Quand la routine Métro-boulot-dodo pèse…

C’est l’hiver, vous avez froid et vous êtes au bureau. Tout ce dont vous rêvez est de prendre un avion direction une destination ensoleillée pour faire le plein de vitamines D avec un cocktail à la main…

Nous avons tous été dans ce cas là, admettez-le. Vous y rêvez mais votre dossier en attente vous rappelle à l’ordre : ” Si seulement c’était possible” pensez-vous.

C’est possible… A certaines conditions ! La coworkation est un nouveau concept qui vise à travailler à distance tout en profitant de vacances. Il s’agit de la contraction entre “coworking” et “vacations” (vacances). Elle vise donc à réunir ces indépendants dans un seul espace de travail partagé et leur permettre de profiter de vacances en même temps. Pour faire simple, vous travaillez dur le matin et l’après-midi, vous profitez de la plage (si vous choisissez une destination exotique), ou d’activités sur place !

Non seulement c’est la solution pour travailler au soleil, mais cela permet surtout de rejoindre une communauté bien établie et en perpétuelle recherche d’inspiration.

Voici une vidéo réalisée par la plateforme Coworking.com et qui définit en images et en quelques mots la coworkation.

Indépendants, freelances peuvent en effet jouir de certains privilèges au quotidien (horaires de travail choisis, pas de cadre, pas de compte à rendre) mais aussi souffrir, à la longue, de solitude voire d’isolement.
La coworkation permet de rencontrer des professionnels d’autres horizons avec des valeurs communes et les mêmes désirs : rencontrer du monde, tisser du lien, s’enrichir mutuellement d’expériences et partager ensemble pour faire avancer les projets.

A l’ère du télétravail, quoi de plus normal donc que de travailler dans des destinations de vacances? 

Une tendance qui n’est malheureusement pas accessible à tous pour le moment…

Le phénomène touche principalement les indépendants, les travailleurs freelance qui ont l’habitude de travailler soit chez eux, soit dans un espace de coworking ou lieu public (café, bibliothèque etc.). En effet, tout le monde ne peut pas se permettre de quitter son bureau pour aller travailler sous les tropiques.
On pense donc tout particulièrement aux auto-entrepreneurs, aux technomades, aux nomades numériques ou encore aux métiers créatifs (artistes, photographes, graphistes etc.).
On retrouve cependant des grandes entreprises qui envoient leurs équipes dans des destinations de rêve pour travailler comme Google ou Microsoft. De quoi remotiver ses équipes à coup sûr !

La coworkation concerne donc principalement les travailleurs indépendants. Cependant, il est bon de savoir que le télétravail a le vent en poupe. En effet, 1/4 des Français le pratiquent déjà (étude de Malakoff Médéric sur le travail à distance par l’Ifop, janvier 2018).
Le nombre d’adaptes du télétravail ne cesse d’augmenter, d’autant plus avec l’assouplissement de ses règles avec la réforme du code du travail en septembre 2017. Cette dernière encourage sa pratique en utilisant les technologies de l’information et de la communication.
Les raisons avancées par les pratiquants sont l’envie d’acquérir plus d’autonomie dans leurs missions, de gagner en efficacité, de réduire les temps de transports ou encore trouver un meilleur équilibre entre vie personnelle et vie professionnelle. Le danger principal de la pratique reposant sur le risque d’isolement social et de perte d’esprit d’équipe.

Afin de lutter contre cet isolement et dans le but de réunir travailleurs indépendants et télétravailleurs, nous assistons à l’explosion des lieux de coworking.
Le télétravail qui tend à se banaliser… Le coworking qui devient la norme… il n’y a donc qu’un pas vers la coworkation !

Un business avec une offre à portée de clic

Le concept a prit de l’ampleur aujourd’hui et des plateformes relaient aujourd’hui l’offre de coworkation : coworkation, Surf Office, Hacker Paradise parmi les plus réputées.

Exemple du site Coworkation.com qui propose plusieurs séjours clés en main dans plusieurs pays du monde. Ces packages incluent l’hébergement, la restauration, l’espace de travail partagé et des services ou activités divers.

Le site Surf Office (https://www.thesurfoffice.com/) propose lui aussi des sites de coworkation dans le monde, principalement des capitales : Lisbonne, Barcelone, Prague…

Des offres adaptées à tout profil et à tout type d’envie

Travailler en se mettant au vert, c’est possible !

La mutinerie Village, dans l’Eure et Loire

A proximité d’un immense réservoir de clientèle (1h30 de Paris), La Mutinerie Village mise sur le citadin en mal de verdure, mais malgré tout connecté.

Le village regroupe l’essentiel pour travailler tout en profitant du grand air : espace de coworking équipé, une salle de réunion, un makerspace (ou entendez atelier de fabrication numérique). On y trouve sur place des chambres (et des tentes pour les plus aventureux), des lieux de vie où se restaurer ou bien se reposer et ce au cœur de la nature sur 42 hectares. Sur place, un potager qui nourrit les coworkers ainsi qu’une formation permaculture est possible pour les plus motivés.

Fort de son succès, la Mutinerie Village a étendu ses activités : des formations dédiées aux freelances et aux entreprises dans le secteur numérique (Mutinerie School), un espace de coworking à Paris (Mutinerie Coworking) et un magazine en ligne traitant de sujets variés tels que le coworking, l’évolution de notre société, le travail…

Le village veut miser sur l’authenticité, la simplicité et la convivialité. Il est possible après une journée de travail de se retrouver au “cercle de feu” pour une soirée musique et jeux… Qui a dit qu’on s’ennuyait à la campagne?
Par ici pour plus d’informations : http://village.mutinerie.org/

Se reconnecter aux autres en milieu urbain… à deux pas de la mer !

Sun&Co à Jàvéa, au nord de la côte de la province d’Alicante (1h20 de Valence)

Sun&Co est la toute première communauté de coliving et coworking de toute la côte Méditarrenéenne. La cohabitation se situe dans une maison de 4 étages du 19ème siècle à Jàvéa, une ville balnéaire historique.

La maison offre entre autres : des chambres privées ou partagées, une cuisine, des espaces communs, une terrasse et un patio calme équipés de barbecues, des fournitures diverses.

Côté travail, la maison propose des espaces de travail collectifs ou privés tout équipés où se déroulent régulièrement événements, meetups, sessions de partage de compétences.

Côté loisirs, le lieu met à disposition des vélos et diverses locations comme les planches de surf ou de kayak.

De nombreuses entreprises y envoient leurs équipes afin d’augmenter leur productivité et leur créativité. On cite par exemple Google, Mozilla, Careerfoundry parmi les plus connus.

Comme une envie soudaine d’aller sur la Costa Blanca, non?

Choisir le dépaysement total…dans une île paradisiaque du Pacifique

KohHub, sur l’île de Koh Lanta en Thaïlande

KohHub se situe à Koh Lanta, petite île tropicale au large de la côte sud-ouest de la Thaïlande.
Cet espace de coworking bénéficie de conditions de travail insolites : une plage de 3 kilomètres juste à côté, au cœur de forêts tropicales, de mangroves et de cocotiers. Le cadre est propice à la relaxation ou aux loisirs : jardin tropical intérieur, accès gratuit à des jeux ou sports (raquettes de tennis, sac de boxe, jouets de plage, jeux de société, consoles de jeux, table de tennis de table etc.).

KohHub s’adresse aux travailleurs indépendants tout comme à celles et ceux en recherche d’une pause professionnelle et de lien social. 

La restauration se base sur des plats thaïlandais locaux et propose de livrer directement le repas au bureau du coworker via un service en ligne. Le site dispose également d’un bar à jus.

La communauté KohHub y est très active et permet d’échanger et de créer du lien autour d’événements, de déjeuners communautaires, de parties de billards.  

KohHub propose notamment des forfaits tout compris qui s’adaptent aux préférences et aux services que le coworker souhaite y inclure (taxi, location de matériel).

Pour plus d’informations par ici : http://kohub.org/

Des impacts certains sur la productivité

Selon les heureux pratiquants de la coworkation, les impacts de la pratique sur le travail ne sont que positifs. Inutile de préciser que les effets sur les employés ne peuvent en effet qu’être bénéfiques : motivation et créativité sont au rendez-vous. En effet, comment ne pas être motivé et ne pas avoir envie de donner le meilleur de soi lorsque l’on est dans un cadre de rêve et que l’on peut piquer une tête après le déjeuner?

Qui ne sait pas que l’ère est à la recherche du bonheur au travail. Les employés recherchent de plus en plus le bien-être ainsi que de bonnes conditions de travail. Les directions vont de plus en plus dans ce sens aussi en essayant d’améliorer les conditions de travail par exemple, en aménageant plus harmonieusement l’espace, en proposant des espaces où se reposer ou encore en proposant des moments bien-être durant les heures de travail (massages, relaxation, activités sportives ou créatives…).

La coworkation est donc une première réponse à ces nouvelles envies et permet notamment de créer du lien entre des travailleurs indépendants isolés.
Cependant, elle permet aussi à d’autres de faire un break et de faire le point, afin d’éventuellement envisager une reconversion professionnelle.
La coworkation, effet de mode ou miroir de l’évolution de notre société, seul l’avenir nous le dira…

Télétravail, coworkation ne sont-ils pas, en réalité, les prémices du changement de notre rapport au travail et de notre volonté à le lier avec “sens” et “liberté”? A méditer. 😉