raccourcir un URL, « ici »:http://www.slideshare.net/tourisme.pays.medoc/tutoriel-utiliser-bitly
* et ci-dessous, un indispensable : créer une carte personnalisée avec Google Maps

PARTAGER
Article précédentBedycasa.fr : voyage en tourisme participatif
Prochain articleAdoptez un Community Manager!
Jean Luc Boulin est directeur de la Mission OTSI et Pays Touristiques d’Aquitaine (MOPA). Cette structure, unique en France, regroupe les Pays Touristiques et les Offices de Tourisme d’Aquitaine. Elle est soutenue par le Conseil Régional. Trois missions principales lui sont confiées : la structuration touristique des territoires, la qualité et la professionnalisation. Dans ce cadre là, la MOPA assure une veille permanente sur le etourisme et accompagne des expériences dans son réseau. Directeur de l’office de tourisme de l’Entre-deux-Mers (Gironde) et du pays d’accueil touristique du même nom pendant plus de dix ans, Jean Luc Boulin dirige la MOPA depuis sa création en 2003. Le manque de source d’information au même endroit sur le etourisme institutionnel et le besoin d‘échanger sur cette formidable mutation du métier des offices de tourisme vers l’Internet ont donné l’idée à Jean Luc Boulin de créer ce blog “etourisme.info”, qui se veut être le creuset de l’etourisme institutionnel sous toutes ses formes. Jean-Luc Boulin est également enseignant en Master Tourisme AGEST (aménagement et gestion des sites et territoires touristiques) à l'université de Bordeaux 3. Le site Internet de la MOPA. |Email : jlboulin at etourisme.info (cette adresse apparait en toute lettres pour éviter les robots). |Twitter : @JeanLucBoulin