On parle beaucoup de “guerre” en ce moment chez les gros acteurs du web. Entendons-nous bien, il ne s’agit que de guerre économique, on ne s’emporte tout de même pas outre mesure pour une mauvaise blague lâchée lors d’un keynote, ou une vidéo tournant en dérision le supposé adversaire…

Mais si Facebook a récemment lâché ne pas du tout travailler à son propre téléphone et limiter ses travaux à une version optimale et accessible de son outil en mobilité, chez Apple et Google, c’est du lourd ! Apple avait démarré bien avant, mais son système fermé, bien que protecteur, et l’animosité qu’attire tout leader en ont conduit plus d’un à aller voir du côté des smartphones Androïd, à tel point que l’OS de Mountain View a dépassé dans presque le monde entier (sauf en France !) son concurrent pommé.

Un peu paumé effectivement depuis que Steve Jobs est passé de l’autre côté car après un “Nouvel iPad” sans saveurs, Apple nous présente un iPhone5 qui ne fera trépigner que les intégristes de la marque. Trois point saillants concernant le téléphone en lui-même et l’iOs peuvent laisser à penser que Cupertino est en train de perdre encore davantage de terrain :

  • la cartographie : l’un des points essentiels de la présentation d’iOs 6 concernait le remplacement natif de l’outil Google par une cartographie maison. On peut tout à fait comprendre qu’Apple n’ait guère intérêt à enrichir son principal concurrent sur le sujet et ait eu l’ambition de proposer sa propre application, notamment avec les apports de TomTom et Yelp comme François Perroy le rappelait dans un billet de juillet dernier. Néanmoins, il semble bien d’après cet article et de nombreux posts sur Facebook et Twitter que la nouvelle cartographie comporte encore de nombreuses erreurs de jeunesse, assez compréhensibles au demeurant, et peu gênante lorsqu’elle concerne la 3D comme l’illustre la copie d’écran ci-dessousmais qui personnellement m’enjoint à conserver l’ancienne version de mon iOs tant Plans est devenu un compagnon incontournable (ceux qui me connaissent savent à quel point je suis nul en orientation, sans le petit point bleu de Plans, je pars fatalement dans la mauvaise direction en sortant du métro !). Alors oui, il va falloir sérieusement songer à se faire référencer dans Yelp si ce n’est déjà fait, mais un tel buzz négatif sur une application native phare va poser problème !
  • pas de NFC : la version précédente avait déjà fait naître de nombreuses rumeurs, l’iPhone5 équipé nous promettait l’avènement des Communications en Champ Proche à l’horizon 2013-2014… Que nenni, Apple juge que ce n’est pas assez avancé, pas assez sécurisé, pas assez intéressant… et peut-être pas assez lucratif ? Avec de plus un composant à ajouter ? Christophe Tavlaridis me donnait sur Twitter à l’occasion d’une discussion sur le sujet le lien d’un article datant déjà de juillet où Apple précisait que son Passbook jouait déjà ce rôle, en passant par un QRCode, et l’a réaffirmé depuis. C’est vraiment ignorer la différence ergonomique entre le scan d’un QRCode et les NFC, ce qui est quand même un comble pour Apple ! Passbook vs NFC, c’est parti…
  • Enfin, Apple ne va-t-il pas lasser développeurs, clients et mobinautes à force de tout changer ? Je parle dans un premier temps de la taille de l’écran. Votre appli développée pour les anciennes versions sera “lue” avec deux bandes noires en haut et en bas si elle n’est pas adaptée, ce qui ne donnera pas un aspect très moderne à votre récent investissement de quelques (dizaines de ?) milliers d’euros. Evidemment, les solutions existent pour adapter tout cela assez facilement…moyennant probablement quelques euros, on l’imagine bien. Et pour les utilisateurs, c’est un nouveau dock qui fait son apparition. Bien sûr, là aussi, un adaptateur sera proposé (et un de plus à 19 ou 29€) mais il vous faudra tout de même changer votre support de recharge qui mettait votre joujou en valeur, votre chaîne avec son élégant dock adapté… ou le brancher avec un vulgaire câble, comme n’importe quel lecteur mp3 du marché !

 
Vue 3D hallucinante sur iPhone

Des petits détails me direz-vous ?! Peut-être, mais pour un engin qui reste le plus cher du marché, et dont en plus les fréquences 4G ne correspondent pas à celles qu’ont chèrement acquis nos opérateurs (hormis Bouygues Télécom), cela commence à faire beaucoup ! Il est définitivement temps de songer au développement de vos appli pour Google Play si ce n’est déjà fait…et d’attendre l’iPhone5X en septembre 2013 pour plus d’innovations !

PARTAGER
Article précédentQuoi de neuf concernant le secteur des avis de voyageurs en ligne ?
Prochain articleInternet de séjour, premier retour d’expérience
Ludovic a démarré sa carrière en Auvergne, à l’Agence Régionale de Développement, puis dans un cabinet conseil sur les stratégies TIC des collectivités locales. Il a rejoint en 2002 l’Ardesi Midi-Pyrénées (Agence Régionale pour le Développement de la Société de l’Information) et a plus particulièrement en charge le tourisme et la culture. C'est dans ce cadre qu'il lance les Rencontres Nationales du etourisme institutionnel dont il organisera les six premières éditions à Toulouse. À son compte depuis mai 2011, il est Consultant etourisme & Web social, intervient sur de nombreux séminaires, manifestations et congrès, accompagne des structures sur leur stratégie, en AMO, ou en formation. Il organise les Rencontres Nationales du etourisme institutionnel pour le compte de l'AEC et la Région Aquitaine à Pau, après les avoir initiées à Toulouse. En 2013, il co-fonde avec ses associés et blogueurs Pierre Eloy et François Perroy la société Agitateurs de Destinations Numériques. C’est à partir de ce travail quotidien qu’il se propose d’alimenter ce blog, en livrant ses impressions et commentaires quant au développement des nouvelles technologies au sein des structures publiques de tourisme.