Google Street View, qui permet la visite virtuelle de trente villes en France (nous en parlions « ici »:http://www.etourisme.info/article/834/google-street-view-etend-sa-toile) va se développer grâce à un tricyle et aux suggestions des internautes!
En effet, Google Street View propose aux internautes de suggérer des lieux d’interêt moins accessibles, pour qu’ils soient ensuite photographiés et indexés dans Google Street View.
Pour réaliser les photos à 360°, Google utilisera un tricyle spécialement équipé.


_Le tricycle street view. Photo Google_

Pour organiser le recueil des contributions, Google s’est associé à ATOUT FRANCE, l’Agence de Développement Touristique de la France, afin de créer 5 catégories sous lesquelles les internautes pourront soumettre leur choix. Les catégories sont les suivantes : châteaux, édifices d’architecture contemporaine, lieux naturels remarquables, bâtiments et monuments historiques, et enfin les complexes sportifs.
Les suggestions sont donc ouvertes du 25 août au 02 septembre. Un formulaire est en « ligne à cette adresse »:https://services.google.com/fb/forms/streetviewfrsuggestions/

Seul problème, le formulaire ne comporte pas de champ pour la géolocalisation!
On imagine aisément les ingénieurs de Google aller repérer ensuite la superbe *bastide de Monségur* (c’est chez moi, en Gironde) dans la catégorie « batiment et monument historique », ou les *cascades d’Orgon* dans la catégorie « lieu naturel remarquable » (là, je vous laisse deviner où c’est…).

Malgré toutes les interrogations que laisse cette opération « suggestion », on ne peut qu’inviter tous les Offices de Tourisme de l’hexagone non encore googlestreetviewé à se fendre de leur contribution…

PARTAGER
Article précédentLa saison des enquêtes
Prochain articleLes médias sociaux seraient-ils indispensables pour une destination?
Jean Luc Boulin est directeur de la Mission des Offices de Tourisme Nouvelle-Aquitaine (MONA). Cette structure, unique en France, regroupe les Pays Touristiques et les Offices de Tourisme de Nouvelle-Aquitaine. Elle est soutenue par le Conseil Régional. Deux missions principales lui sont confiées : la structuration touristique des territoires et la professionnalisation. Dans ce cadre là, la MONA assure une veille permanente sur le etourisme et accompagne des expériences dans son réseau. Directeur de l’office de tourisme de l’Entre-deux-Mers (Gironde) et du pays d’accueil touristique du même nom pendant plus de dix ans, Jean Luc Boulin dirige la MONA depuis sa création en 2003. Le manque de source d’information au même endroit sur le etourisme institutionnel et le besoin d‘échanger sur cette formidable mutation du métier des offices de tourisme vers l’Internet ont donné l’idée à Jean Luc Boulin de créer ce blog “etourisme.info”, qui se veut être le creuset de l’etourisme institutionnel sous toutes ses formes. Jean-Luc Boulin est également enseignant en Master Tourisme AGEST (aménagement et gestion des sites et territoires touristiques) à l'université de Bordeaux Montaigne. Le site Internet de la MONA. |Email : jlboulin at etourisme.info (cette adresse apparait en toute lettres pour éviter les robots). |Twitter : @JeanLucBoulin