“Google Panda”:http://www.journalduwebmarketing.com/?p=4679 correspond à une évolution de l’algorithme de Google et à un renforcement de sa politique de qualité.
Evolution de l’algorithme signifie que le référencement naturel va se trouver modifié dans les semaines à venir.
Renforcement de la politique de qualité de contenu implique que certains risquent d’être pénalisés.
D’ores et déjà, “Google annonce dans son blog”:http://googleblog.blogspot.com/2011/02/finding-more-high-quality-sites-in.html, que la mise en oeuvre du nouvel algorithme a généré de l’ordre de 12% de modification des résultats. C’est suffisamment significatif pour que le monde du SEO se mette en émoi.

Je vous propose une compilation des articles de référence (au risque d’être pénalisé par le Panda).

L’analyse de “inside-referencement.com”:http://www.inside-referencement.com/referencement-85-google-panda-ce-qui-va-changer-pour-referencement.html identifie clairement les incidences de Panda :

# Une page web de mauvaise qualité peut conduire à une pénalisation de l’ensemble du site par Google. Qu’est-ce qu’une page web de mauvaise qualité ? Google ne le dit pas précisément. Vu que ça s’appelle Panda, il faut jouer au portrait chinois. Mauvaise qualité = farçi de publicité et/ou plein de questions sans réponses et/ou éditoriaux redondants repris partout sur le Web et/ou fermes de contenus et/ou contenus jamais mis à jour…
# Les sites en flash avec version HTML seront pénalisés.
# Les mots clés dans le domaine ne servent plus le référencement. Il se confirme donc que le nom de domaine doit être le plus proche possible du nom de marque.
# Les sites à faible contenu ne seront plus visités par les robots de Google. Autrement dit : si vous n’alimentez pas vos sites avec quelque chose d’intéressant, dites bye bye au référencement naturel.

Par ailleurs “webrankinfo.com”:http://www.webrankinfo.com/dossiers/techniques/panda-update fait bien de nous avertir que le calendrier de déploiement de Panda, déjà actif aux USA, prévoit une arrivée en Europe dans les semaines qui viennent. Préparez-vous à l’impact 🙂

Le fond de discours est très attaché à la pertinence des résultats affichés dans Google, donc à la qualité éditoriale des sites. L’index de Google devrait ainsi, par exemple, prendre en compte les contenus répliqués, donc copiés. C’est ce qu’on peut lire chez “actu.abondance.com”:http://www.webrankinfo.com/dossiers/techniques/panda-update.

En résumé, “encyclopédie-gratuite.fr”:http://www.encyclopedie-gratuite.fr/encycloactu/culture/algorithme-google-panda-1103251.php préconise l’attitude suivante :

* Proposez un contenu unique (original) ;
* Densifiez le contenu éditorial de vos pages : écrivez des articles, illustrez les, amenez du fond ;
* Evitez d’inonder vos pages de publicité ;
* Jouez le jeu des liens internes et externes.

Pour finir, je vous renvoie à cette excellente contribution de “seoland.fr”:http://www.seoland.fr/comment-eviter-les-griffes-du-panda-de-google/.

Je partage évidemment le point de vue de l’auteur (depuis longtemps), dans la mesure où la recommandation majeure est de produire une information utile et pertinente à l’internaute.

*Panda aura-t-il une incidence sur les sites du E-Tourisme ?*
Oui, probablement. Seront touchés en priorité toutes les pages ne comportant que des annuaires d’hébergement, sans contribution éditoriale originale; tous les sites plaquettes, particulièrement lorsqu’ils sont développés en flash pur; toutes les pages ne faisant qu’agréger des flux et des pubs.

*Quelle attitude adopter ?*
Pensez à vos clients et au meilleur moyen de les informer. Valorisez votre connaissance de l’offre, produisez des articles, des galeries photos, des vidéos. Bref, densifiez vos pages.

Et tenez nous au courant des modifications constatées sur votre référencement et vos audiences dans les semaines à venir !

PARTAGER
Article précédentLe nouveau site de la Charente : thèse et antithèse…
Prochain articleEncore Google Street View
Pierre Croizet est né en 1970, à Issoire. Il vit et travaille à Bordeaux depuis 1998. Il est diplômé de l’Institut des Hautes Etudes de Droit Rural et d’Economie Agricole (IHEDREA – Paris) et du DESS Aménagement du Territoire et Economie du Développement Local (Bordeaux IV – IERSO). Il a créé, en 2004, avec Benjamin Bastien, une des premières maisons d’édition électroniques de France, spécialisée dans les guides touristiques et les solutions d’information mobiles. Il intervient depuis 10 ans dans le domaine du développement local et touristique. D’abord consultant auprès du cabinet RCT et du Groupe Caisse des Dépôts et Consignations, il rejoint la Délégation Régionale au Tourisme d’Aquitaine en février 1998. Il intervient depuis janvier 2003 comme consultant senior auprès des cabinets RCT, CRITER et Un Air de Vacances, sur des missions de valorisation touristique des territoires. Ses très nombreuses interventions, menées dans un cadre privé et public, lui donnent une vision du tourisme complète et originale : – TIC et tourisme : création du premier audioguide multimédia sur téléphone 3G, mise en place d’une des toutes premières plateformes opérationnelles d’édition numérique appliquée à l’information touristique… ; – Accompagnement des démarches de développement touristiques : 15 territoires mis en réseau entre 1998 et 2002 dans le cadre de la politique de pôles touristiques en Aquitaine, missions variées relatives à la définition de plans marketing, de projets de territoires, d’organisation des acteurs… dans toute la France… ; – Monde du vin : auteur du guide du tourisme viti-vinicole dans le Bordelais (GMT Editions – 2005, avec Emilie Castanier), accompagnement des viticulteurs d’Irouléguy et du Val de Garonne (avec François Perroy), repositionnement marketing de Planète Bordeaux (avec Un Air de Vacances, 2004), définition de la politique régionale de valorisation de l’oenotourisme (avec Un Air de Vacances – 2003/2004)… Il est, par ailleurs, chargé depuis plusieurs années du cours de « Tourisme et culture » au sein de l’Institut du Développement Local d’Agen. Email : pcroizet at etourisme.info (cette adresse apparait en toute lettres pour éviter les robots)

AUCUN COMMENTAIRE