juil
12
2013

Deux outils pour être en veille et analyser votre e-réputation

C'est vendredi, c'est easy, vous en avez maintenant l'habitude !

Si vous nous lisez ces dernières semaines, vous avez forcément saisi que le "hashtag" est devenu un "must-have" pour votre destination, avec son adoption massive par l'ensemble des réseau sociaux. Il s'agit donc maintenant d'être en veille afin d'analyser son utilisation, et pouvoir réagir à son usage sur les diverses plates-formes.

Tagboard, qu'évoquait rapidement Jean-Luc ce lundi dans son billet sur Instagram, est un outil intéressant qui permet d'agréger l'ensemble des contenus intégrant un hashtag depuis Twitter, Instagram, Facebook, Google+, Vine ou encore App.net. En saisissant le mot-clic recherché, vous aurez une page de résultats vous révélant de façon chronologique l'ensemble des contenus publiés, comme ci-dessous pour #etourisme.

Capture d’écran 2013-07-11 à 06.58.57

Une extension pour Chrome et Safari est par ailleurs disponible pour faciliter vos recherches. Chacune de vos recherches peut faire l'objet d'un enregistrement, dans la mesure où vous aurez créé un compte via une connexion avec votre Facebook, Twitter ou Instagram. L'outil est gratuit pour l'instant, mais préparent une version payante dont on vous demande d'identifier les fonctionnalités les plus intéressantes (modération, curation, personnalisation du design, embarquement, présentation en live, statistiques, API, ...), et le montant mensuel que vous seriez prêt à y consacrer.

Plus près de chez nous, Simon Robic, bien connu dans les milieux numériques nantais, et au-delà, a lancé Bringr qui faisait récemment l'objet d'une interview de Jean-Michel Billaut. Cette fois-ci, l'outil ne se contente pas seulement d'une analyse de hashtag, et délivre d'ores et déjà des statistiques (traduction un peu simpliste pour analytics, qui se traduit mal, faut bien l'avouer), justifiant sa version payante.

Bringr vous permet ainsi de combiner de nombreux critères provenant là aussi de Twitter, Facebook, Instagram, Google+, mais aussi Tumblr, Wordpress, Vimeo, Youtube, ... Le paramétrage des recherches s'avère assez fin, comme le suggère la copie d'écran ci-dessous. De la qualité de votre paramétrage dépendra bien évidemment la qualité de votre veille et analyse.

Capture d’écran 2013-07-11 à 07.18.59

Le dashboard (tableau de bord) vous délivre un fil avec l'ensemble des contenus identifiés sur la droite, des données chiffrés précises sur les publications, mais aussi les contributeurs les plus actifs, un nuage de mot-clés, une analyse "sentimentale" qui tente d'identifier les expression négatives, neutres ou positives (à la manière de SocialMention) et enfin les différentes sources identifiées en terme de plates-formes, avec leur poids respectif. L'exemple présenté ci-dessous n'est évidemment guère significatif puisque je n'ai pas pris le temps d'optimiser ma recherche...

Capture d’écran 2013-07-11 à 07.17.18 Capture d’écran 2013-07-11 à 07.17.43

Pourtant, Simon, dans un gentil mail juste après mon inscription, m'invitait à le contacter pour avoir davantage d'infos...C'est tout bête mais cela met en confiance non ?

Capture d’écran 2013-07-11 à 07.32.24

Trois types d'abonnement sont aujourd'hui possibles, le premier démarrant à 9€ par mois et autorisant jusqu'à trois recherches (chacune d'entre elles pouvant bien entendu cumuler de nombreux critères).

Et vous, quels outils utilisez-vous ?

Article précédent La Dame de mer Offices de tourisme Nouvelle Génération : on coupe les rubans Article suivant

A propos de l'auteur : Ludovic Dublanchet

Ludovic a démarré sa carrière en Auvergne, à l’Agence Régionale de Développement, puis dans un cabinet conseil sur les stratégies NTIC des collectivités locales. Il a rejoint en 2002 l’Ardesi Midi-Pyrénées (Agence Régionale pour le Développement de la Société de l’Information) et a plus particulièrement en charge le tourisme et la culture. C'est dans ce cadre qu'il lance les Rencontres Nationales du etourisme institutionnel dont il organisera les six premières éditions à Toulouse. À son compte depuis mai 2011, il est Consultant etourisme & Web social, intervient sur de nombreux séminaires, manifestations et congrès, accompagne des structures sur leur stratégie, en AMO, ou en formation. Il organise les Rencontres Nationales du etourisme institutionnel pour le compte de l'AEC et la Région Aquitaine à Pau, après les avoir initiées à Toulouse, ainsi que le Forum Tourisme Numérique de Deauville. C’est à partir de ce travail quotidien qu’il se propose d’alimenter ce blog, en livrant ses impressions et commentaires quant au développement des nouvelles technologies au sein des structures publiques de tourisme. Email : ldublanchet at etourisme point info

  • DSCH Consulting

    QUELS sites recommandez vous pour créer ou référencer un hashtag?

    • http://www.dublanchet.com/ Ludovic Dublanchet

      Bonjour, un « hashtag », ou « mot-clic » ne se référence pas, ne se dépose pas. C’est son appropriation, grâce à une forte communication (pour des destinations, comme #Bisca dont parlait Paul Fabing récemment), ou son évidence (pour #etourisme par exemple) qui feront qu’ils seront utilisés. Vérifiez par contre un faisant une recherche sur tagboard que le hashtag que vous envisagez n’est pas d’ores et déjà utilisé pour une autre communication que la vôtre, et privilégiez un nombre de caractères réduit (pour Twitter), et mnémotechnique.

  • Frederic Gonzalo

    Vraiment cool, ces outils, Ludovic. Je ne connaissais pas Tagboard mais c’est une belle découverte. Merci! Et bon weekend!