You’re welcome ! Ce n’est pas un vain mot. L’accueil par excellence est une évidence au Royaume Uni et en Irlande. Au cours des derniers mois j’ai passé quelques jours à Bristol au Royaume Uni et à Dublin et Belfast dans les deux Irlande. J’en ai profité pour visiter rapidement les offices de tourisme de ces villes.

Première expérience à Bristol. L’office de tourisme sur situé Bordeaux Quay, quelle belle idée, dans un endroit très passant pour les piétons. Il est dans une continuité de restaurants et bars, sur un quai dédié à la plaisance et aux petits bateaux touristiques qui traversent ce port dynamique du Sud Ouest de l’Angleterre. Tout près de là, un musée de ville, un bateau musée et un musée des sciences attirent les locaux et les visiteurs. L’office se compose d’une vaste pièce rectangulaire, environ 120 m2, principalement occupé par une boutique de souvenirs sur plus de la moitié de sa surface. Tout est logoté à la gloire de Bristol et de l’Angleterre et les prix sont souvent situés dans une fourchette allant de 0,90 à une centaine de £. Notez que les produits sont visibles en ligne. Une zone de diffusion de documents est agrémenté d’écrans TV standards où sont diffusés des films promotionnels. Par ailleurs un espace important est dédié à l’accueil des étudiants et des stagiaires linguistiques. Enfin, la banque d’accueil derrière laquelle siègent deux conseillères en uniforme, tout à fait à l’aise en français. Rien de particulier à signaler sauf l’importance de l’espace souvenirs. Les éditions des sites à visiter sont tout à fait présentes. Cet office reste dans la veine d’une présentation classique, mais très fortement orientée centre de profit.

ot bristol

Le site web de l’office est intéressant du point de vue de son éditorialisation qui évoque plus celle d’un media britannique que d’un site de séduction. J’apprécie particulièrement son moteur de réservation simplifié à l’extrême puisque il ne retient qu’une case dédié à la date de venue. Le reste, envies, mode d’hébergement… ne compte pas. Ce qui est plutôt une très bonne idée : on décide de sa date et on se laisse porter par les propositions de disponibilité du moment. Par ailleurs, une application mobile est proposée. Vraiment simple, je l’ai utilisée sur place en raison d’un wifi urbain important et gratuit, notamment dans les autobus de ville, mais aussi de la campagne voisine (j’ai testé, ça marche plutôt bien). Elle ne comprend que six rubriques qui suffisent largement : 

– food and drink

– what’s on

– things to do

– shopping

– where to stay

– favourites

wifi bristol

Ma découverte de l’Office de Tourisme de Dublin, a commencé bien en amont tant le site web est vraiment formidable de clarté, tant par l’ergonomie que par l’éditorial. Les contenus à télécharger sont variés et performants. J’aime beaucoup cette sélection de 25 bonnes raisons de visiter Dublin. Quasi du Storehouse ! J’apprécie beaucoup la FAQ que je trouve toujours très utile et insuffisamment présente dans les sites d’OT français : je vous l’ai déjà écrit :). Lisez celle-ci, un modèle du genre ! Côté visite de l’office de tourisme, c’est plus compliqué avec 4 sites dont deux à l’aéroport. J’en ai visité un, très central, sur Suffolk Street, aménagé dans une église. Curieuse impression : très grand hall, 3 guichets, des bancs d’attente, un vaste espace de documentation papier et trois écrans à disposition. Consultée sur un voyage ferroviaire, la conseillère n’a pu satisfaire ma demande, l’OT ne vend que ses propres prestations de découverte de la ville mais n’est pas connecté au réseau ferroviaire.

dublin 1

Enfin Belfast. Déjà je dois préciser que je me suis rendu à Belfast en train depuis Dublin avec un wifi annoncé dans le train et à peu près utilisable, au moins lors du passage dans les villes du trajet. Ensuite je suis allé à Belfast pour y donner une conférence dans le cadre d’un accord entre le blog etourisme.info et la formidable équipe d’European Cities Marketing, ECM, sur les tendances du marché des applications touristiques, culturelles et urbaines.

ecrans belfast

Pas grand chose à dire sur le site web et sur l’application, elle aussi très facile à manier, mais dont j’ai particulièrement apprécié l’outil temps disponible, très internet de séjour : de combien de temps disposez vous devant vous ? A partir de là, les propositions sont sélectionnées.

 tablettes belfast

En revanche, la visite de l’Office de Tourisme (grande amplitude de fonctionnement), tout récemment modernisé, est extraordinaire. Le paradis des écrans sur 400 m2. Des îlots pour évoluer en autonomie, des range-documents bien pratiques, un comptoir commercial proche de l’entrée, lumineux, et un comptoir de renseignement, au fond, sombre. Voilà une manière originale de concevoir l’accueil et le service aux publics. Les photos parlent davantage. 

self service belfast