L’Abbaye de Cluny a une longue histoire, notamment dans le numérique puisqu’elle est depuis longtemps déjà associée à des équipes de recherches qui oeuvrent à sa meilleure connaissance grâce aux technologies.

Reconstitution 3D des bâtiments détruits, des ornements d‘époque, application iPhone, ou encore écrans rotatifs à 360° avec reconstitution comme le montrait Pierre Croizet dans ce billet de l’année dernière.

Cet été, Cluny poursuit donc avec la sortie d’une application spécifique pour iPad. Baptisée Cluny Vision, développée par l‘équipe Gunzo de l‘école d’ingénieurs Arts et Métiers Paristech, elle est disponible au tarif de 2,99€ sur iTunes.
Ah oui, quand même ! D’autant qu’il vous faudra être équipé du dernier modèle, l’iPad 2, et avec wifi et 3G pour tirer parti du gyroscope et de la puce GPS.

Rassurez-vous, l’office de tourisme vous met également à disposition 10 iPad compatibles pour cette visite d’environ 1h30, pour un coût de 5€, si vous ne disposez pas de l’engin.

Concrètement, cette balade vous guidera à travers 10 points d’intérêt dans la ville, grâce à la géolocalisation (bien que des marques physiques avec des agneaux de laiton pourront également vous guider). Une fois sur place, textes, schémas, gravures, illustrations, scientifiquement validés, vous en diront plus sur le lieu visité. Mais le clou du spectacle, c’est bien évidemment la réalité augmentée, qui permet de visualiser les lieux tels qu’ils étaient autrefois, en déplaçant tout simplement la tablette équipée de sa caméra autour de vous.

L’application est annoncée prochaine disponible pour iPhone également, mais on veut bien croire que le grand écran de l’iPad, bien que plus encombrant, prend alors toute sa dimension sur ce genre de produit !

Question subsidiaire : réagissez-vous comme la plupart, en estimant que 3€ pour une appli que vous pourrez conserver sur votre tablette, c’est cher, alors que 5€ pour la visite avec le prêt de l’iPad et l’appli embarquée paraissent raisonnable ?

PARTAGER
Article précédentGoogle Hotel Finder et Abritel, les ergonomies des moteurs toujours plus soft
Prochain articleSondage : quelle est votre place dans les réseaux sociaux ?
Ludovic a démarré sa carrière en Auvergne, à l’Agence Régionale de Développement, puis dans un cabinet conseil sur les stratégies TIC des collectivités locales. Il a rejoint en 2002 l’Ardesi Midi-Pyrénées (Agence du Numérique) et a plus particulièrement en charge le tourisme et la culture. C'est dans ce cadre qu'il lance les Rencontres Nationales du etourisme institutionnel dont il organisera les six premières éditions à Toulouse. À son compte depuis mai 2011, il est Consultant etourisme, intervient sur de nombreux séminaires, manifestations et congrès, accompagne des structures sur leur stratégie, en AMO, ou en formation. Il organise les Rencontres Nationales du etourisme institutionnel pour le compte d'UNITEC et la Région Nouvelle Aquitaine à Pau, après les avoir initiées à Toulouse. En 2013, il co-fonde avec ses associés et blogueurs Pierre Eloy et François Perroy la société Agitateurs de Destinations Numériques, initiatrice des concepts d'Internet de Séjour, de Secrets Locaux et de Conciergerie de Destination. C’est à partir de ce travail quotidien qu’il se propose d’alimenter ce blog, en livrant ses impressions et commentaires quant au développement des nouvelles technologies au sein des structures publiques de tourisme.