Le Cabinet Raffour Interactif a présenté son baromètre 2015 sur les “Nouvelles tendances de consommation touristique et tourisme en ligne” (*). C’est le 13ème anniversaire du baromètre référence qui autorise ainsi une comparaison des tendances sur plusieurs années.

Raffour Interactif 2015

En cette période caniculaire, on apprécie la fraîcheur, transition bancale toute trouvée des chiffres tous frais pour mettre à jour vos présentations sur les comportements des voyageurs en 2015 :

  • Le taux de départ global des Français en 2014 s’établit à 62%, soit 32,9 millions de Français de 15 ans et + partis en séjours de loisir (courts marchands et /ou longs marchands ou non marchands).

  • 67% des Français partis prévoient un budget pour assouvir ce “besoin vital” de partir. Dans ce contexte, la comparaison est le 1er comportement adopté parmi 21 mesurés. Autant dire que le critère prix doit forcément figurer dans les filtres de vos moteurs de recherche de l’offre touristique.

  • 71% des Français partis ont consulté Internet pour préparer leurs séjours en 2014 (+9 points par rapport à 2013) soit 23,2 millions de Français de 15 ans et +. On pourrait en déduire schématiquement qu’à minima 70% des budgets devraient être alloués au numérique et 30% pour les autres supports de promotion.

  • 29% des Français qui ont préparé en ligne se considèrent plus “experts”. Un internaute exigeant et pourvu d’un sentiment de maîtrise que Guy Raffour justifie par l’accès aux informations en temps réel, multimédia, auprès de tous types d’acteurs, avec le choix d’être intermédié ou non. Le tourisme en ligne accentue la vente directe des prestations, le dépackaging et l’accès aux offres de l’économie collaborative. Il faut dire que sur ce dernier point, les préparants ont l’embarras du choix parmi les sites collaboratifs dans le tourisme.

  • 45% des Français partis en 2014 ont réservé tout ou partie de leurs séjours de loisir sur Internet en payant intégralement en ligne, soit 14,8 millions de Français. Un chiffre identique à 2013 que le cabinet attribue principalement au développement des séjours en France et à l’utilisation de la voiture (à l’instar du train, avion, bateau que l’on réserve généralement en ligne). Plus globalement, on assiste depuis quelques mois à une stagnation voir un recul sur le taux des réservations en ligne. Signe de maturation ? Pas convaincu quant on voit monter en puissance les nouvelles générations qui utilisent Internet dans leur quotidien. Je pense que le marché est tellement éclaté en réseaux de distribution qu’il devient difficile de mesurer l’étendue et la performance réelle des nombreux acteurs qui se partagent le gâteau : organismes de gestion des destinations, agences de voyages, OTA, pure-players, sites collaboratifs, etc.

  • 32% des Français partis ont utilisé leur smartphone pour leurs séjours de loisir, que ce soit pour la préparation des séjours ou la réservation. Un chiffre qui me laisse personnellement interrogatif alors que plus de 1 Français sur 2 sont des mobinautes (31,1 millions de mobinautes au 1er trimestre 2015 selon MMA France). Quoiqu’il en soit le mobile reste omniprésent et pas seulement en séjour comme on a parfois tendance à le résumer. L’utilisation à domicile des mobiles est de plus en plus importante dans la préparation de séjour, à ce propos  la mobilité commence dans le canapé !

Ce baromètre a été présenté lors de sa 12ème édition de la Conférence annuelle professionnelle du 29 juin 2015 qui a réunit de nombreux acteurs du voyage venus témoigner de leurs activités. En matière de numérique, difficile de citer tous les intervenants, on peut retenir quelques moments clés.

Simpki (Serge Milon) qui mêle des offres classiques et collaboratives pour créer des associations hébergement et transport uniques (covoiturage, location d’appartement entre particuliers) en intégrant fortement la notion de budget.

ESTHUA (Philippe Violier) qui accueille les étudiants chinois mais aussi une formation en Master e-tourisme.

Gîtes de France® (Anne-Catherine Péchinot) qui mise sur l’authenticité et le numérique avec pour preuve la montée en puissance de la plate-forme nationale avec 12 millions de visiteurs uniques en 2014 (+ 27 % par rapport à 2013), une progression des transactions de plus de 22 % en 2014, et déjà, plus de 32 % de contrats vendus sur internet en 2015.

Abritel du Groupe HomeAway (Vincent Wermus) qui s’enthousiasme d’une hausse de la demande pour cet été : +13 % par rapport à l’an passé, +10 % pour la destination France et +18 % pour les réservations vers l’étranger. La stagnation du marché n’est visiblement pas partagée par tous.

Tourism Academy (Marie Bergereau) qui se présente comme une éditeur de MOOC corporate (Massive Open Online Course – Formation en ligne ouverte à tous), des formations à la carte dédiés au secteur du tourisme, pour la montée en compétences des collaborateurs des entreprises et des destinations. Actuellement en bétâ, on a hâte de tester la plate-forme.

Amadeus (Alexandre Jorre) qui vient de lancer en France Travel Audience, une plate-forme de marketing online entre annonceurs et éditeurs, entièrement dédiée au voyage. Les données de recherche et de réservation Amadeus vont permettre d’affiner le ciblage.

Voyages SNCF (Laurent Bijaoui) qui innove en permanence face aux nouveaux besoins des voyageurs en adaptant la gamme de produits et en proposant désormais des offres tarifaires inédites (TGV Pop, IDTGVMAX, Offre Pro) et d’autres offres de mobilité que celles à grande vitesse avec iDBUS, iDVROOM et iDCAB.

Des chiffres qui confirment les tendances des comportements des voyageur et qui doivent orienter vos stratégies numériques pour le développement et la promotion de vos destinations !

(*) Étude réalisée de janvier à février 2015 auprès de 1035 personnes représentatives de la population Française de 15 ans et +, par enquêteurs professionnels, en face à face à domicile, avec application d’un plan de sondage par la méthode des quotas croisés portant sur les catégories socioprofessionnelles, l’âge, les régions, la taille des communes, le sexe. L’analyse s’est conclue à la mi- juin 2015. Ces données sont soumises aux droits d’auteur et de la propriété intellectuelle. Toute citation ou reprise doit impérativement citer la source : Baromètre 2015 Raffour Interactif